Publié dans Des choses et d'autres

Le prénom

Il était une fois, une nana d’une trentaine d’années apprit qu’elle allait devoir en chi-er pour se reproduire rapport au fait qu’elle avait épousé le mauvais étalon spermatiquement parlant (vive la néologie PMA) et, accessoirement, elle décida aussi d’ouvrir un blog pour s’épancher un peu beaucoup.

Cette Pmette avait notamment une belle-sœur qui s’était mariée avec le frère du mari-mauvais-étalon un an après eux.
Bien entendu durant tous ces mois années d’essai, la Pmette avait redouté l’annonce d’un heureux événement côté belle-sœur qu’on appellera Karine pour faire simple.
Il se trouve que Karine et son époux étaient peu pressés de se reproduire ce qui donnait quand même une bonne chance à la Pmette de ne pas à avoir à encaisser une telle annonce avec le ventre et les bras vides, le sourire forcé, la gorge serrée et le cœur au bord des lèvres. On est d’accord que c’est quand même plus facile quand le ventre est plein ou les bras pleins.

En 2011, la Pmette tomba miraculeusement enceinte. Oui oui, miraculeusement. Toute seule. Sans passer par la Pma. Bref, comme une nana fertile d’un couple normalement fertile. Durant cette courte grossesse, elle avait eu l’intuition qu’elle attendait un garçon. Le prénom d’une fille ayant déjà été choisi depuis longtemps (bien avant de faire zizi-panpan comme Madame tout-le-monde pour avoir un enfant), elle décida de s’atteler à la tâche pour le prénom de l’héritier mâle alors qu’elle n’était enceinte que de 9 semaines (Bouh ! Pas bien ! Quelle imprudence !) . Elle chercha longtemps sur Internet et dénicha un prénom tout beau et fort rare qui plaisait aussi au mari-mauvais-étalon.

Elle décida qu’il s’appelerio Alex… Il y eu ensuite une échographie qui révéla que l’embryon (garçon ou pas) n’était plus de ce monde. Grossesse non évolutive. Fin du rêve et retour brutal en PMA.

Après deux autres années pmesques bien pourries, la Pmette avait atteint le grade illustre de dino-pmette et n’y croyait plus à l’héritier (mâle ou femelle). Mais alors plus du tout !
Entre temps, la belle-sœur Karine avait fait son bout de chemin et décidé qu’il était temps de s’y mettre enfin à produire leur héritier…

Je vous le donne en mille, elle tomba enceinte d’un claquement de doigts en 2012 et, bien entendu, notre héroïne Pmette dû faire les félicitations d’usage avec  le sourire forcé, la gorge qui se serre, le cœur au bord des lèvres (tout ça… tout ça … Bref, vous connaissez la chanson) et la Karine accoucha début janvier 2013 d’un petit garçon qu’elle prénomma … Axel.

Axel… Alex…

C’est presque le même prénom que la Pmette avait choisi pour son fils et, sur le coup, ça l’avait agacée d’avoir été si nulle et malchanceuse en procréation que même une fertile non pressée l’avait aisément doublée et presque piqué SON prénom à quelques lettres près du moins dans leur ordonnancement.
C’est pas tout à fait le même mais on pourrait aisément les confondre. Enfin… un dyslexique…

Puis la Pmette-dino se rappela que, de toute façon, elle ne serait jamais mère et laissa pisser l’affaire du prénom quasi identique à celui qu’elle avait choisi avec zèle et soin…

C’est alors que l’impensable se produisit, la Pmette-dino eut un autre +++ au test de Claire (grâce à une fiv cette fois-ci) et cette grossesse eût la bonne idée de perdurer. L’écho morpho révéla qu’elle attendait un garçon.
Elle repensa alors au prénom qu’elle avait choisi deux ans auparavant et décida que, zut et flûte, elle allait quand même le donner ce prénom. Les gens de son illustre belle-famille ne seraient quand même pas assez bêtes pour confondre Alex avec le prénom du cousin (Axel), non ?

Et là, vous me voyez venir…
Ben si !

Comme vous l’aurez compris, c’est de moi et du Plumeau qu’il s’agit.

Dès la première visite à la maternité, ma belle-mère en câlinant le Plumeau l’appela… Axel…

George et moi l’avons gentiment corrigée. Elle est vieille, ne parle pas le français. Bon, ça passe.

Mais là, où ça passe un peu moins, c’est le beauf qui, le soir du réveillon de Noël, appelle mon fils …Axel. Plumeau ayant déjà un bon mois de vie. Quand même, les gens ont eu le temps de s’habituer à ne pas causer d’impair, non ?

Je revois le George qui d’une voix blanche a corrigé son frère. « Non, c’est ALEX. A-LEX. Pas A-XEL ! »

Et là, je me dis que la PMA, elle m’a aussi volée l’exclusivité du prénom. Si on avait été normalement fertiles, il y a longtemps que mon Alex existerait. Et c’est le cousin Axel qu’on appellerait Alex par mégarde… Et non l’inverse.

Alors, quoi ? Plumeau sera condamné toute sa vie à être confondu avec son cousin qu’il ne verra jamais de toute façon (vu que les deux frères ne se parlent plus…) ? Tout ça, parce que je me serai faite doublée par une fertile doublée d’une ingrate ?

Oui ingrate, car la belle-sœur Karine ne m’a même pas adressée un message de remerciement quand j’ai envoyé un petit cadeau pour la naissance du A-XEL.

