Publié dans Des choses et d'autres

Contrariée… fatiguée…

Vous me direz que ce n’est pas la première fois que je viens me plaindre ici (et vous aurez raison) (en même temps, ici c’est le seul endroit où je peux le faire).

Ces derniers jours, je n’arrive plus à supporter la moindre contrariété et je dirai qu’en fait TOUT me contrarie. Le moindre petit truc…
Ma fatigue (toujours là celle-là malgré un superbe résultat de PDS lors du dernier check up) n’y est bien sûr pas étrangère. On hyper-réagit plus facilement s’il nous manque notre quota de sommeil.

Plumeau tout comme le poussin de NoMoreLooseuse (ex-loosequeen) en est à ne plus faire ses nuits. Toute la semaine, George et moi, avons subit les réveils plus que matinaux voire nocturnes pour des histoires de fringales sur les coups de 2h du matin, 3h du matin, 5h du matin… suivies de près par des réveils très matinaux (7h du matin quand on a de la chance). Le môme est capable de s’enfiler deux biberons de 240ml espacées de 4h entre celui de 3h et 7h… (Je vous promets qu’il mange à satiété le soir)

Ajoutée à cela, que durant les périodes diurnes, le Plumeau ne manque pas d’énergie. Mon petit Vif Argent ne me laisse aucune seconde de répit : il triture tout, touche tout, tempête quand on ne fait pas ce qu’IL veut… Bref, je suis épuisée. Son père aussi. Seulement moi, j’en suis arrivée à un potentiel de patience tendant vers le 0… Alors que son George de père reste égal à lui-même (Mais comment fait-il ?)(mères blogueuses d’après vous c’est quoi son truc ?).

Alors, en ce moment je ne supporte plus trop le Plumeau, je lui crie dessus, je l’ai même tapée à un moment où ma colère n’était plus contrôlable et bien sûr je m’en suis voulue. Juste après, nous sommes tous les trois partis pour l’activité bébés nageurs histoire de nous calmer et là, quelle ne fut pas la mauvaise surprise qui nous attendait…

Nous avons été refoulés comme des malpropres parce que le quota de 25 bébés avait été atteint…

En gros, dans cette piscine, on pratique le surbooking. Et si par malheur, ce dimanche là, il fait super beau et que t’arrive juste à l’heure ou 5 minutes après, c’est mort, ta place (que tu payes) et prise par quelqu’un d’autre… A ce stade-là, j’appelle ça de la malhonnêteté.

En gros, tu as toutes les chances d’avoir ta place si on est en février et qu’il pleut. En mai ou en juin, le mieux c’est d’y aller une heure en avance…

Étant déjà à cran, j’ai quitté gosse, mari, j’ai envoyé se faire foutre le type au guichet et je suis partie marcher pour ne revenir chez moi que 2h plus tard.

En fin de semaine, Plumeau et moi nous envolons pour le Sud. Vous me direz que ça tombe à pic. J’ai besoin de me reposer. Oui mais là, j’ai comme un doute… Je serais seule à le gérer (ne comptons par sur ma mère) sans le George pour faire tampon Jex

tampon-jex

Et puis surtout… Je serai chez ma mère quoi ! Je n’échapperai donc pas aux nombreuses réflexions comme quoi je l’élève mal mon môme et qu’ELLE elle s’y prendrait autrement et que le Plumeau ne ferait pas un pli avec ELLE… Bref, je commence à regretter d’avoir réserver mon billet d’avion. Et là, je ne peux plus reculer.

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

20 commentaires sur « Contrariée… fatiguée… »

  1. Le Sommeil, le Sommeil, encore et toujours le Sommeil….
    Vénérable Sommeil dont, nous les mères, sommes les pires esclaves 🙂
    Bon courage !

  2. Et dire que je trouvais mon fils glouton ! Il est battu ! Trêve de plaisanterie, c’est un âge très fatigant et on rêve de répit. Sachant qu’on nous les garde 1h ou 2 quand on se rend dans la famille (personne ici à moins d’1h30, donc zéro coup de main), la fatigue s’ accumule. Essaie de rester zen dans le sud et n’hésite pas à rappeler sue tu travailles et que tu as 40 ans (comme moi et je trouve que ça compte). Etre mère à 25 ans doit moins fatiguer, non mais 😉

    1. C’est vrai qu’être mère à 40 ans c’est hyper fatiguant. Déjà on perds moins vite du poids qu’à 30 ans ou 25 ans… On récupère moins vite. Vive l’infertilité…

  3. Pour être passé par là, c’est vraiment un âge difficile. Heureusement ça passe. Si ta mère se croit si génial, laisse lui le plumeau 24h et file dormir ailleurs 😉
    Quant à la piscine, no comment. Peut-être faire un courrier au responsable…

    1. Pour la piscine j’ai pensé à envoyé un mail bien senti. Sinon ton commentaire me rassure. La directrice de crèche m’explique que mon fils est également en opposition. J’avoue que je le vie hyper mal.

  4. J’ai l’impression que printemps + enfant de moins de 3 ans + nuits pourries = burn out. En tout cas ça se vérifie aussi chez nous, je suis sur les nerfs, crevée dès le réveil… bref, je comprends et compatis.
    (le printemps me fatigue souvent, cette explosion de soleil/énergie, c’est tous les ans plus ou moins marqué)
    Vivement les vacances! Et exploite superMamie pour rigoler. 🙂

  5. Il semblerait qu’il faille abandonner l’activité des bébés nageurs si à chaque fois c’est la grande déception… bizarrement foutue cette pisicne… Sinon, le grand mantra en cas de jenenpeuxplus : ce n’est qu’une phase et le changement lié aux vacances fera peut-être rentrer son sommeil en ordre. Courage…

  6. Courage…. Voilà : c’est ça, le fameux terrible two…. C’est pas facile à vivre tous les jours, mais ça passe… un jour… il paraît !
    Et le manque de sommeil, je compatis ! Mes deux enfants ont réellement passé leurs nuits vers 2 ans et demi. C’est rude !

  7. Comme je compatis ! Mon Vif Argent à moi (surnommé Bourinos à la maison, c’est moins classe) est aussi dans une période très… prenante. Il crie beaucoup à la moindre contrariété et ne fait que des c*nneries… c’est épuisant. Quand je n’en peux plus je l’enferme dans sa chambre quelques minutes et ça calme un peu le jeu.
    Pour la piscine, c’est juste un scandale ! Une lettre bien sentie, et une demande de remboursement c’est le minimum !
    Voilà, sinon pour ta mère… courage… Y’a pas moyen que tu t’éclipses un peu en lui laissant Plumeau « par inadvertance » ?

  8. Sinon pour mon numéro 2 qui était aussi sur le modèle pas facile (ascendant tornade), j’avais lu « Gérer un enfant difficile au quotidien ». C’est pas du tout le même point de vue que Isabelle Filliozat, beaucoup plus « ancienne école », un peu genre Super Nanny, et ça m’avait quand même bien aidé (sans que ce soit magique non plus)
    Aujourd’hui, un mix des deux approches me convient… Bon courage à toi.

  9. C’est bizarre, je viens de lire le commentaire précédent qui parle de Super Nanny, car c’est justement ce que j’allais re proposer : Appeler Super Nanny. Visiblement, ca marche+++
    Mais il doit y avoir de nombreuses familles en attente de ses conseils et je pense qu’il favorise les familles a enfants multiples.
    Allez, courage !!!

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s