Publié dans Des choses et d'autres

Florence et les visites touristiques

Alors Florence, c’était comment ?

C’était bien dans la mesure où ça constituait un vrai break par rapport à notre vie parisienne (et tout ce qui peut nous sortir de ce quotidien là est bon à prendre).

Mais c’était aussi froid, humide et rempli de touristes (surtout des chinois) ce qui rendait toute visite assez sportive et fatigante d’où l’intérêt d’avoir un pied à terre en plein centre ville, non loin du fameux Ponte Vecchio, afin de se reposer ou de préparer nos repas (les siestes ont oublie, le Plumeau est infatigable. Oui… Même après des kilomètres, même après 3h de piétinement dans un musée)

La propriétaire du T2 a été charmante et pleine d’attentions envers nous. Par exemple, elle nous avez offert un panneton succulent, Plumeau a eu droit à des kinder chocolats, et elle nous a très bien conseillés sur ce qui a à faire/voir et où déguster les spécialités locales avec plusieurs recommandations de ristorante.

Tout était propre, mais, par contre, très froid et humide, si bien qu’on a dû chauffer plus que de raison. Elle qui voulait qu’on fasse des économies…

Nous avons écumé plusieurs musées (ceux qu’il ne faut pas manquer et d’autres moins courus par la foule de touristes), nous avons testé la gastronomie toscane, visité la ville et Sienne, et profité de faire quelques achats.

Les musées

Galerie des Offices

Voyant l’énorme queue de touristes, nous avons pensé que la réservation en ligne nous permettrait une sorte de coupe-file. Mal nous en a pris. Non seulement on a payé plus cher, mais on a dû faire deux queues.

  • Une première pour récupérer les billets d’entrée avec notre voucher,
  • une deuxième avec TOUS les autres touristes (avec les billets d’entrées, avec voucher et sans billets, les perdus, les en-avance, les en-retard « mais pas grave on passera quand même », les « tiens, il y a une queue, on va attendre pour voir ça doit sûrement être intéressant »).

Malgré tout, au bout de 3/4 d’heure, on a fini par rentrer. Il faut obligatoirement réserver avec des heures de visite. On avait pris 12h30 pensant, à tord, qu’il y aurait moins de monde (l’heure de la bouffe). Ce fut tout le contraire. Moralité, les gens ne mangent pas.

La Galerie des Offices c’est un peu comme le Louvre chez nous, c’est immense (8000 m2). C’est un musée en forme de U sur deux étages. Les corridors sont immenses et donnent sur de multiples salles. Les œuvres de presque tous les peintres italiens y sont présents, notamment Botticelli et sa fameuse Vénus, Michelangelo, Léonardo da Vinci, Rubens, Giotto, Raphaël etc.

img_1721 img_1723 img_1724 img_1728 img_1729 img_1730

Le plus étonnant c’est que notre chérubin a tenu le choc sans ronchonner, car la Galerie des Offices c’est minimum 2h30 de visite même au pas de charge. Nous avons fait la bonne moyenne (3h).

Et en plus sans triche (j’ai vu des gamins dans les poussettes avec des tablettes), le nôtre a marché, piétiné, couru, pris quelques photos avec mon smartphone (fallait bien l’occuper), et nous avons fait une pause en hauteur avec une vue sublime de Florence.

Musée Galileo

Peu visité, c’est l’endroit où il faut être pour éviter la foule.

Petit bonus, il y a une salle interactive où les petits et les plus grands peuvent tripoter à loisir.

ça manque quand même d’explications et de légendes. Il existe cependant une appli à installer sur sa tablette ou sur son smartphone pour palier à cet inconvénient mais bon c’est payant. En plus des mappemondes et globes terrestres, il y a des instruments d’expérimentation et des télescopes de l’époque. Retour en cours de physique et mathématiques !!

img_1673 img_1680 img_1682 img_1683

Musée Léonard de Vinci

Idéal si vous avez un enfant car il y a une salle encore plus interactive qu’au Galileo. Là aussi, retour en science physiques, mais déjà plus appliqué, et on nous avez fourni un guide en français.

Au final même les grands se sont mis à tripoter.

La cathédrale Santa Maria del Fiore  ou le Duomo (et son dôme)

Bien que la queue y soit très longue, ça avance relativement vite, si bien qu’en une petite demi-heure, vers 11h du matin, nous étions rentrés. Là, c’est gratuit. La visite du dôme (montée), de la crypte, du campanile (l’espèce de grande tour posée à côté) est payant (15E) et se réserve selon des horaires de visite. La guide de l’office du tourisme nous a déconseillé de monter la coupole avec un jeune enfant. Au départ j’ai voulu réserver pour moi toute seule, mais finalement, j’ai laissé de côté. Grimper un escalier tout étroit et spiralant, je ne l’ai pas senti. On s’émerveille tout autant de la prouesse architecturale du dôme une fois à l’intérieur de la cathédrale. Je reste baba devant la beauté des marbres vert, rose et blanc qui ornent cet imposant édifice.

img_1697

img_1750 img_1751 img_1752 img_1753

img_1760 img_1761 img_1762 img_1763 img_1764

Le Pallazio Vecchio

Que dire, que nous avons vraiment mal joué en terme d’organisation. Là, pour le coup, l’achat en ligne coupe file n’aurait pas été un luxe. Nous avons subit 2h de queue au total avant d’arriver à enfin acheter les tickets, et comme nous étions le 1er janvier, on n’a dû se passer de la montée de la Tour que j’aurais aimé faire (ça fermait à 16h et il était 17h…). Nous n’avons vu que le musée qui comporte les appartements des Médicis. C’est là-bas que vous verrez notamment un portrait du fameux Machiavel.

Je vous ferais d’autres retours sur Florence, car ce billet est déjà trop long.

 

 

 

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

14 commentaires sur « Florence et les visites touristiques »

  1. Ah Florence … Cela fait longtemps que nous n’y sommes pas retournés, mais avec les deux loustics ça me semble pas idéal. Le Plumeau est en poussette ou pas ?
    Hâte de lire la suite !

      1. Du coup, quand j’explique à la maitresse que mon loustic, non seulement ne faisait aucune sieste, mais qu’en plus il était infatigable (bon, il y a bien des fois où il a quémandé les bras, parce que marcher dans la rue avec le monde c’est très oppressant), elle a finit par piger qu’il fallait arrêter d’insister avec les siestes à l’école. Vendredi dernier, il a encore chanté à tue-tête « vive le vent d’hiver » pendant les 2h de sieste.

  2. Ca me rappelle bien des souvenirs – mais de mon côté ça date… vraiment beaucoup (genre voyage scolaire en 3e… et puis une autre fois pour le boulot, mais quand même il y a une bonne quinzaine d’années!)
    Merci pour ces belles photos!!

  3. Chapeau Florence avec un troizan ! Pour moi c’était un voyage post-GEU… J’en garde un bon souvenir même si la mélancolie n’était pas absente et si je préfère Rome.

  4. Je vois qu’on a la même expérience de Florence : glaciale ! Respect pour les 3h de queue à la Galerie des Offices avec un 3 ans… J’avoue que mon « grand » 4 ans est loin d’être aussi endurant que Plumeau!
    Clairement, Florence n’est pas super kids friendly mais mon Dieu, que c’est beau! Je suis fan de l’Italie de toute façon 😂

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s