Publié dans Des choses et d'autres

16 ans plus tôt. Séquence nostalgie… Ou pas.

16 ans plus tôt je déambulais quotidiennement sur la place Comédie. J’y allais pour faire quelques courses, j’y passais pour emprunter le tramway qui me permettait d’aller à l’université. Je la longeais en fin d’après midi pour me rendre dans le vieux centre où se trouvait mon club de yoga et en y repartant, je l’évitais car, passée une certaine heure, elle était craignosse la place de la Comédie.

Aujourd’hui, j’ai repris ce tramway depuis ma résidence hôtelière pour me rendre sur la place de la Comédie. J’ai longé l’Opera comme 16 ans plus tôt pour tenter de retrouver l’appartement où je logeais. Tout a tellement changé que je n’y suis pas arrivée. Après tout, je n’y étais pas si bien dans cet appartement…

16 ans plus tôt, j’étais étudiante. Encore. Toujours. Figée dans une vie qui n’avançait plus. L’éternelle étudiante qui se fourvoyait dans la voie de la biologie et qui buttait face l’élitisme du monde universitaire et de la Recherche. Je n’aurais pas réussi à être chercheuse. C’est durant cette année à Montpellier où je comprendrais enfin  que ça serait soit ma santé mentale soit ma vocation. Aidée d’une psychologue, j’ai fini par choisir ma santé mentale. J’ai changé de voie. J’ai quitté Montpellier.

16 ans plus tôt. Jour pour jour. J’étais dans un train qui me ramenait à Montpellier. Il allait falloir stopper ma location, organiser mon déménagement et se préparer à une autre année universitaire dans une autre ville, mais là j’en étais sûre ce serait la dernière. Effectivement, je rentrerais enfin dans le monde professionnel un an plus tard. Bref, je voyais enfin le bout du tunnel. Dans ce train, il y a 16 ans jour pour jour, j’ai reçu un coup de fil. Ma mère qui me racontait un récit de fin du monde : les tours jumelles attaquées puis le Pentagone, et un avion détourné toujours introuvable… L’impression que mon monde, notre monde, ne serait plus jamais comme avant…

Voir dans mon wagon tous ces passagers aux visages impassibles. Ils ne savaient pas encore. 

Arriver à Montpellier, poser sa valise, ressortir faire des courses et croiser de plus en plus de visages en train de se décomposer au fur et à mesure que je déambule sur cette place. 

La place de la Comédie, 16 ans plus tôt. Jour pour jour.

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

4 commentaires sur « 16 ans plus tôt. Séquence nostalgie… Ou pas. »

  1. Beau texte. On se souvient tous où on était ce jour là! Au début je me suis dit « quelle mémoire » et après j’ai compris. Malheureusement notre mémoire n’effacera jamais ce souvenir cauchemar…

  2. Merci pour ce beau texte …
    Evidemment on se souvient tous exactement d’où nous étions et de ce que nous faisions lorsque nous avons appris la nouvelle (j’étais dans le RER B quittant Roissy, car, par le hasard de la vie, j’étais dans un avion lorsque c’est arrivé) …
    Sinon rien à voir, mais je vois que tu as quitté la recherche toi aussi … 😉
    Bonne journée !

  3. Oui on se souvient….j’avais pris une pause de 1h30 pour aller acheter un cd le jour de sa sortie. Je l’écoutais dans la voiture en trouvant que les gens faisaient une drôle de tête (il etait 15h30).
    Mon cd chantait:
    « Ca y est, le grand incendie
    Y’a l’feu partout, emergency
    Babylone, Paris s’écroulent
    New-York City, Iroquois qui déboulent… »
    J’ai accueilli l’enfant que je réeduquais à 16h30, il était sur excité, me parlait d’avions et de tours.
    On a interrompu la séance pour regarder les infos sur l’ordi, avec le modem 56k…..c’etait long à charger.
    J’etais atterrée. Heureusement l’enfant ne se rendait pas compte de la gravité de la situation.

     

    1. Nous avons tous un souvenir précis de cette journée et j’imagine bien le visionnage à 56k. Ici ce fut télévision jusqu’à pas d’heure en passant de chaîne en chaîne

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.