Publié dans Des choses et d'autres

Les grandes vacances

À quelques jours de notre départ pour les vacances de printemps pour le sud chez mes parents, je pense déjà aux vacances d’été et notamment à juillet qui est le mois où George et moi travaillons.

Pour la plupart des parents, juillet (ou août), enfin le mois choisi (ou imposé) pour être travaillé sur les deux mois de vacances scolaires, il y a généralement plusieurs options possibles car pour la plupart des parents que je côtoie ils peuvent se tourner vers :

  • Leurs parents
  • Leurs beaux-parents
  • Les deux !
  • Centre aéré en dernier ressort

Leur choix de garde oscille donc entre parents, beaux-parents et centre aéré.

Me concernant, ce mois non chômé, bien que faisant parti des vacances scolaires ou grandes vacances, me donne ce choix somme toute simple puisque unique : le centre aéré.

Et uniquement le centre aéré.

Point.

J’ouvre là ma parenthèse « previously on le blog la vie est un grand casino… »

L’an dernier le môme de 3 ans s’est donc naturellement tapé 1 mois non stop de centre aéré avec au programme : dessins, gommettes, récréation et siestes imposées. Ce dernier élément fit que les derniers jours lors du dépôt matinal furent particulièrement difficiles à vivre pour tout le monde.

Voilà. Je dresse ici le tableau du 1er mois de « va-can-ces » pour celles qui débarquent récemment sur cet espace (et pour celles plus anciennes qui ont oublié).

Pour les autres : #CellesQuiSaventSavent

Fin de ma parenthèse.

Jusqu’ici je m’étais assez bien résignée sur le fait d’être peu épaulée (euphémisme inside) et trouvait même des circonstances atténuantes à mes ascendants.

Ils sont vieux.

Ils sont fatigués.

Ils sont loins. Best excuse EVER.

C’est pourtant cette dernière excuse qui vola en éclats ce jour de début juillet dernier lorsque un collège m’expliqua que ses parents habitant dans le sud à quelques kilomètres des miens se fadaient leur petite-fille du même âge que mon fils à toutes les vacances ( petites et grandes) (oui TOUTES !) et sherry on the cake prenaient le train jusqu’à Paris puis repartaient avec la gamine en train.

Oui là ce jour-là, malgré toute la meilleure volonté du monde… Ma circonstance number one vola en éclats devant le regard mi- compatissant mi-gêné du collège (le tout accompagné d’un sourire grimaçant).

Je ne lui ai plus JAMAIS évoqué mes plans de garde concernant mon fils durant les vacances. Petites ou grandes.

PLUS JA-MAIS.

(En même temps, s’il devait se questionner sur mon organisation, il aurait une réponse toute trouvée : Centre Aé-Ré)

Bref. Cette année, il faut croiser pour que le Plumeau vive un mois de juillet plus joyeux que les gommettes et les levés matinaux.

Cette année, ma mère m’ayant à plusieurs reprises promis de s’occuper de son petit-fils chéri sans présence parentale bref nous décharger un peu vu que maintenant il est grand ( traduisez : plus facilement gérable).

Une promesse pour des petites vacances d’abord.

« Trois jours pour un début c’est bien, non ? »

Alors… moui à hauteur de 200€ du ticket de train ou d’avion aller-retour en terme d’investissement là j’ai comme un léger doute…

À la vu du tarif AR AirFrance ou SNCF, j’ai pas eu besoin d’exprimer tout haut ce qui est écrit plus haut (rhooo suivez un peu !), ma mère me sortit « rho ben non, aller… (marchand de tapis) une semaine ! (Mode généreux inside) »

Ben j’ai pris. C’était prévu pour ces vacances de Pâques.

  1. Une semaine au centre aéré
  2. Une semaine chez papi mamie avec en prime je prend l’avion tout seul comme un grand (vive les kids solo).

Et puis, j’ai décidé de profiter du changement d’air moi aussi vu que je suis HS (euphémisme inside).

Donc l’enfant seul chez mamie papi c’était pas encore pour cette fois.

Mais pour juillet ! Oui mes amies. Ma mère a dit oui. Et pas une semaine mais deux semaines !

Bon, j’ai quand même eu l’impression de lui forcer la main, mais en même temps elle n’avait qu’à pas demander ce que deviendrait son petit-fils adoré pendant que j’irai travailler le mois de juillet, non ?

– Il ira au centre aéré. que je lui répond.

– ah bon ? Tout le mois !

