Publié dans Des choses et d'autres

C’est votre premier ?

Cette question-là, on nous l’a posée dès que mon ventre rond était suffisamment visible pour qu’on ne puisse plus le confondre avec de l’embonpoint.

Il fut un temps où cette question-là, à chaque fois, provoquait un certain malaise chez George et moi sans que celui ou celle qui nous la pose n’en soit conscient.

A cette question-là, on se faisait avoir au début et on répondait honnêtement un « Oui et l’unique :  nous n’en voulons qu’un« .

Et suite à notre réponse s’ensuivait invariablement un « Mais pourquoi ? » lancée en général sur un ton de reproche par ces mêmes gens qui ne s’imaginent pas un seule instant comme cette seconde question (plutôt cette injonction à peine voilée de « multipliez-vous ! ») puisse être gênante pour nous.

Pas une seule micro-seconde leur esprit ne sera traversé par cette possibilité qu’il nous ai techniquement si difficile de faire un second enfant… Et cela, même si on avait désiré plus que tout avoir une famille nombreuse ou classique (deux gosses donc et le chien qui va avec) parce que cet enfant-là – l’enfant forcément capricieux parce qu’unique  –  est déjà un pu-tain de miracle en soi et qu’il a bien failli ne jamais exister.

Cette question-là, elle nous renvoie douloureusement à la figure qu’on est tellement infertiles que, de toute façon, même si on l’avait voulu ce second bébé, on y serait sans doute jamais arrivés, et ce, d’autant plus, que nous avions longtemps et âprement galéré pour avoir le premier au point que mes ovaires et mon taux AMH actuel ne doivent plus être en faveur d’un bon pronostic pour la suite…

Cette question-là sous-tend que « pour être normal il faut faire plusieurs enfants« . Le corollaire c’est que même nantis de notre Plumeau nous demeurons, pour ces gens-là, une famille anormale… Des atypiques !

Donc, forcément, l’idée même de ne désirer qu’un seul enfant (voire aucun) est une hérésie…

C’est un peu dérangeant quand même de voir que pour une très grande majorité de personnes les souhaits/désirs des uns ne correspondent pas forcément aux leurs et qu’il faille absolument se justifier si c’est le cas !

J’ai beaucoup de mal à discuter avec ces personnes (la grande majorité donc). Et je n’ai plus envie ni la patience d’expliquer nos choix.

Finalement, d’un commun accord avec le George, et parce qu’on en a eu vite marre de nous justifier suite à la plus honnête et spontanée des réponses à « C’est votre premier ? » à savoir : « Oui et l’unique :  nous n’en voulons qu’un« , on a fini par changer notre réponse.

Notre réponse à cette question est désormais la suivante :  « Oui« 

… Sans rien ajouter de plus.

Les gens le font très bien pour vous et dans le sens qu’il leur sied.

Maintenant, nous avons droit à l’autre question « C’est quand que vous lancez le deuxième ?« .

Mon arsenal de réponses pour couper court :

  • « Il est un peu tôt pour y penser« ,
  • « nous n’en sommes pas encore là !! » (cette réponse-là employée sur un ton offusqué a fait ses preuves… La personne lâche vite l’affaire.),
  • « on verra »…

Juste pour avoir la paix.

Parce que j’en ai marre de me justifier et voir cette infertilité se rappeler à notre bon souvenir.

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

11 commentaires sur « C’est votre premier ? »

  1. Je connais ça trop bien ! on nous parle d’un deuxième comme si ça allait de soit alors que le premier n’est là que depuis peu de mois !! Un comble, laissez-nous profiter de notre petit miracle et ensuite on verra (si suite il y a, de mon côté je n’ai pas totalement renoncé ni validé l’idée de tenter un numéro 2) .
    Et en même temps, des proches qui nous ont vu souffrir et galérer sont les premiers à nous dire de profiter de notre Choupi, que le numéro 2 n’est pas obligatoire … et ça fait du bien d’entendre ça !
    Alors oui faut laisser dire, un jour la question s’arrêtera d’elle-même … dans quelques années malheureusement ! courage !

  2. comme je l’ai entendu cette (ces) putains de phrase. balayées d’un « novera » tellement j’en ai marre. n oublie jamais q le plumeau c une victoire a lui tt seul.

