Publié dans Des choses et d'autres

The Day D #2

L’anesthésiste souffle au comble de l’agacement.

« Bon, aller… Péri ! » qu’il lance.

Il demande à son élève de récupérer l’attirail.

Donc, je vais avoir droit à une péridurale. Moi qui croyais que c’était le même procédé que la rachi mais que c’était uniquement le produit qui changeait, je n’avais pas envisager cette possibilité.

Bref, je m’en balance. J’assisterai aux premiers cris du Plumeau. Enfin… Si DNLP ne s’en mêle pas encore…

Je fais de nouveau un gros câlin à l’assistante… (n’allez pas imaginer que j’ai changé ma cuti c’est juste que c’est plus pratique pour faire le dos rond, hein !)

Ma tête sur ses épaules, dos rond, épaules basses, respiration yoga, bras ballants. Je sens l’aiguille. Je sens des fourmillements dans mes deux jambes.

« Ok, c’est bon, posé ! » annonce triomphalement l’anesthésiste.

Je me redresse. Je vois des milliers de petites lucioles qui dansent. On m’allonge sur le brancard.

L’assistante passe un coup de fil.

« On est enfin prêts. Tu peux préparer le papa. »

Tu peux préparer le papa… Punaise, George papa ! Dingue…

J’ai les larmes aux yeux. Punaise, on y est !

On me transfère au bloc. Il y a encore plus de monde. L’anesthésiste commence à raconter ses déboires à l’équipe qui s’affaire déjà. L’assistante vérifie mes constantes. Une infirmière m’explique qu’elle va désinfecter mon abdomen.

L’anesthésiste teste sa péridurale. Sur tout le haut du corps je ressens bien le froid. Sur tout le bas, je sens qu’on me pose un truc mais aucune sensation de froid. La péridurale fonctionne à merveille.

Une jeune femme blonde se présente à moi. C’est elle qui va m’opérer. Elle a l’air d’avoir 20 ans.

Mazette…

Elle est toute gaie. L’ambiance est de nouveau légère.

L’assistante de l’anesthésiste me pose un énorme boudin d’air chaud sur mon torse et mes bras en croix. Juste derrière on dresse le champ opératoire.

L’assistante s’assure que je vais bien. Elle finir par me demander si j’ai des nausées.

Ah ben… justement, ça va pas fort…

Je répond que oui.

On me soulage aussitôt. La péridurale peut provoquer une petite chute de tension d’où les nausées.

ça s’agite, ça rigole. Je me sens bien mais des petites larmes quand même. Plumeau sera là bientôt.

Tout le monde est prêt.

Quelqu’un entonne : « Faîtes entrer le papa !« 

On place George derrière moi. J’ai très envie de rire. Il est tendu comme un string et tellement drôle attifé dans sa tenue de chirurgien.

Je lui explique très rapidement que s’il a attendu beaucoup c’est parce qu’on a galéré pour la rachianesthésie et que du coup je suis sous péridurale.

Pendant mes explications, je sens qu’on manipule pas mal mon ventre. L’infirmier m’explique que ça va tirer fort.

Ah bon, parce qu’ils ont déjà ouvert ???

Je me retourne vers le George. Le champ opératoire est en train de s’effondrer un peu sur lui-même. S’il voit ne serait-ce qu’un tout petit peu de l’incision, il va tourner de l’œil… Je l’enjoins de me regarder MOI et pas derrière.

Au même instant, la chirurgienne s’exclame.

« Oh ! Qu’est-ce qu’il est mignon ! »

Comment ça, il est déjà sorti le Plumeau ???

Où ça ? J’ai rien vu moi !

George et moi, on se regarde ébahi.

A la seconde, on entend un petit cri de nouveau-né.

Notre nouveau-né. Notre bébé.

Puis un cri plus fort. Puis un encore plus fort. Bon, là, ok, on l’entend très très bien, le Plumeau.

Derrière moi, surgit une sage-femme tenant un lange un peu ensanglanté. Dedans, une toute petite chose bleue.

Plumeau, bien fatigué.

« Regardez comme il est beau, il est bien chevelu votre bébé ! »

C’est vrai que côté cheveux, il est fourni. Je m’inquiète de sa couleur de peau. Je n’ai qu’une envie, c’est qu’on l’emmène pour le réchauffer, le réanimer, lui rendre une couleur de peau normale quoi !

La sage-femme m’enjoint de faire un bisou au bébé. Le George reste coi. C’est tellement irréel. La minuscule main bleue est posée contre ma joue. Elle est si froide…

Je fais un petit bisou à sa bouille joufflue mais froide !

Je finis par parler à mon Plumeau. « Oh ben mon pauvre, c’est dur, t’es bien fatigué et tu ne comprend pas ce qui t’arrive ».

ça fait rire la sage-femme et elle m’explique qu’elle va devoir l’emmener pour lui faire les premiers soins.

Mais faîtes donc… Je vous en prie, rendez-lui sa couleur normale, parce que ce bleu ça me fait flipper…

J’apprendrai plus tard que cela n’a rien d’inquiétant pour un nouveau-né d’être bleu. Après tout, il vivait dans les caraïbes et d’un coup on le sort dans une pièce à 15°C…

On annonce l’heure. Monsieur Plumeau est né à 10h31, le lundi 18 novembre 2013.

La suite bientôt…

J’ai tellement à dire sur mon séjour 😉

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

40 commentaires sur « The Day D #2 »

  1. waou! les larmes me viennent. J’avais l’impression d’être dans la pièce avec toi. Merci merci merci pour ton récit. J’avais oublié pourquoi je me battais…merciiiiiiiiiiiiii

    1. Je sais que c’est pas trop la joie par chez toi, et saches que je croise pour FIV 2 le retour ! En attendant, n’oublie pas de te faire plaisir avec ton homme. Bisous ♡♡♡♡♡

  2. au début, je me suis dit, non je vais pas lire, c’est trop détaillé, ça va me faire flipper, et puis j’ai lu quand même et vers les fin, moi aussi, j’ai senti les larmes monter quand tu as écrit « notre bébé ». c’est con, mais ces deux mots, ça me fait chialer… Bon, le reste, ça m’excite pas trop quand même. Mais globalement, si j’ai bien suivi, ça s’est bien passé. Et pis ça y est ! il est là votre bébé ! Dingue…

    1. Accouchemdnt ou césarienne c’est jamais une partie de plaisir mais je m’estime chanceuse sur ce coup là (malgré le souci de rachi). Bientot ton tour ! 😉

    1. L’émotion ne m’a etreinte que bien plus tard car dans le feu de l’action il n’y a pas trop de place pour que le système limbique puisse s’exprimer 😉

      1. oui je suppose que c’est comme les mariages !! j’avais pas versé une larme pendant le mien, mais en rentrant à 8 heures, on avait pleuré d’emotion tous les deux !! Encore toutes mes félicitations en tout cas !!

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s