Publié dans Des choses et d'autres

N’importe qui…

L’autre jour… Hier matin en fait… On a eu la réunion hebdomadaire de service à mon travail.
Comme d’habitude, on y apprend rien que l’on ne sache déjà, puisque notre Sous-Chef (celui qui reste – aka le rescapé de la Réorg) a le culte du secret.

Il nous a donc informé d’un truc qui ne devait pas sortir de cette salle de réunion, sauf que c’est déjà en ligne sur une plateforme et que la Maison entière le sait pour peu qu’on daigne se connecter à la plateforme en question. Bref, comme d’habitude, on n’apprend rien de neuf mais chuuut ! Secret Défense !

Fin de la parenthèse numéro 1

Lors de cette réunion très instructive, il nous informe qu’un dossier MachinChose va être mis en place par les Grands Manitous d’En-Haut et qu’il s’agit d’être disponible 2 à 3 fois à raison d’une réunion d’une heure grand maximum, et ceci jusqu’en mars environ. Il demande qui serait volontaire.

Comme personne ne se porte volontaire, l’ensemble des participants commence à regarder – qui est surbooké – qui serait éventuellement intéressé pour endosser le dossier MachinChose, et c’est là qu’une collègue suggère que Jeannine pourrait prendre le dossier.

« Ben, elle n’est pas là, donc, les absents ont toujours tord, c’est elle qui prend, non ? C’est vrai que 10h c’est tôt, elle a marche nordique aujourd’hui » suivi d’un rire dont une hyène aurait tout à envier.

Et vlan, prends ça la Jeannine !

Mes collègues qui s’aiment et s’adorent…

Fin de la parenthèse 2

Suite à cette proposition, mon Sous-Chef rétorque « Ha, non ! Le dossier MachinChose faut pas le donner à n’importe qui !« 

La collègue-hyène pouffe de rire et lance « Vous voulez dire par là que Jeannine c’est n’importe qui ? C’est pas bien Chef ! Non vraiment, c’est pas bien ! » entraînant l’hilarité presque unanime dans la salle (vous vous doutez que je n’ai pas partagé ce petit moment convivial).

Qu'est-ce qu'on se marre !

N’importe qui

On touche là et avec justesse ce qui sous-tend la nature la plus immonde du monde professionnel.

Ce dernier se compose de gens à qui on peut faire confiance pas forcément parce qu’ils sont compétents mais parce qu’ils sont bien vus, et les autres, les… N’importe-qui, généralement ceux à qui on donne des missions subalternes, et surtout à qui on ne confierait certainement pas les dossiers dits « stratégiques ».

Dans le monde professionnel, cette distinction parmi les employés entre les cadors et les N’importe-qui est généralement totalement arbitraire.

Et, là, il faut même rajouter, le plus souvent lié au sexe de l’individu en question.

Dans mon service, cet aspect-là est présent au point d’en être caricaturale.

Par exemple, sur un dossier très stratégique qui me concerne de près, je n’ai jamais été invitée aux réunions. Et pourtant, des décisions se prennent, sans que les décideurs ne sachent exactement de quoi ils en retournent, et parce que je n’ai jamais été conviée, ils risquent de passer à côté de difficultés qu’ils n’avaient pas pu envisager (forcément qui a les mains dans le cambouis, c’est bibi !).

Un jour, j’ai tenté le forcing (en gros, je me suis faite invitée à l’insu de mes chefs par plus-chef qu’eux, et ça s’est mal fini… Pour moi…).

Pour ce dossier hyper-stratégique, mes chefs envoient un collègue masculin en qui ils ont confiance (un de l’espèce des cadors donc), mais qui n’entend absolument rien au dossier en question. Ce collègue, a même, un jour, rouspété en lançant au Sous-Chef un « Mais j’y comprend rieeeeeeen ! Faut envoyer Plume…« 

« Pas question ! » avait alors lancé, lapidaire, le Sous-chef mettant fin à toute discussion.

Ces propos m’ont été rapportés ultérieurement par Jeannine et une autre collègue.

Bref, je fais parti de la sous-caste des N’importe-qui.

