Publié dans Des choses et d'autres

Se balader en ville avec un bébé…

Se balader en ville avec un bébé c’est accepter de caler ladite balade juste après un biberon au risque de se retrouver avec un plumeau affamé en plein transport mais bon c’est le B-A-BA mais il faut ajuster aussi l’emploi du temps de la copine que l’on doit retrouver à coup de SMS « on va dire plutôt 14h a la place de 13h », « alors, la, on est partis pour 15h…c’est ok pour toi ? ». Heureusement pour vous, elle s’adapte.

Se balader en ville avec un bébé c’est accepter d’attendre un bus pendant 12 minutes… Avec un plumeau éveillé qui ne supporte pas l’immobilité de la poussette.

Corollaire du point précédent, c’est accepter de faire la pitre pendant 12 minutes pour distraire le lardon.

Se balader en ville avec un bébé c’est se retrouver devoir quand même soulever la lourde poussette parce que le bus s’est garé trop loin du trottoir

Se balader en ville avec un bébé c’est s’apercevoir qu’une fois dans le bus notre poussette est déjà la quatrième à l’intérieur. Parmi les trois précédentes il y a d’ailleurs une poussette jumeaux qui prend a elle seule les deux tiers de l’emplacement poussette.

20140308-212719.jpg

Se balader en ville c’est s’entendre dire par des voyageurs mécontents que « normalement, les poussettes c’est deux maximum ! »

C’est aussi s’entendre dire que votre poussette est « en plein passage » et ceci, même quand vous vous êtes débrouillée pour la caler de telle sorte qu’elle puisse justement laisser un petit passage. Après si le voyageur est chargé de sacs ou est de forte corpulence vous n’y pouvez rien…

Se balader en ville c’est échanger des sourires avec les autres propriétaires de poussettes puis échanger sur les âges et sexes des enfants respectifs.

Se balader en ville c’est constater que la descente du bus sera tout aussi complexe que la montée : une moto est justement garée entre la porte et le trottoir. Pratique, non ?

Se balader en ville c’est marcher très longtemps pour trouver une petite place en terrasse qui permette également d’y caler une poussette.

C’est également se faire refouler lorsqu’on est enfin assise parce que c’est plus l’heure sauf que bizarrement on vient de servir la table à côté…

Après avoir donc migré vers un lieu plus tolérant envers les poussettes on se fait quand même signifier qu’on sera servie sur une seule petite table « parce qu’on est samedi après-midi » et on comprend que c’est pas la peine de compter sur le tabouret voisin pour y poser le sac à langer. Là aussi, bizarrement, il y a un couple qui est étalé sur deux tables juste à côté… Ah mais oui… Ils n’ont pas de poussette…

Se balader en ville avec un bébé c’est s’apercevoir que votre lardon est réveillé et remue nerveusement dans son cosy alors qu’on vient enfin de vous servir. Ah ! Il a faim… Déjà ? Et bien oui, les transports c’est long et ça creuse. Vous pouvez oublier votre coupe de glaces à 10€ (bah oui c’est Paris !!!) et vous vous mettez a préparer un biberon sur 10cm2 de la minuscule table avec une seule main. L’autre sert à tenir le lardon.

Se balader en ville avec un bébé c’est trouver la troisième main qui vous a toujours fait défaut depuis la naissance du lardon en la personne de l’amie qui partage un goûter avec vous a cette même table. Et… S’apercevoir plus tard que votre plumeau a abondamment régurgité sur l’amie en question…

C’est encore échanger des sourires et des âges et sexes de bébés avec d’autres propriétaires de poussettes attablés à proximité.

Se balader en ville avec un bébé c’est beaucoup marcher et limiter les arrêts devant les vitrines et totalement proscrire les discussions sur les rares bancs disponibles. Le plumeau étant toujours réveillé et totalement réfractaire au moindre immobilisme.

