Publié dans Des choses et d'autres, Maman d'un Plumeau

Quoi faire avec un trois-ans à Florence ?

Alors que faire avec un marmot à Florence ? Car, en effet, l’image que l’on se fait de ce type de voyage, c’est que c’est plutôt dédié au culturel et à l’Histoire avec un grand H (Florence fait référence à la famille Médicis et à la Renaissance), et éventuellement à la gastronomie toscane ou/et à son artisanat (orfèvrerie, tannerie etc.)…

Bref, beaucoup de belles et bonnes choses qui devraient susciter un intérêt vraiment très très limité de la part d’un tout jeune enfant comme un Plumeau de 3 ans et 1 mois.

Rajoutez à cela, que cet enfant ne fait plus de sieste post-prandiale en journée…

(On est foutus !)

Je m’étais, bien entendu, renseignée à gauche à droite (sur Google en fait) pour voir quoi faire de mon môme à Florence, et il était hors de question de nous priver des choses à voir parce que ça serait long/fatiguant et/ou hors d’intérêt pour un trois-ans.

Rajoutez à cela, que le George refusa qu’on emmène une poussette…

(On est RE-foutus !)

Et bien… Bonne nouvelle : les enfants à Florence sont plutôt bien accueillis et même mieux qu’en France !

Dès notre arrivée, alors qu’on s’était posés (avec nos valises) pour attendre la propriétaire du T2 dans un salon de thé, le Plumeau a eu droit à des sourires du serveur (et non des regards appuyés sur sa personne par l’homologue parisien qui redoute que notre Merveille ne dérange la clientèle). En plus, des sourires, il s’est adressé directement à lui, lui a passé la main dans les cheveux et lui a prêté un petit bonhomme pour l’occuper qu’il finira même par lui donner.

Bref, à Florence, on s’intéresse presque plus à votre chérubin qu’à vous. Ce fut pareil dans tous les endroits où on a consommé (restaurants, trattoria, salons de thé etc.). Systématiquement, le ou la serveuse a blagué avec notre Plumeau, lui a donné de quoi occuper ses mains (et foutre la paix à ses géniteurs) comme une fois des cotillons, vient s’assurer qu’il aime bien les pasta (et oui, encore des pâtes). On va dire que ça nous change de l’accueil à Paris où on peut déjà s’estimer heureux, en tant que famille, de ne pas avoir été placés en face de la porte d’entrée et ses courants d’air et où on vous demande à peine d’un ton pincé « ce que l’enfant prendra, sinon ça vous intéresse il y a le menu enfant à 12€« .

C’est bien simple, nous ne sommes tellement pas habitués à bénéficier de telles faveurs (parce que nantis d’un petit marmot), que lors de notre retour en France, alors que nous nous avancions vers une longue file d’attente pour passer à la sécurité de l’aéroport, nous avons grogné sur l’agent qui nous a interpellés – pensant  à tord, qu’il allait nous signaler qu’on avait fait un truc de travers et nous ralentir encore plus. En fait, ils nous a fait couper toute la file… Du coup, on s’est trouvés un peu piteux face à cet homme, bredouillant des excuses à la place de remerciements :-/

Je peux revenir aussi sur la propriétaire du T2 qui avait ramené des chocolats au Plumeau, une petite boîte de produits de soins (shampoing, savon, gants) spéciale enfant, un petit porte-clé en forme de hibou, et elle avait également disposé des peluches sur son lit.

Bref, à Florence, les gosses sont vraiment bien accueillis.

Plus important, on peut faire et voir des choses avec eux.

Florence, c’est la ville de Pinocchio !

Il y a l’atelier Bartolluci avec toutes les figurines en bois, des jouets en bois et d’autres sculptures en bois plus improbables comme une énorme moto. Vous pouvez poser avec Pinocchio, et le Plumeau ne s’est pas fait prier.

img_1780 img_1781 img_1782 img_1783 img_1785

Plus d’infos : par et .

Le magnifique manège à chevaux de la Piazza della Repubblica

Ce manège nous a sauvé la vie.

(non, je n’exagère pas !)

Sachez que vous pouvez dealer avec un trois-ans.

« Si tu es sage pendant la visite dans le Graaand Musééééé, tu auras droit à des tours de manège ce soir !« 

Si bien que la visite de la Galerie des Offices s’est effectuée sans encombre, ponctuée, il est vrai, de nombreux « Maman, ze suis saaaaaze (ndlr : sage) ! ».

(On avait intérêt, le soir même, à payer ces 3h de relative tranquillité en tours de manège sonnants et trébuchants)

Bonus : le tour de manège n’est pas cher du tout, comparé à ce qui se pratique à Paris et proches banlieues. Le tour enfant, 1€. Le tour adulte, 2€.

