Publié dans Des choses et d'autres

Retour sur notre voyage en Andalousie

Prologue : cet article devait sortir plus tôt mais au vu des derniers événements, sa publication a été repoussée. Comme je ne veux plus que ces intégristes ne perturbent davantage le cours de mon/nos existences, j’ai décidé de le publier séance tenante. vite, avant d’oublier tous ces petits moments de bonheur de vacances en famille…

D’abord dire que nous avions choisi la meilleure période pour échapper d’une part aux rigueur hivernale et à la grisaille parisienne, mais aussi pour profiter des patios et des jardins remplis d’orangers.

Je pense qu’y aller après avril c’est juste moins beaux, les oranges ne sont plus là (oui je sais j’ai un faible pour les agrumes), et il y fait sûrement trop chaud.

Nous avons eu un ciel bleu azur et une température entre 14 et 25 degrés – selon les jours.

Fin décembre et début janvier c’est aussi la période des soldes là bas, et j’en ai profité pour offrir le cadeau d’anniversaire du George, et surtout, c’est l’effervescence des achats des jouets car les cadeaux ne sont distribués que le 6 janvier pour l’épiphanie ! Le jour de notre départ, on a d’ailleurs assisté au défilé des rois mages. On n’a d’ailleurs failli ne plus pouvoir quitter la ville et raté notre vol retour pour cause de routes barrées à la circulation…

Que faut-il y retenir ou du moins que faut-il aller voir et faire absolument ?

L’Alcazar bien évidemment, inscrit au patrimoine de l’UNESCO. Si tu n’as pas fait ça en étant à Séville tu as raté ta vie c’est plus que dommage. Il s’agit du palais fortifié construit sous le règne des musulmans puis modifié ensuite à plusieurs reprises par les rois d’Espagne. En plus, pour les fans de la série GoT, la dernière saison s’est tournée en partie dans ce palais 😉

IMG_5794

IMG_5804

IMG_5842

Infos pratiques : c’est 9,5€ le ticket d’entrée. Il y a également des visites nocturnes.

La balade sur les bords du Guadalquivir. Les quais sont très bien emménagés. On y trouve une sorte de complexe à tapas et gourmandises en tout genre. Déguster des tapas avec une bière attablé au soleil, ça n’a pas de prix.

La Place d’Espagne. Immense ! Magnifique ! Les céramiques sont superbes. On y trouve des bancs où sont représentés toutes les provinces espagnoles (par ordre alphabétique) avec leurs blasons et des fresques historiques. Idéal pour faire un pause biberon lardonnesque.

On nous a conseillé le quartier de la Macarena mais je n’ai pas trouvé que c’était formidable ou alors je suis passée à côté de quelque chose…

Pour le côté historique, j’aurais aimé également visité les archives générales des Indes. La cathédrale est également une splendeur.

Les calèches sont hors de prix. C’est minimum 45€ pour le plus petit tour qui prend 10 minutes… Dommage, on aurait bien aimé faire faire un tour de calèche au lardon qui aurait sûrement apprécié.

Côté jardins, celui qui vaut vraiment le coup c’est le jardin jouxtant l’Alcazar le jardin de Murillo avec un coin parc enfant dont on a fait profiter le lardon.

Nous avons fait également une petite escapade à Cordoue où on a visité entre autre la Mosquée-Cathédrale ou Grande Mosquée de Cordoue, l’Alcazar de Cordoue et bien sûr le centre historique. Nous avons également vu les colonnes d’Hercule du temps des romains mais ça ne vaut pas son pesant de cacahuètes.

Le lardon s’est plutôt bien adapté à nos vadrouilles. Il n’a pas forcément mangé de façon diététique et aux heures régulières. Ce n’est pas toujours possible de faire chauffer un petit pot, les laitages ont été pris sous forme de biberons (pas possible non plus d’emporter des yaourts ou des petits suisses ou autre fromages blancs). Les sévillans ne connaissent qu’une marque de petits pots et on ne peut pas dire qu’il y ait grande variété. Plumeau a ingurgité du divertas frutas, du frutas et encore du frutas ! Les pots salés c’était du pollo avec du verdas (comprenez du poulet avec des légumes verts). Exit aussi le lait de croissance ou 3ème âge. Donc on lui a proposé du Nestlé 2ème âge. Tanpis. Il a mangé énormément de pain. Le pain… Seule garantie pour nous de manger sans sirènes hurlantes. Les siestes se sont faîtes dans la poussette canne. Le soir c’était l’hôtel dès 19h. Il nous a été difficile de le réveiller exprès pour aller manger des tapas donc je me suis retrouvée à rester et à attendre que l’homme m’apporte ma pitance (des tapas). On ne l’a réveillé qu’une seule fois et il nous l’a un peu fait payer durant la nuit… On a veillé à le sortir régulièrement de sa poussette pour ne pas qu’il s’ankylose. Il a donc marché avec l’aide d’une main, joué sur les bancs décorés de céramique (Alcazar, Place d’Espagne), vu le monde à hauteur de nos bras.

Côté gastronomie, j’ai mangé les meilleurs tapas dans un petit restaurant pas très loin de l’Alcazar. Le jambon ibérico est à tomber et notre seul regret c’est de ne pas avoir pu en apporter avec nous. C’était faisable bien sûr mais il aurait fallu se décider à acheter quand c’était ouvert et pas à 5 minutes de notre départ qui a été quelque peu précipité (défilé des rois mages oblige). J’ai pu rapporter un bocal de marmelade d’oranges amères du pays quand même et mon péché mignon du turrón… On est quitte pour acquérir du ibérico par les voies d’Internet 😉

 D’autres photos du voyage sont à venir

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

10 commentaires sur « Retour sur notre voyage en Andalousie »

    1. Je n’ai pas fait Grenade et L’alhambra du coup. Une prochaine fois peut-être . Vas a Séville avec la lardonne pendant cette période de fin décembre début janvier. Ça vaut le coup

  1. J’ai beaucoup aimé cette région que j’ai visitée avant d’avoir ma fille. Sinon, pour les laitages, quand on était en vadrouille, j’en prenais qui se conservent à température ambiante. J’attends les photos!

    1. Figures-toi que j’en ai pas trouvé ! C’était vraiment galère au niveau fourniture alimentaire. On a découvert un carrefour en repartant en taxi mais il aurait fallu carrément sortir de la ville et aller dans une zone industrielle à l’écart et ça, sans voiture, c’était juste pas possible. Mais bon, il a survécu, hein ! 😉

  2. Ca donne envie!
    Pour info Hipp fait des fromages blancs et des petites cremes qui se conservent hors du frigo.
    C’est un peu sucré mais très pratique!

    1. Oui mais le souci c’est que je ne pouvais pas les emporter avec moi en + de tout le reste où alors il aurait fallu une valise rien que de nourriture bébé 😉 et donc 60€ à payer en +++
      J’étais persuadée de trouver ce q’il fallait facilement sur place.
      Heureusement J’avais bien emporté 2 – 3 pots Blédina et le grand pot de lait de croissance !!

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s