Publié dans Des choses et d'autres

A l’heure d’été

Passé le 10 juillet, tout roule au ralenti.

C’est le passage à l’heure d’été soit Être présent au poste mais faut pas trop se fouler…

Le tram, le RER qu’il faut oublier parce que c’est les travaux castor (et vive le métro qui roule aussi au ralenti), la crèche où il y a beaucoup moins d’enfants (heureusement le personnel si, mais pas la directrice), les collègues qui sont partis du moins les plus sympas… je me coltine encore les autres (alias les hyènes), les standards qui vous déroutent systématiquement vers un message d’accueil vous informant que tous les techniciens sont occupés (mouais en vacances plutôt) (et tanpis si votre ordinateur est en rade), et même mon système immunitaire est à l’heure d’été (et c’est qui qui fait une pharyngite carabinée et qui tousse comme un camionneur ayant abusé de marlboro ? Qui ???).

Bref, c’est l’heure d’été mais mon boulot, lui, est bien là.

Je dois gérer 3 trucs en même temps pour la semaine qui reste. Et puis, j’ai ma nouvelle écrite au 2/3 seulement. J’ai une semaine pour la finir (on n’est pas rendus mes amis).

Bon alors quelques nouvelles au passage et dans le désordre (m’en veuillez pas, je suis en mode survie) :

  • le môme : ben il va bien. Il pète le feu de dieu. Il teste le réducteur de wouawoua chaque matin après son biberon mais n’a pas encore daigné y couler son bronze. Cela viendra, je ne m’en fais pas.
  • Moi : ben comme je le disais j’ai une pharyngite carabinée. Je tousse, crache et j’ai la voix qui mue quand je ne deviens pas aphone. Vous serez ravi(e)s d’apprendre que la tumeur placée sur mon avant-bras n’est autre qu’un banal lipome (une boule de graisse quoi !) donc rien d’inquiétant. Ce soir je vois le dermato pour l’autre tumeur (cutanée cette fois) à faire voir… Et sinon, je ne supporte plus mes cheveux.
  • l’homme et moi : on est un peu en froid. Il m’énerve : il ne comprend pas que je suis claquée. Je l’énerve : je n’ai aucune patience.
  • l’appartement parisien : ben il est crade. Ma belle-mère est là. Je n’ai plus aucun contrôle sur la propreté de la cuisine et des sanitaires (et puis de toute façon, je suis trop crevée pour résister). George pense être le fils spirituel de Paul Bocuse. Moi je vois surtout qu’il est le fils spirituel de Skrek (vu l’état de la cuisine, mais je vous ai dit que j’ai démissionné car trop fatiguée) (et vu la perte corps et bien de mon odorat puisque quoiqu’il cuisine je trouve le résultat insipide).
  • l’appartement dans le sud : on a reçu l’accord de principe de ma banque stipulant qu’on était assez bien pour bénéficier du droit à s’endetter. Cet accord a été transmis au promoteur et au notaire histoire de nous rappeler à leur bon souvenir. Reste à attendre le dossier de prêt pour y apposer nos autographes.
  • la nouvelle : elle avance bon gré mal gré. J’envisage de dormir à l’hôtel pour écrire le soir plutôt que de me coltiner ma famille (mauvaise épouse et mauvaise mère) et me reposer vraiment. Elle est sympa cette nouvelle. J’y trouve du plaisir à l’écrire. Elle sera assez longue (elle vaut bien trois nouvelles à elle seule) et donc contrairement à ce que j’avais écrit je vais la livrer en trois fois (même si elle sera terminée dans son intégralité) (et j’écris ça au futur, pas peur la fille). Histoire de vous mettre dans l’ambiance ça se passe en Mongolie.

Ben voilà, je crois que c’est tout pour aujourd’hui. Je vous laisse, j’ai des glaires à aller cracher, une collègue à aller frapper (punaise, si seulement), une nouvelle à terminer, 5 rapports à rentrer dans une base de données et une réunion qui m’attend.

Bisous bisous

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

5 commentaires sur « A l’heure d’été »

  1. Positivons : le métro qui va doucement, ça te laisse plus de temps pour te reposer. Le ménage à fond se fait au printemps, pas en été.

    Pharyngite pour junior et maman ici aussi.
    Courage pour cette remontée de pente.

  2. C’est bizarre après la pma j’ai développé aussi une boule de graisse à l’épaule.
    Je me demande si ça n’a pas un lien avec les traitements…

    1. Nan je crois que la vieillesse… Ma mère en a une aussi au bras. Avec le temps, on développe des petites cochonneries cutanées mais sans gravité.

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s