– ben… oui…

– mais… mais… c’est comme s’il ne quittait pas l’école ! (notez le ton outré de la grand-mère)

– ben… oui… c’est tout comme. (notez le ton dégagé de votre obligée)

– mais tu me l’envoies une semaine… Et les trois autres semaines il fera quoi ?

(C’est là que j’ai halluciné)(ma mère doit croire que j’ai une fille au paire caché quelque part dans mon 60m2 ou que j’ai des beaux-parents pleins d’énergie et encore vivants)

– les trois autres semaines il sera en centre, maman !! (là, déjà le ton est beaucoup moins dégagé)

– ah ! (Le cerveau mouline) ah oui ça fait long… Vous n’avez pas d’autres solutions

-euuuuh…. (là je crois qu’elle le fait exprès). Non !

-bon… ( le cerveau mouline bis). On va essayera deux semaines. Mais… Mais vous viendrez le chercher s’il y a un problème, hein !

Ok, donc là, j’ai obtenu deux semaines pour une mamie qui n’a jamais gardé son petit-fils.

Je n’ai pas encore pris les billets.

Une collègue qui fait parti du clan #CellesQuiSaventSavent me conseille judicieusement d’acheter le billet AR vite. Très vite.

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

8 commentaires sur « Les grandes vacances »

  1. Tes parents ne savent pas ce qu’il rate… Quel dommage qu’ils ne s’impliquent pas plus, pour toi, pour ton Plumeau. Si on se connaissait, je le prendrais avec plaisir 😉

    1. C’est gentil. Vraiment adorable. Le pire c’est qu’ils l’adorent mais ils vieillissent mal : sortent peu, s’ecoutent beaucoup pour le moindre bobo, ne veulent pas voir les gens, etc.
      Avec mon frère on est catastrophés.
      Heureusement qu’ils sont dans une belle région car la famille passe, sinon à part leurs enfants, ils ne verraient personne. Je crois que mon frère ne veut même pas y aller cet été…. ils ont gardé 15 jours ma nièce mais elle a 11 onze ans, est calme, très facile à vivre. Elle arrive à s’occuper pendant leur 4h de sieste l’après-midi 😮…

  2. Lire ton post m’a fait réaliser que je dois être une mère insensible ! Junior ira lui aussi au centre aéré en Juillet et même la première semaine d’août ! Au fond de moi, je me dis que ce sera comme une colonie, ils feront des jeux etc… etc… Mais, ne sera-t-il pas trop fatigué, va-t-il s’ennuyer ?
    Cote grands parents, ma mère est veuve et est âgée, et habite loin. Le père de Mr Mars, pense plutôt à sa nouvelle vie avec sa nouvelle compagne. On n’a donc pas le choix.
    Junior étant enfant unique, je pensais qu’il serait plus heureux avec des copains au centre aéré, j’espère vraiment qu’il y sera bien…

    1. En fait l’an dernier je ne me suis pas posé de questions car Plumeau est tres sociable. Au début ça allait mais le mois de juillet avançant il a commencé à fatiguer surtout qu’on lui imposait la sieste l’après-midi parce qu’il était en PS et les autres (MS et GS avaient droit aux activités). Bref tous les matins il me suppliait de ne pas le laisser et finalement la dernière semaine il ne l’a jamais faite. Il a été avec son père au boulot puis avec moi au boulot. Peut-être que cette année sans la sieste ça se passera mieux. Et peut-être que pour Junior ca se passera bien aussi. Toi non plus tu n’as pas le choix donc tu ne dois pas culpabiliser. C’est juste que toutes les deux nous ne sommes pas aidées voilà tout et quand je vois les autres parents je les envie un petit peu forcément car ils ont des moments de répit. Pour Plumeau c’est dommage le centre aéré en RP quand je sais qu’il pourrait aller à la plage et profiter de ses grands-parents qui ne sont pas malades. Voilà. Bref, j’ai 15 jours mais je pense que c’est aussi à double tranchant. Pour le coup je vais m’inquiéter.

  3. Et c’est là que je suis contente d’être prof. Autant pendant les petites vacances je bosse comme je peux tout en gardant les mômettes, autant juillet août c’est relâche totale. Enfin, vu que je suis en lycée j’ai quand même pas mal de temps pour travailler intensivement entre la fin des cours des lycéens et la fin des cours des maternelles.
    J’espère que le Plumeau sera si adorable que tes parents réclameront de le garder plus longtemps la fois suivante, et aussi qu’il va s’éclater au centre de loisirs sans la sieste !

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.