Publié dans Maman d'un Plumeau

Montessori. Quand ? Comment ? Dans quelle étagère ?

Je vous avais sûrement déjà baratiné sur le fait que  je m’intéressais à la pédagogie Montessori.

Bien sûr, depuis, je me suis renseignée sur la question.

D’abord j’ai acheté ce livre :

Éveiller, épanouir, encourager son enfant qui, pour moi, a l’avantage de poser les principes de la pédagogie et donne déjà quelques activités. ça reste superficiel mais c’est une bonne première approche.

En parcourant les blogs de mamans qui ont appliqué Montessori à la maison, j’ai vu qu’il y avait des tas d’activités à préparer avec beaucoup de matériel. J’ai vu aussi qu’il était important que tout soit ordonné, bien rangé car l’enfant a besoin d’ordre. J’ai vu aussi qu’il fallait réaménager son domicile pour donner un maximum d’autonomie à l’enfant. Par exemple l’entrée où il faut prévoir un endroit où l’enfant puisse accrocher son manteau (avec un simple patère par exemple) et un endroit où il puisse déposer ses chaussures.

Concernant le matériel, il y énormément de choses pour faire acquérir tout un tas de connaissances que l’enfant apprend par lui-même mais surtout on ne peut pas lui proposer une activité s’il n’a pas déjà acquis un certain niveau de compétence (même pour des trucs qui nous semblent tout simple comme verser des grosses graines à la cuillère… Ben, il faut déjà que le bambin se soit déjà entraîné sur le plateau à verser des graines entre deux carafes)(Ben ouais…).

Bref, il y a une méthode, et le premier bouquin est insuffisant sur la question.

Je me suis donc vue fouiner parmi toute la littérature sur le sujet et il y en a pléthore. Oui, c’est à la mode.

Après analyse, j’ai donc jeté mon dévolu sur deux bouquins :

Niveau littérature, je pense qu’il est inutile d’en acheter d’autres, à mon sens.

Parce qu’il y a aussi énormément de blogs sur le sujet. Des mamans passionnées et très disponibles qui font des choses remarquables, des maitresses d’écoles qui appliquent cette pédagogie dans leur classe de maternelle, des sites ou blogs incontournables pour se procurer le matériel. J’en ai trouvé pleins de blogs et de sites et il y en a sûrement que j’oublie (ou sur lesquels je ne suis pas tombées dessus)(si vous avez des pépites, dîtes-moi !)

Les quelques sites et blogs sur le sujet :

http://aladouce.blogspot.fr/

http://www.famille-epanouie.fr/activitesmontessori-1-2-ans/

http://lesateliersdecathy.overblog.com/tag/activites%202-3%20ans/

http://bout-de-chou-en-eveil.fr/mot/activite-montessori/

http://montessouris.blogspot.fr/

http://ecole-et-cabrioles.blogspot.fr

http://prepmaterestelle.canalblog.com/archives/2009/10/10/15379826.html

http://123dansmaclasse.canalblog.com/archives/2012/07/27/24786530.html

http://montessoriencenid.blogspot.fr/2011/08/tutos-fabrication-materiel-montessori.html

http://enterredenfance.blogspot.fr/p/fiches-montessori.html

http://alternativemontessori.blogspot.fr/

http://www.lejardindekiran.com/

http://www.atelier-montessori.com/

http://www.atelier-montessori.com/blog/

Conclusion :

Montessori c’est bien, mais après il y a deux trois trucs qui me chiffonnent quand même.

  1. Montessori, ça peut vite devenir un gouffre financier. C’est pas moi, béotienne en la matière qui le dit, mais une maman qui pratique quotidiennement à la maison. Le matériel est cher. Sinon, faut être bricoleuse (ce que je ne suis pas du tout)(mon fils ne devra pas compter sur moi pour ne serait-ce que lui coudre un déguisement par exemple). Il y a bien des écoles Montessori… ça serait plus simple, je ne me ferais pas chier à tout fabriquer chez moi mais c’est … ultra cher ! Le tarif ? Non, je ne l’écris même pas ici. Ce n’est juste pas possible. C’est pour celles qui peuvent ou que ça intéressent…
  2. Montessori, ça demande à avoir un minimum d’espace. Bref, une maison ou un grand appartement avec des chambres de 12m2 (pas 8m2 en RP), avec de vraies entrées, des vraies cuisines (pas des kitchenettes étroites comme en RP), des vraies SDB (et non des salles d’eau), des séjours d’au moins 30m2 parce qu’il faut faire un coin Montessori. Bref, vous l’aurez compris dans un 60m2 très mal agencé de banlieue parisienne, ça va le faire moyen de ré-agencer notre domicile pour permettre à mon Plumeau d’être autonome (se laver les dents tout seul, mettre le couvert tout ça). (Moi, perso, je n’arrive déjà pas à disposer d’assez d’espace pour ranger mes vêtements et ceux du George et toutes nos godasses, et tout notre linge de lit)(vous l’aurez compris je veux un dressing mais dans un 8m2, ça va relever de l’exploit !)
  3. Montessori, ça demande à être motivée (ça c’est bon) et dis-po-ni-ble. D’ailleurs, dans la plupart (si ce n’est tous…) des blogs de mamans qui appliquent cette pédagogie chez elle, ces dernières ne travaillent pas. Or, moi, ben désolée, mais je dois faire tourner la marmite ! Je serai donc moins disponible…