J’en suis donc réduite à me dire qu’un jour, je serai tellement fatiguée de reprendre les membres de ma charmante belle-famille sur le prénom de mon fils que je laisserais pisser et les laisserais l’appeler par … AXEL…

N.B.1 : Bien entendu, les prénoms sont purement fictifs. Je me suis arrachée à trouver deux prénoms qui correspondent à la situation réelle…

N.B.2 : D’autres personnes de mon entourage ont également tendance à rajouter une syllabe de plus au prénom du Plumeau. En gros, c’est comme si elles l’appelaient Maxim (plus couru et plus commun) au lieu de Max.  Je reprends systématiquement car je déteste la versions longue et, en plus, ça n’a rien à voir ! (Pour les curieuses, ce n’est pas non plus Max le prénom du Plumeau).

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

14 commentaires sur « Le prénom »

  1. Et moi je sais, ah ah ah ah (rire démoniaque) !! Pour le reste, laisse pisser, mon cousin s’appelle comme moi au masculin et bon, ben voilà, personne n’en est mort…. Et si tu savais le nombre de fois où Poite 1 se fait appeler Marion 🙂 bisous bichette et bisous à « Alex » (clin d’oeil).

  2. Peut-etre que les gens de votre entourage s’habitueront et finiront par ne plus se tromper… En tout cas tu as bien fait de ne pas lacher ton prénom, y’avait pas de raison de lacher juste parce que l’autre a été plus la première! Surtout si c’est un prénom auquel vous tenez beaucoup tous les deux ! Et puis si en plus vous vous cotoyiez pas souvent bin tu t’en fous !!! Bisous au plumeau !!

  3. Je comprends ce pb de prénom. J’ai choisi le prénom de ma fille bien avant la pma. La cousine de mon chéri est enceinte de 2 mois de plus que moi et attend une fille. Et j’ai une peur bleue qu’elle me pique mon prénom. .. et même si on ne se voit que rarement j’aurais du mal à supporter que sa fille porte le prénom que j’ai choisi depuis si si longtemps. ..

  4. Je ne sais que trop bien de quoi tu parles bien avant d’être enceinte nous avions choisi pour une fille Héloïse (louise en ancien français) la soeur de mon homme a donc choisi d’appeler sa deuxième Louise…. je n’avais donc plus trop envie de donner ce prénom à ma fille, nous avons tous les 2 craquer sur le prénom Soline. Lorsque ma soeur était enceinte de sa 2ème il ne trouvait pas de prénom l’homme a eu l’idée innocente de lui dire notre coup de coeur….elle a donc appelé sa fille Soline. Et pour Noëlie, quand on nous demande comment elle s’appelle les gens nous disent ahhhh Noémie c’est joli!!!! On est donc régulièrement obligés de réctifier… Tu crois qu’ils le font exprès?

    1. Punaise on t’a piqué deux fois ton prénom et elle fait chier ta sœur quand même ! Je lui en aurait voulu. Oui j’imagine qu’ils confondent facilement avec Noémie car c’est plus commun que Noelie qui est original

  5. En même temps, ma fille a une cousine d’1 an son aînée, les prénoms n’ont rien à voir entre eux, et TRES régulièrement, ma fille est affublée du prénom de sa cousine… donc bon, si ça se trouve, même avec des prénoms très différents, la confusion se serait faite 😉 ! Et son prénom est aussi très régulièrement déformée de « Lise » en « E-lise »… alors que Lise, ça se suffit à soi-même, non ?
    Bref, tout ça pour dire que je comprends que ce soit un énervant, mais c’est assez courant, ce genre de choses…

  6. Coucou depuis quelque temps je suis ton blog de temps en temps, je ne poste pas beaucoup voir pas du tout, mais là je suis tellement sur le cul que j’ai du relire trois fois ton post car….. je m’appelle Karine, je suis pmette et j’ai accouché en 2011 d’un petit Axel (que les grands-parents ont commencé par appelé Alex ;-)) après 3 IAC…
    En tout cas tiens bon pour le prénom et n’hésite pas à reprendre les gens !

    1. C’est fou ça ! Heureusement que j’ai précisé que les prénoms étaient inventés y compris pour ma BS qui ne se prénomme pas Karine mais dont le prénom commence par un K. T’inquiètes pas je compte bien reprendre les gens 😉

  7. Ah, le prénom. Celui qui est dans ton cœur depuis des années qui a du sens pour toi, celui que tu as choisi amoureusement, écrit en accolant le nom de famille pour vois, celui que tu utilise des mois, des années durant pour le supplier ce foutu bébé qui ne veut pas venir, qui ne veut pas rester. Celui que tu te fais piquer quasi sous le nez par la copine fertile tombée enceinte en C1 juste deux mois avant que ton énième transfert affiche un « + ». Disons pour faire comme toi, et choisir des prénoms proches, que deux mois avant l’annonce de mon « Élisa » elle nous a annoncé une « Lisa » et depuis tout le monde appelle ma fille a naître Lisa et me fait remarquer que quand même c’est bizzare que j’ai choisi un prénom aussi proche, moi qui suis tombée enceinte après.
    Ouais sauf que moi, Élisa, avant de l’attendre 9 mois, désolée de mon infertilité mais je l’ai attendue 3 ans alors mon prénom je le garde et j’enm…. le peuple ^^ Ah ça fait du bien ^^

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s