  3. Ah oui j’ai trop connu ça. Je dis aussi « on verra » maintenant. Si tu as la malheur de parler PMA, tu te retrouves à te justifier pendant une heure. Là je galère à fond pour le 2ème, qui devient de plus en plus un rêve lointain, et toutes les mamans autour de moi sont enceintes ou ont accouché du 2ème. Même ma fille me demande si j’ai un bébé dans le ventre. Une fois que tu as un enfant, pour les gens ça paraît évident que tu n’as pas de problème. Et pourtant… Gros bisous

  4. Je connais! A l’exception que nous pour le 2e on était vraiment en réflexion pendant les 9 premiers mois de vie de C. Et les gens insistaient! Mais pourquoi un seul…

    Le pire, selon moi, c’est quand ils répliquent que maintenant que j’en ai eu un, mon corps sait comment faire et que, si ça trouve, je n’étais plus infertile. ..

    Et l’infertilité de mon mari, elle? Ma grossesse la réglée?

    En ce moment mon entourage est outrée quand je fis qu’on fera les TEC, mais qu’on est pas certains pour refaire une FIV.

    Ils se veulent probablement encourageant… mais ils sont juste barbants! C’est mon corps! Et mon couple! Et ma famille! Merde!

  5. Ouais… moi j’avais envie de dire non c’est le huitième, les précédents ont crevé dans mon utérus hostile. Mais je l’ai jamais fais, me suis toujours contentée de lamentablement marmonner je sais pas quoi.

    Le pire c’est les les mères de plusieurs gosses: en gros t’es qu’une petite joueuse tant que t’arrives pas à gérer deux morveux à la fois. Et tu dis que t’es crevée? Pffff attends d’en avoir un deuxième!!! Tu trouves difficile de prendre le bus avec ton chiard? Pfff attends d’essayer avec deux. Bref, après avoir du fermer ta gueule d’infertile nullipare durant des années, tu peux fermer ta gueule d’ex-infertile unipare pour le restant de ta vie. Et maintenant que t’en as un, les mères, tu peux plus les éviter… (Putain, je suis pas du tout une infertile aigrie).

    Sur le sujet, j’ai trouvé ça:
    http://www.parentdish.co.uk/mum/does-having-only-one-child-make-you-less-of-a-mother/

    Et ça:
    http://onlychildproject.com

  6. C’est dingue comme les gens sont indiscrets, je confirme : cela arrive a la caisse, dans le bus, au travail, avec les sages femmes, la photographe de la mater…..C’est d’autant plus difficile pour nous de répondre quand on a perdu son premier enfant, son ainé. Donc des fois je dis « deux mais c’est compliqué » ou c’est « notre deuxième premier » ( quand nous n’avions pas encore notre petite fille) ou « deux « mais je me sens coupable car je mets sous silence notre ainé.

  7. Pfff, les « gens » ont toujours un avis c’est saoulant… Pourquoi se mêler de la vie des autres! Moi j’attends un 2e enfant, souhaité. MAIS c’est un 2e garçon donc nous avons « échoué ». Et les gens nous disent « dommage » ou « la fille en 3e »… alors que nous ne voulons pas d’autre enfant et que nous connaissons notre immense chance d’avoir réussi à avoir des enfants, en bonne santé en plus… Enervant!
    Profitez bien de votre petit amour 🙂

  8. Pareil ici… En même temps y a pas que la question de l’infertilité qui fait chier dans ces indiscrétions. Les couples fertiles qui n’en veulent qu’un doivent aussi y faire face et s’expliquer alors que c’est leur choix ! Les gens sont justes hyper chiants et tu sais le pire ? Enceinte du deuz j’entends maintenant : « vous allez faire un troisième ? » gngngngngngng !!! non mais de quoi je me mêle ? Au début quand on me posait la question alors que Potam était tout petit, comme toi je jouais la franchise et je répondais en riant « ben vu le temps qu’il nous a fallu pour le premier, c’est pas gagné ! » à quoi les gens répondaient invariablement « oh tu sais, ça veut rien dire, la copine de la cousine de ma collègue…etc… ». Qu’est-ce que ça pouvait me gonfler.
    Bref je te comprends.
    Bises

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s