Bref, Montessori, je vais le faire à ma sauce. Parce que je n’ai pas le choix.

Montessori, ça sera après la crèche (puis l’école) quand mon fils aura goûté, se sera défoulé (mode pile électrique on), et qu’il sera bien disposé lorsque je lui proposerai.

Montessori à la maison dans le T3, ça sera un petit réaménagement en cuisine où l’enfant a déjà 2 tiroirs dévolus à des trucs d’adulte hyper cool qu’on peut ouvrir, fouiner, trifouiller, sortir, remettre… (bref un tiroir à bordel ultra cool) et un tiroir pour faire comme les grands (pompotes, verres, assiettes, couverts), une table basse où il va pouvoir apprendre à mettre le couvert et faire toutes les activités avec le plateau (mais pourquoi, j’ai jeté la table basse, moi, déjà ? Ah oui, c’était pour éviter les accidents !). Je ne peux malheureusement pas du tout aménager notre salle d’eau pour que mon fils puisse se laver les mains tout seul, et encore moins dans sa chambre. Quant à l’entrée c’est encore moins possible… Même poser un patère, elle est hyper réduite.

Non, vraiment, je ferai au mieux.

Voilà, pardon pour mon roman.

Ce post est une sorte de point de départ sur une pédagogie qui me séduit beaucoup. J’espère arriver à pouvoir la mettre en place et arriver à contrôler mes attitudes envers un petit bout de Q qui n’en fait qu’à sa tête. Je connais mon fils, je sais que favoriser son autonomie et son besoin de faire et apprendre tout seul, lui correspond vraiment.

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

15 commentaires sur « Montessori. Quand ? Comment ? Dans quelle étagère ? »

  1. Je ne connais pas vraiment la méthode Montessouri (et je n’ai pas lu tous tes liens) mais je suis sûre que favoriser l’autonomie des enfants très actifs comme les notres est une excellente chose.
    Alors même si je ne crois pas être autant motivée que toi pour réorganiser mon intérieur, j’attends avec impatience que tu nous racontes tes expériences 🙂

  2. Juste une idée comme ça : nos filles se lavent les mains dans le robinet situé dans les WC (donc toute petite salle), montées sur la poubelle à couche et à l’aide d’une bouteille d’eau de 50 cL percée au fond et « enfilée » sur le robinet (avec un élastique pour maintenir au besoin) pour faire une rallonge et apporter l’eau tout au bord de la vasque.

    Vers 18 mois, il fallait encore un adulte pour les faire monter sur la poubelle, les y tenir et ouvrir/fermer le robinet. Le reste (mouiller, savonner, rincer, essuyer) était autonome.

    A 2 ans, il faut encore les aider à grimper puis surveiller qu’elles ne tombent pas (ne pas les tenir, mais rester derrière), elle se débrouillent pour ouvrir/fermer le robinet.

    A l’occasion, je cherche maintenant un marche-pied assez haut et stable pour les laisser vraiment faire seule, ceci dit elles ne pensent encore jamais spontanément à aller se laver les mains, alors qu’on le fait toujours quand on rentre à la maison ou qu’on va manger. J’espère que lorsqu’elles daigneront utiliser le pot pour autre chose que se déplacer dans le salon et qu’elles auront donc les mains dans le cambouis, elles penseront au lavage de main d’elles mêmes.

    1. C’est super chouette comme astuce. Le hic, c’est que je n’ai pas de point d’eau dans mes WC. D’ailleurs ça m’embête pour autre chose. Je pense opter pour un marche-pieds pliant. JE garde l’idée de la bouteille pour faire arriver le filet d’eau aux mains du Plumeau.

  3. Je pense que c’est plutôt une bonne solution de faire à sa sauce. Du coup, ça me séduit aussi (a ma sauce). J’irai voir le premier bouquin. Pour plus tard. Et je suivrai avec attention tes articles sur le sujet.

