Publié dans A propos d'écriture

Blizzard – Partie 7 #ProjetBradbury

Où sont passés les rames ? – première

Cela faisait maintenant plusieurs jours que Jane avait quitté son domicile parisien avec ses deux enfants.
Pour les fêtes de fin d’année, elle avait décidé de traverser la Manche pour rejoindre son père et sa mère, puis avait embarqué tout son petit monde vers une location de dernière minute plus confortable que l’étroit appartement où ses parents logeaient et dont le délabrement était à l’image de la mémoire paternel en plein délitement.

Jane avait opté pour une charmante maison de campagne dont le ponton de bois surplombait un petit lac. Une barque y était attachée et invitait à l’évasion.
Son père, pourtant atteint d’un degré certain d’Alzheimer, ne semblait pas perturbé par ce brusque changement de lieu de vie. Il lui semblait même que, depuis qu’elle était arrivée à Bristol, il avait recouvré un semblant de lui-même, ce qui accru encore davantage sa culpabilité quant au fait qu’elle avait négligé sa propre famille, notamment pour la fête de Noël, afin de se soumettre aux obligatoires invitations de sa belle-famille.

Quant à son fils Victor, il avait déjà échafaudé des plans rocambolesques à partir des photos de la location en apercevant cette petite barque si frêle attachée au ponton.
« On dirait qu’on serait des pirates, maman. » avait-il dit.

Jane avait bien aimé le fait que toute la famille anglaise se réunisse dans ce petit coin douillet.
Après toutes les péripéties d’octobre qu’elle avait affronté avec ses deux enfants, et la santé précaire de son père, il lui était crucial de se ressourcer auprès des siens dans un lieu qui respirait la sérénité.

Comme toujours, Jérôme, son mari, était absent, mais cette fois-ci, le statut de parent permanent de Jane était volontaire.
Elle lui en voulait encore.
Bien que Jane ait l’habitude de gérer toute seule le quotidien parfois trop lourd d’une mère de famille un peu trop délaissée, son époux avait eu le mauvais goût de ne pas avoir été là quand les événements s’étaient déchainés. Et cette fois-là fut de trop.

Pleine d’aigreur, elle avait donc décliné gentiment mais fermement l’invitation de sa belle-mère au réveillon de Noël, puis échafaudé cette escapade outre-Manche et, enfin, écarté Jérôme de son projet ce qui se révéla facile puisque ce dernier ne pouvait concevoir l’idée de ne pas descendre dans sa Gascogne natale pour les fêtes de fin d’année. D’ailleurs, même l’amour qu’il portait à ses deux enfants n’était pas suffisant pour subir un réveillon tout ce qui a de plus british.
Jane supposa que c’était parce que sa coupe était pleine qu’elle n’arrivait même plus à communiquer avec son époux au point de le mettre devant le fait accompli en prenant ce matin-là le taxi direction Orly.

Et c’est là, que l’autre culpabilité, plus triviale celle-ci, la submergea subitement. Celle de l’adultère. Elle avait embrassé ce Thomas – le voisin du 6ème étage. Si, elle n’avait pas mis le holà, qui sait ce qu’ils auraient pu faire dans sa petite cuisine cette nuit-là ? Elle se pinça discrètement les lèvres pour chasser le souvenir de ses lèvres sur les siennes. Et surtout, pour calmer la subite accélération de son cœur.
Oui, elle le désirait encore. Malgré tous ses efforts pour que ça cesse.

« Maman, on fait du bateau ? » lança Victor qui lui prit doucement la main.
Jane et ses deux enfants étaient sur le ponton de bois. Elle jeta enfin un œil plus attentif à la barque.

Il n’y avait pas de rame.

Un certain vertige la saisit alors. Une sorte de pressentiment qu’elle ne pouvait qualifier de mauvais ou bon.

Et si cette fuite outre-Manche n’était que vaine ? Peut-être valait-il mieux essayer de recoller les morceaux avec son époux ? Ou alors, tout quitter…

Que faire ? Partir ou rester ou revenir ?

Soudain, elle n’avait plus de réponse.

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

6 commentaires sur « Blizzard – Partie 7 #ProjetBradbury »

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s