Publié dans Des choses et d'autres

Shopping à Florence

Déambuler dans les rues et les musées c’est bien, mais à force de voir des touristes accoutrés de grands et magnifiques sacs, on finit par s’interroger.

Il y a vraiment des choses à acheter à Florence ?

Et bien oui !

Alors bien sûr, il y a pléthore de magasins de luxe tels Gucci et ses sbires, mais ça ne m’intéresse pas. C’est déjà trop cher, et sur Paris, j’en vois pléthore des magasins de luxe.

Ceci dit, pour celles  et ceux que ça intéresse, il y a un grand centre commercial avec articles de luxe au rabais. Les chinois y vont tous (un peu, comme ils vont tout aux Galeries Lafayette du métro Opéra) ! Il suffit d’emprunter un bus à partir de la gare routière.

Mais revenons-en à nos moutons ou plutôt à nos shopping.

A Florence, ça vaut vraiment le coup de pousser la porte des magasins (et de faire chauffer sa carte bleue), et ceci pour plusieurs raisons.

Florence c’est la ville des bijoux, des parfums, du cuir, et des fringues et notamment la mode masculine plus riche en variété qu’en France.

Les bijoux, on les trouve naturellement dans les orfèvreries du Ponte Vecchio.

Il y a également des parfumeurs, et j’y retournerais bien pour me faire fabriquer mon propre parfum.

A Florence, on peut véritablement parler de mode masculine. Les vêtements sont beaux, élégants, et on trouve même des articles à des prix raisonnables comme dans la boutique Gutteridge.

Je peux vous dire que ça change des sempiternels Celio, Jules ou autre Armand Thierry. Quelle tristesse la mode masculine en France. Le nombre de types que j’ai vu se ruer dans les magasins à Florence est proprement ahurissant.

Enfin, Florence, c’est la ville du cuir : gants (j’ai craqué pour ma part), chaussures (oups ! Là aussi, et j’ai fait craquer l’homme en plus), vestes (à quand une belle veste pour moi ?), accessoires.

Vous pouvez également admirer dans des ateliers la fabrications des chaussures.

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.