Publié dans Des choses et d'autres

Semaine Européenne de la Fertilité – healthy baby, mammy and fertility

Tiens aujourd’hui parlons un peu de la santé et de la fertilité.

Lorsque le diagnostic d’infertilité masculine a été posé, on a cherché à augmenter nos maigres chances avec des vitamines.

L’homme a ingurgité des kilos de gélules censés améliorer sa fertilité. Gélules payées à prix d’or.

On a tenté l’acupuncture, on a tenté l’ostéopathie, on a même tenté l’hypnose…

En vrai, ce qui a vraiment marché ce fut l’embolisation de ses varicocèles. Payé à prix d’or également. Là, il y a eu une vraie amélioration de ses résultats spermatiques (pas de quoi non plus le rendre fertile, ça aurait été trop simple).

On a essayé d’avoir la vie la plus saine possible. Manger mieux, bio, faire du sport. On n’est pas fumeurs, mais nous l’aurions été, on aurait tout arrêté.

A côté de ça, on voyait des couples de gros fêtards à la vie dissolue faire des gosses juste en se regardant dans le blanc des yeux.

Bref, je commençais à avoir un peu de mal à entendre des réflexions comme quoi je devrais mener une vie plus saine.

Le ras le bol a été tel que j’ai fini par me mettre à fumer. Je m’étais acheté mon kit de fumeuse débutante : le paquet de cigarillos et le briquet.

Ma carrière de fumeuse a été de courte durée, je vous rassure. Le George y a mis un terme.

[Il faut dire qu’à chaque fois que je voyais un gros ventre ou un nouveau-né,  j’avais envie d’en grillé une… Et donc, c’était souvent !]

Aujourd’hui, je ne fais plus attention à ma fertilité. Je fais attention à ma santé. Je me fais suivre. Je fais mes bilans et j’encourage le George a faire pareil. On veut vivre le plus longtemps possible pour profiter de notre Plumeau, le voir grandir, et avoir sa propre famille.

Sa famille justement. Parlons-en.

Je regarde mon fils de bientôt 5 ans et je m’interroge sur sa fertilité future.

J’ai évité le plus possible les perturbateurs endocriniens quand il était bébé (avec toutes les cochonneries de cosmétiques pour bébés), sources de dérèglement de sa fertilité future, mais je suis sûre que malgré toutes mes précautions il y a été exposé largement. Je n’ai pas pu éviter les « moments lingettes » pour petits culs parce que c’était pratique. Les crèmes hydratantes (avec sûrement pleins de merdes) pour contrer son eczéma, ni les protections solaires (avec tout autant de merdes), ni les fois où il mangé des pesticides avec les pommes. Bref, on a beau faire tout ce qu’il faut, on est environné de toutes ces saletés.

Je m’interroge encore sur sa fertilité car il a un antécédent (et de taille) : la fertilité de son père.

A ce que je sache, aucune étude n’est en mesure de nous dire si la fertilité des jeunes hommes issus de FIV ICSI est aussi normale que les autres. Il y a fort à parier que non…

 


 

#fertilityweek2018 #happybirthday #fertilityeurope #fertility #infertility #ivf #family
#SemaineFertilité2018 #SemaineEuropéenneFertilité2018 #40ansbébésFIV #40ansFIV #EnParlerAutrement #familleFIV #familleAMP #CollectifBAMP #fertilité #infertilité

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.