Se balader en ville avec un bébé c’est s’apercevoir qu’il va falloir y aller et fissa car l’heure du prochain biberon approche et faut prendre en compte deux paramètres : la durée d’attente du bus, la durée du trajet retour.

C’est encore et toujours échanger des sourires, des âges et sexes respectifs avec d’autres propriétaires de poussettes. Cette fois il y en a juste trois dans le bus. Et le plumeau est enfin endormi.

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

8 commentaires sur « Se balader en ville avec un bébé… »

  1. Si ça peut aider : rappelle – toi comme on en rêvait et comme on pestait nous – même dans ces mêmes cafés !!! J’en rêve encore mais je me dis bien que ça doit pas être simple… Baisers

  2. Que je suis contente d’habiter à la campagne quand je lis ces lignes!!! Pourquoi n’investis-tu pas dans un porte bébé, ça ne serait pas plus simple quand tu dois prendre les transports en commun?
    Sinon je suis assez choquée par la réaction des gens dans le bus et des serveurs, je n’ai jamais eu ce genre de réflexion, j’en aurais été bien chagrinée!! En même temps ça ne m’étonnes pas tant que ça, c’est bien l’image sympathique que j’ai des parisiens!!! Bon y en a des sympas heureusement hein?!
    Bon courage pour tes prochaines sorties alors!! 😉

    1. Le porte-bébé j’ai essayé mais Plumeau et moi n’y sommes pas à l’aise. Donc on l’utilise pour de courtes distances ou alors pour éviter de trimballer la poussette quand on voyage en train (et qui sait, un jour en avion).

  3. Il faudrait quand même remplacer « en ville » par « à Paris » car on peut vivre en ville et ne pas connaitre ces problèmes…
    Par contre, tu supportes bien la connivence avec les autres parents ? Moi je ne suis toujours pas guérie, j’ai du mal quand les gens sont gaga devant bébé (ou devant le gros ventre). Dans ma tête il y a toujours quelqu’un qui aurait pu rester sans enfant et qui a trop souffert des conversations « entre mamans on se comprend » qui exclut la collègue ou la copine célibataire ou sans enfant. J’ai toujours l’impression d’être différente de ces gens pour qui ça a l’air si simple (et qui ne pensent pas qu’ils pourraient blesser quelqu’un).
    Un couple m’a abordée la semaine dernière, « oh c’est un garçon, oh quel âge, nous aussi on attend un garçon, on a appris le sexe aujourd’hui ! ». J’ai été incapable de lâcher un « félicitations ».

    1. oui c’est vrai que la précision est nécessaire. La réputation des parisiens n’est pas une légende…
      Pour ce qui est de la connivence des parents, ça dépend. Ce jour-là, ça a été même si j’ai eu la pensée suivante « pourvue qu’il n’y ait pas de PMEttes dans le bus… Parce qu’avec les 5 poussettes ça doit être l’enfer ». Après je ne pouvais pas faire la fine bouche devant l’aide spontanée d’un papa pour aller valider mon pass à ma place et celle d’une maman pour sortir la poussette du bus 😉
      Et puis il y a des jours « sans », j’ai dû mal à établir une complicité avec les autres mamans qui amènent leurs bébés à la crèche. Notamment une qui s’est permise de me conseiller sur ma façon de « stimuler » mon enfant… Grrrr (tiens y a de quoi raconter là… lol !)

  4. Tu as des soucis de riche Plumette 🙂
    Mais j’avoue que ça ne doit pas être évident. en règle générale, à Paris, les gens semblent si individualistes, on se fait bousculer de partout, pas de patience pour personne, alors toute personne n’étant pas un jeune cadre dynamique ne semble pas à sa place. Je préfère ma province de loin. Bisous!!

    1. Et oui…C’est pour ça que je préfère en rigoler. Se balader en ville avec bébé (ou devrais-je dire à Paris), c’est l’aventure et source de milles anecdotes du coup.

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s