Ce n’est pas nouveau. Je le sais depuis des années, mes chefs me l’ont bien fait comprendre à plusieurs reprises. Malheur à moi si j’ose l’ouvrir en réunion pour émettre une suggestion/opinion/objection (tout ce qui se finit en -ion en somme). J’ai appris à faire tapisserie. (Je fais très bien le papier-peint à grosses fleurs. J’ai un peu plus de mal quand il s’agit de motifs géométriques, c’est normal je ne suis qu’une pauvre femme, les maths c’est pas pour les femmes).

Et, puis là, ce matin, en allumant la télévision et en mettant la chaîne 15 – entraînant au passage les hurlements stridents du marmot qui attendait ses dessins animés – je découvre que le Peuple américain a choisi comme 45ème président Donald Trump.

Je n’ai même pas été surprise… (J’espérais pourtant me tromper mais faut croire que ma connaissance du genre humain est tristement juste)

Oui, les américains ont choisi Trump.

Ils avaient le choix entre la Peste et le Choléra me dit-on. Ah bon ? La Peste et le Choléra ? Moi j’aurais dit la Rhinopharyngite et le Choléra. Oui, la mère Clinton n’est pas parfaite. Mais quelle homme politique l’est ? Quelles erreurs a-t-elle fait de plus que son mari ou un autre homme politique ?

Déjà, il y a huit ans, on lui avait préféré Obama. Obama, un représentant afro-américain, un représentant de minorité pour un peuple qui a toujours eu une histoire très compliqué avec les noirs.

Tout plutôt qu’une femme !

Oui, tout plutôt qu’une femme quitte à prendre… N’importe qui !

nbc-fires-donald-trump-after-he-calls-mexicans-rapists-and-drug-runners

 

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

20 commentaires sur « N’importe qui… »

  1. Ça me dégoute de lire que des humiliation comme ça existe encore au travail … Poir Trump les américains on fait un n choix à nous de voir ce que ça va entraîner dans le reste du monde 😵

    1. Oui c’est leur choix effectivement. Si ça a de graves conséquences chez eux, ils ne pourront que s’en mordre les doigts. Il est vain de défiler comme ils l’ont fait cette nuit. C’est la démocratie, il faut maintenant l’accepter ce nouveau président. Obama, apparemment, s’efforce de le faire avec fair-play.

  2. C’est terrible ce qu’il se passe dans ton entreprise. Je te souhaite sincèrement de trouver un meilleur environnement de travail. J’étais persuadée de la victoire de Hillary Clinton, je me suis bien trompée. Je ne maîtrise pas la géopolitique màis je me dis que l’organisation fédérale des USA permettra de limiter la casse.
    Bonne soirée.

    1. Le hic, c’est que je cherche à partir mais n’y arrive pas 😦
      Pour Hillary, beaucoup s’était trompé y compris les grands spécialistes, mais ces grands spécialistes ne sont jamais allés sur le terrain ou si peu ! La sphère médiatico-politique est complètement à côté de la plaque, très loin des préoccupations des petites gens.

    1. J’espère que ça se passe mieux chez toi. Chez moi, c’est très très particulier, et j’avoue que ça me pèse énormément. Je cherche ailleurs, mais pour l’instant, j’échoue. Mais comme la PMA, à force d’essayer, la roue va peut-être finir par tourner…

    2. Je suis pas du tout d’accord … Dans ma boîte les postes de direction sont occupé par des femmes ! Il ne faut pas généraliser et victimiser les femmes , j’ai toujours sorti les dents et les griffes c’est vrai mais on me considère comme un élément clef pas comme une femme …

      1. Chez nous aussi il y a des postes de direction tenues par des femmes, mais faut bien voir que dans les réunions entre DGA, j’imagine assez bien qu »on ne prend aucune considération des DGA femelles. Partout autour de moi, je vois que les femmes sont méprisées, déconsidérées, pas prises au sérieux ou qu’on leur pique leurs idées ou réalisations.

      2. J’ai jamais ressenti ca dans les différents boulot que j’ai eu mais j’ai énormément de caractère et j’arrive assez bien à imposer mon autorité en milieu masculin même si je suis la seule m
        Femme jilagine que ça aide d’avoir une grande geule …

      3. Oui sûrement, je suis plutôt du genre réservé et j’ai un vrai problème de confiance en moi. Là, où je travaille, ça n’a fait que l’aggraver.

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s