Les musées où il est permis de toucher !

Je vous avez déjà évoqué ces deux musées : le musée Léonard de Vinci et le musée Galileo, avec une nette préférence pour Léonard.

Non parce qu’il n’y a rien de plus frustrant, pour un enfant, et surtout pour le mien Grand Tripoteur devant l’Éternel, de s’entendre dire qu’il ne faut pas toucher.

Attention, cependant, dans le musée Léonard, il n’est pas permis de toucher à tout. Déjà une salle entière est dédiée aux manipulations, mais dans les deux autres salles, il y a quand même d’autres expériences que le visiteur peut réaliser. Il y a même un machine de musculation. Si… Léonard avait pensé  à tout ! Même aux adeptes du culturisme !!!

Les jardins

Je ne pourrai malheureusement pas vous en dire quand chose car nous n’avons pas eu le temps d’aller les visiter. Et puis, il faisait froid. Et puis, le Plumeau avait déjà pas mal sillonné les rues et les musées… On e eu pitié.

Sachez, cependant, qu’il y a le jardin de Boboli juste derrière le Palazzio Pitti.

Plus d’infos : ici.

Ne pas l’avoir fait constitue un de nos ratés du séjour, mais j’y reviendrai.

Sortir de Florence

Trois villes : Sienne, Lucques, Pise. Vous pouvez aussi visiter les vignobles Toscans et goûter à leur Chianti, mais là, il aurait fallu une voiture, et ne pas être nantis d’un trois-ans.

On a seulement visité Sienne qui est une ville magnifique. C’est à 1h de bus qu’on emprunte à la gare routière. Comptez 7€ la place par personne. Enfant compris…

Vous avez également l’option train, mais on nous l’a fortement déconseillés car la gare n’est pas en plein centre ville alors que le bus vous emmène jusqu’au centre ville.

Sienne, c’est aussi l’occasion pour le Plumeau de courir sur la grande place en forme de coquillage.

Plus d’infos pour y aller : ici.

Le festival de lumières #FlightFirenze

En toute fin d’année, il y a le festival de lumières qui permet d’illuminer plusieurs endroits de la ville. Une autre bonne raison de faire sillonner la ville votre chérubin par grand froid.

Chaque soir, après le « manèze », il voulait voir le « pestacle du Ponqué Vecchio ».

Le site officiel.

Si vous tweetez, ce festival a son propre Hashtag #flightfirenze

Le compte Instagram du festival

Et voilà, je crois que j’ai fait le tour de ce qu’on peut faire avec un trois-ans à Florence.

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

17 commentaires sur « Quoi faire avec un trois-ans à Florence ? »

    1. Oui il est cool sauf quand Môssieur nous pleure qu’il a faim et qu’il veut « AL-LER AU RES-TAU-RANT » alors qu’on vient à peine de sortir de l’appartement, tout ça parce que Môssieur ne voulait pas prendre son petit déjeuner.

  1. Tu me donnes vraiment très envie de retourner à Florence, même avec notre H. (et J. bien sûr mais un bébé de 6 mois c’est plus facile je trouve) … Bon pour l’instant H. fait encore environ 3h de sieste l’après-midi …
    Merci pour toutes les infos en tout cas !

    1. Et oui, paradoxalement c’est plus facile de voyager avec un bébé qu’avec un trois-ans. Je pense que l’option location d’un appart est bonne pour les siestes. L’idéal étant de faire le plein de choses le matin. C’est vrai partout

      1. Oui tu as bien raison. Il faut qu’on se lance, on a tendance à aller en vacances uniquement dans nos familles (bon dans des endroits très sympas mais quand même) …

      2. Je pense que la famille c’est bien aussi. Le Plumeau a demandé plusieurs fois à aller voir son papi et sa mamie pendant le séjour. Pour que nos vacances aient été idéales il aurait fallu coupler ce voyage à Florence avec un séjour chez mes parents.

  2. Wouaw ! J’ai toujours rêvé d’aller à Florence ! Et là, tu viens de me « donner l’eau à la bouche »…. Donc, même avec deux enfants, dont un quatre ans qui ne tiens pas trop en lace, c’est possible…. !?

    1. Alors s’il ne tient pas trop en place faut pas hésiter à visiter les jardins (ce que nous n’avons pas fait). J’ai vu des parents avec un 4 ans dans une poussette et tablette dans les mains qui visionnait un dessin animé. J4ai trouvé l’idée pas mal.

      1. Les jardins, OK ! La poussette, cela fait longtemps qu’il ne va plus dedans ! Par contre, je retiens le musée où on peut toucher ! Et puis, l’atelier de Pinochio bien sûr !!!! ça a l’ait fantastique !

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s