Publié dans La chronique féline

Chronique féline #7

Précédemment dans la chronique féline…

Et puis la lumière fut… Et ce fut le chaos le plus complet !

La Mère à genoux et en larmes à côté de moi en train de téléphoner, la pièce dans l’obscurité, la télévision éteinte, le Machin disparu, mais le pire fut de sentir que je m’étais fait pipi dessus !

J’avais également beaucoup vomi.

Bref, j’avais perdu connaissance et ça avait visiblement mis la Mère dans tous ses états.

Tandis que je me relevais pour aller boire un peu, elle se mit à me suivre toujours avec son téléphone où elle disait en sanglotant à son mystérieux interlocuteur que « j’avais fait une attaque« .

Attaque ? Moi ? Ah bon !! Première nouvelle…

Quelques temps après, on sonna à la porte. Comme à mon habitude je me postais à l’entrée afin d’y accueillir le ou la visiteur(se).

Je vis arriver un très grand homme (un géant en fait) qui tirait derrière lui une espèce de valise et ce dernier fut surpris de me voir.

« Je vous jure qu’elle a réellement fait une attaque. Je sais ça ne se voit pas maintenant mais c’était il y a déjà plus d’une heure » a lancé la Mère en me désignant.

Mais qu’est-ce qu’elle a encore avec son attaque ? Elle est pénible avec ça !

Bref, ni une ni deux, je fus auscultée sur la table du salon. Le géant me donna une friandise, histoire de m’amadouer mais bon, ça ne prend pas, je sais qu’il va me faire des misères alors que je n’ai rien demandé moi. J’ai quand même croqué son bonbon mais je décide de ne pas me laisser faire. Enfin… J’essaye…

Alors, mes amis félins fidèles lecteurs, j’ai droit à la totale : thermomètre dans l’arrière train, palpation du ventre et ça me fait mal, lumière dans les yeux, le truc froid et métallique dans les oreilles, un autre truc métallique pour écouter mon cœur, une piqûre (ben tiens ! Il y avait longtemps !), une espèce de pâte blanche que le géant me fait manger de force et je comprend que la Mère devra m’en redonner plus tard puis mes comprimés d’antibiotique.

J’en ai marre à la fin ! Foutez-moi la paix, nom d’une croquette !

Après une facture salée, le géant quitta le domicile en parlant bébé (apparemment lui aussi possède un Machin et le sien ne dort jamais, il en marre donc j’imagine qu’il va s’en débarrasser) et en rassurant la Mère sur mon état.

J’ai donc eu une sorte de malaise à cause de fortes nausées. Ces dernières seraient un des effets secondaires de la cortisone que je prenais depuis un mois (souvenez-vous).

Bon, depuis, je suis en convalescence. Et je dois vous dire que j’adore ce terme.

CON-VA-LES-CEN-SE

Il est magique et je vous expliquerai pourquoi dans ma prochaine chronique féline 😉

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

2 commentaires sur « Chronique féline #7 »

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s