Publié dans Maman d'un Plumeau

« Et puis, il n’y a pas le feu dans ma chambre ! »

Il y a trois semaines, un lundi soir, je récupérais un Plumeau complètement surexcité. Il m’avait été dit que :

  1. il n’avait pas fait la sieste du tout ! D’où l’état dans lequel je le récupérais, à savoir, ingérable.
  2. que c’était un peu le cas de tous les enfants puisqu’il y avait eu une journée un peu particulière…

Durant cet échange fructueux mais non moins abrégé du fait de l’ambiance particulièrement sonore, mon fils ne cessait de me répéter « C’est la police ! C’est la police ! » auquel, je l’avoue, je n’ai pas prêté grande attention, et maintenant, avec le recul, je me dis que j’aurais dû.

Le lendemain matin, parce que c’était déjà plus calme, on m’explique qu’il y a eu un exercice incendie et que les enfants en avaient été quelque peu perturbés. Sur ce, mon fils se remet à répéter « C’est la police ! C’est la police !« . Ayant enfin tous les éléments en main, j’explique à mon fils que non, c’est l’alarme incendie, et non la police.

Quelques jours plus tard, devant un énième visionnage de Tchoupi sur mon MacBook (toi aussi, investis dans un équipement à 1300€ pour en faire profiter ton môme !), je profite de l’épisode sobrement intitulé « Pas de panique ! » pour rebondir sur l’épisode du lundi à la crèche. J’explique donc que Tchoupi va faire exactement comme Plumeau l’autre jour. Il va faire avec toute sa classe un exercice pour s’entraîner en cas d’incendie. Je vois mon môme opinait de la tête. Ok, tout roule.

Et puis deux semaines passent.

Et après un troisième lundi sans sieste (c’est l’effet weekend) où le Plumeau a redemandé N fois au personnel de la crèche  (version Alzheimer, vous voyez) « Et le weekend, c’est quand ? Et là, c’est  le début du weekend ? Et le weekend c’est quand ? etc. » (N.B. 1) puis un Plumeau surexcité forcément et un bain très remuant qui  va avec, on en arrive à l’heure du repas et du visionnage du Tchoupi (histoire que je puisse élaborer un repas gastronomique en tout tranquillité, à savoir, des pâtes !). C’est là qu’on retombe sur l’épisode « Pas de panique ! ».

« Y z’ont fait un xer-cisse, maman » lancé fièrement pas mon rejeton, auquel je répond vaguement par un « Oui oui, ils se sont entraînés à sortir de la classe, comme toi en crèche l’autre jour » (Alzheimer bis)

« é fait un xer-cisse, moi ! C’est la police ! » (la maîtrise de l’événement, à peu près…), je re-explique donc. (Alzheimer ter)

« Mais non, c’est pas la police, c’est une alarme que tu as entendu, c’est en cas de feu, d’incendie. Tu t’es entraîné en cas d’incendie. Ce sont les pompiers qui viennent. Pas la police.« 

Devant l’acquiescement de mon fils, j’en conclus qu’il a compris. Enfin…

Vient le moment du coucher où il y a l’invariable « histoire du soir », et alors que j’allais coller le bisou sur mon rejeton, ce dernier me dit qu’il  veut que je reste et m’évoque à nouveau le feu, les pompiers et l’alarme. Je soupire et repars dans les explications du fameux lundi d’exercice à la crèche. (Alzheimer quater)

C’est là que mon môme me sort qu’il a peur. Je le rassure en lui expliquant qu’il ne risque rien. Un autre bisous et hop ! au lit !

A peine arrivée au salon, j’entends de la chambre du petit des hurlements, et là, je vous laisse juge de l’égalité des sexes en terme d’éducation. Hurlements qui n’ont suscité chez le George qu’un hochement d’épaules et la réflexion suivante « Laisse, il va se rendormir »…

Moi, n’écoutant même pas l’homme et me précipitant vers la chambre. Pourquoi, parce que je sais que ces hurlements-là n’ont absolument rien d’anodin.

Je récupère un gamin en pleurs qui me hurle qu’il a peur du feu.

J’ai dû rester avec lui dans son lit pendant une bonne heure. Durant ce laps de temps, j’ai lutté vaillamment contre le sommeil, tandis que Plumeau s’était lancé dans un discours philosophique sur l’alternance de la lune et du soleil…

Finalement, il s’est endormi.

Le lendemain, j’explique au personnel de la crèche, que j’ai vécu une scène jusqu’ici totalement inédite. Une crise d’angoisse du Plumeau.

Crise qui est semble-t-il liée aux événements passés trois semaines plus tôt…

Le soir, je récupère le Plumeau mais on m’assure qu’il est revenu à de nombreuses reprises l’événement vieux de trois semaines, un peu comme si c’était arrivé la veille.(Alzheimer quinquies)

Bien sûr, elles ont cherché à le rassurer tout en observant qu’il ne montrait aucune crainte.

Après discussion, on m’a conseillée de lui éviter l’épisode « Pas de panique » de Tchoupi pour un moment le temps qu’il intègre.

J’obtempère donc ! Plumeau a droit à du baby einstein pour son repas, on essaye même un nouveau jeu de cartes dont je vous causerai plus tard, puis il a sa petite histoire, puis c’est le câlin et le bisou.

Je le sens serein, et au moment où je m’apprête à le quitter, il me dit tout fier « Et puis, il n’y a pas le feu dans ma chambre !« 

N.B.1 : Nous on a droit à « Et la table, elle est parti ? » ou encore « La table, elle est vendue ? » car oui, nous avons cédé notre table de salon, et si vous êtes intéressé par une table de salle à manger, n’hésitez pas ! Sarkozy a dédaigné mon offre du bon coin, je me demande bien pourquoi…

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

3 commentaires sur « « Et puis, il n’y a pas le feu dans ma chambre ! » »

    1. En fait, ils n’arrivent pas à différencier les événements récents des événements plus anciens. La notion du temps reste floue je pense assez longtemps.

      1. Oui. Ce qui m’impressionne c’est leur attitude détachée qui parfois s’associe à des remarques ultra pertinentes. Z’ont des supers pouvoirs 🙂

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s