Publié dans Des choses et d'autres, Plume bricole et George rigole et inversement

La signature – prélude à des épisodes bricolage

C’est donc fait depuis avant-hier soir. Nous sommes maintenant officiellement propriétaires du terrain.

Reste qu’il va falloir une bonne dose de patience avant de tenir nos clés en main.

Et encore une autre dose supplémentaire pour poser nos valises et réellement prendre possession des lieux, car après la livraison du Bien, il faudra faire peindre les murs, faire poser les sols, faire installer la cuisine, puis des placards, et des étagères.

Sans compter qu’il faudra également équiper d’un petit bureau d’écolier la chambre d’un petit Plumeau qui rentrera dans sa nouvelle école en tant que… CP.

(Oui, vous avez bien lu. Dingue comme le temps passe vite)

Alors, ok, j’ai encore une année pour m’y faire…

Au fait que le Plumeau ne soit plus un petit bébé (oups c’est déjà fait !), ne soit plus un petit garçonnet.

Au fait que je ne prendrai plus le RER C mais le RER D (mais je vous rassure, je prendrai toujours la ligne 13).

Au fait que je ne me promènerai plus au bord la Seine les dimanches.

Au fait que je n’entendrai plus les hélicoptères de l’héliport.

Au fait que je verrai plus la ligne de tramway en allant chercher mon pain.

Au fait que je n’irai probablement plus faire mon shopping à Montparnasse mais plutôt à Châtelet.

Au fait qu’il va falloir utiliser un peu plus la voiture.

Bref, nous allons bel et bien quitter le département Alto-Séquanais pour l’Essonne.

Et surtout, notre installation sera l’occasion de nous essayer (et surtout de nous former) au bricolage et au jardinage.

J’ai en ai été déjà quitte pour une petite leçon avant-hier chez le Notaire.

Le promoteur – qui se trouve être une promoteure – nous montrant les plans pour une énième validation, m’indique qu’un des deux robinets d’extérieur serait particulièrement indiqué dans notre garage qui se trouve est isolé, car… dit-elle « l’hiver comme ça gèle, ça va faire un dégât des eaux si vous oubliez de vider le robinet de puisage, tandis que dans le garage, si vous oubliez ce n’est pas grave. En revanche, n’oubliez pas de vider l’autre qui sera à l’extérieur. »

Encore une subtilité qui nous aurait totalement échappée au George comme à moi, décidément des indécrottables citadins ayant toujours vécu dans un appartement.

On n’a pas fini de rigoler moi je vous dis.

En tout la promoteure (promotrice ?)(rho zut ! Promoteur) nous a bien cernés.

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

2 commentaires sur « La signature – prélude à des épisodes bricolage »

  1. Ça avance doucement mais ça avance 😉
    Pour l’histoire du robinet extérieur, j’ai pas tout compris 🙂 J’ai un robinet extérieur branché sur un forage et je fais attention à le laisser ouvert en cas de gel 😉 c’est tout, pas de purge

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s