    1. J’ai découvert hier des vidéos sur youtube (enfin suggérées par youtube, on est pistés c’est fou !) d’atelier Montessori pour les toddlers (enfants de 18 à 36 mois). Génial !

  4. Je suis aussi séduite par cette approche. Du coup je regarde un peu aussi à droite à gauche, sans non plus aller trop dans le détail. J’ai lu ce livre pour comprendre un peu mieux la logique derrière: http://www.amazon.fr/Apprends-moi-faire-seul-p%C3%A9dagogie-Montessori/dp/2212549741/ref=sr_1_5?ie=UTF8&qid=1440785670&sr=8-5&keywords=montessori
    Et puis je commence à regarder aussi celui-ci, pour avoir quelques idées d’activités en fonction de l’âge: http://www.amazon.fr/%C3%89veiller-%C3%A9panouir-encourager-son-enfant/dp/2092786504/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1440785761&sr=8-1&keywords=%C3%A9veiller+%C3%A9panouir+encourager+son+enfant
    Je ne pense pas réaménager la maison en fonction (même si on a la chance d’avoir de l’espace), mais petit à petit, je m’inspire de ce qu’ils disent pour ajouter deux-trois petits meubles à droite à gauche.
    J’adorerais mettre la puce dans une école Montessori, mais effectivement, les prix sont très dissuasifs (en même temps, ils ne peuvent pas vraiment faire autrement, vu qu’ils n’ont pas de subventions de l’Etat…). C’est vrai que c’est très à la mode, ils ont même lancé une catégorie ‘Montessori’ chez N&D (j’y ai pris les petits coussins, c’est sympa, même si pour l’instant on n’en a pas encore exploité tout le potentiel).
    J’ai aussi découvert les petits livres de Balthazar, qui sont très simples, mais très sympas (en tout cas bien appréciés par ma dévoreuse de livres); le top du top jusque-là, c’est l’imagier (http://www.amazon.fr/Limagier-Balthazar-Montessori-Marie-H%C3%A9l%C3%A8ne-Place/dp/221897181X/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1440786073&sr=8-1&keywords=balthazar+imagier) – il est magnifique, et ma fille l’adore, et vu la richesse du bouquin, c’est un bon plan quand on doit attendre longtemps quelque-part.
    En tout cas, j’ai hâte d’en lire plus sur ce que tu feras dans ce domaine et d’échanger sur tout ça!
    Bises

  5. Bonjour,

    comme tu demandes des pépites, pour moi LA pépite c’est « merci montessori » (http://mercimontessori.blogspot.fr/) où tout un tas d’articles très complets et passionants sont archivés. Ce blog ne reçoit plus de nouveaux articles car son auteur(e) s’éloigne un peu de montessori pour creuser d’autres pédagogies alternatives, et ça se trouve sur « Où es-tu coquelipop? » ( http://coquelipop.blogspot.fr/) et c’est aussi très très intéressant.

    Pour répondre à Marie-Eve, j’avais trouvé un petit escabeau « vintage » (genre tapisserie à fleur des années 70!) chez casa qui s’avère idéal pour ma fille de 2 ans (elle arrive à l’ouvrir et le fermer sans se pincer les doigts et il est assez haut ce qui lui permet d’accéder sans probleme au robinet et au distributeur de savon).

  6. J’ai commencé aussi à me renseigner sur la méthode Montessori qui me séduit beaucoup. Mais je n’avais pas réalisé à quel point ça pouvait revenir cher. Je pensais qu’au contraire, on pouvait utiliser les objets du quotidien.
    Je vais tenter le livre que tu cites. Merci pour tous ces liens.

    1. Oui, c’est pour ça qu’il faut faire du Montessori à sa sauce. Franchement, c’est impossible de tout respecter. Par exemple, on te dit que pour un bébé il faut un matelas par terre plutôt qu’un lit à barreaux. Non mais, avec mon Plumeau, c’est juste impossible. Même à la crèche, elles ont capitulé. Il n’y a que cette année qu’elles ont réussi mais elles ont dû adapté l’heure du coucher de la sieste. Plumeau esty couché après les autres sinon il mets un sacré bazar !

      1. Ah oui, j’avais lu sur un blog la méthode du matelas par terre. L’idée m’a plu. Mais pareil que toi, impossible à appliquer avec mon fils qui ne s’arrête pas une seconde.

      2. Donc Plumeau est encore dans son lit à barreaux. On pense lui prendre un lit « de grand » mais pas pour tout de suite.

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s