Publié dans Des choses et d'autres

Tu pensais que… et finalement…

Avant l’irruption de l’infertilité dans ta vie, tu pensais que :

  • tu tomberai très facilement enceinte, genre en C1… comme ta maman
  • tu aurai une grossesse facile… comme ta maman (oui ta mère étant ton unique point de référence question maternité, et pis, les chats ne font pas des chiens)
  • tu découvrirai ce que « travail » veut réellement dire lors des loooooongues heures précédant l’expulsion
  • que cette expulsion se révélera sportive (vive les forceps !) tout comme maman là aussi
  • que tu aurai une fille et que tu la verrai gambader vers toi avec ses jolies boucles blondes et te lançant un adorable « mama ! »
  • mais bon, tu ne voyais pas plus loin dans l’avenir car tu étais encore trop jeune pour t’imaginer 20, 30 ou 40 ans plus tard…

Après un long parcours PMA et lorsque le ras-le-bol a atteint son point culminant, tu pensais que :

  • tu ne tomberai plus jamais enceinte (t’as déjà eu une grossesse miracle, courte certes… mais miraculeuse, alors de quoi te plains-tu ?)
  • tu ne vivrai jamais un accouchement. Forcément !
  • tu t’enquillerai les annonces de toutes les autres en maitrisant de mieux en mieux le « je ne bronche pas, je souris et je félicite« 
  • tu ferai ENFIN ton voyage de noces (reporté maintes et maintes fois à cause de la PMA)
  • tu pourrai enfin changer de poste voire même te lancer dans une reconversion professionnelle (soyons fou !)
  • tu pourrai peut-être compter pour un neveu ou une nièce (relations privilégiées). Ou pas !
  • tu aurai trouver que prendre de l’âge ça aurait du bon finalement. Les annonces te concernant de moins en moins. Y a prescription… Toi, tu gères les bobos de la ménopause et c’est pas de la tarte !
  • tu compatirai aux soucis de tes cousines, belles-sœurs car tes neveux et nièces vivent leur adolescence… Et tu te féliciterai de ne pas avoir de gosse finalement.
  • tu assisterai aux mariages de tes neveux/nièces. Le temps passe vite !
  • tu apprendrai, médusée, qu’une de tes nièces est en cloque alors que ses études sont à peine entamées. Tu te verrai dire à la mère que « bon, finalement, c’est pas si grave, c’est bien aussi de faire les choses dans l’autre sens. » Complètement détachée, on a dit !
  • tu te verrai donner des conseils à un jeune couple de ta famille ou belle-famille parce que ça commence à faire long pour eux l’arrivée du bébé… Tu es LA tata qui est passée par la case stérilité donc tu bénéficies d’une certaine aura…

Mais finalement… :

  • tu te retrouve enceinte grâce à une FIV alors que t’y croyais plus
  • tu attends un garçon ! Tu n’auras donc jamais de fille car il n’y aura jamais de second enfant. Déjà miraculeux qu’il y en ai un !
  • tu ne vas probablement jamais connaître ce que « travail » veut dire et encore moins l’expulsion car tu vas passer par la case « césarienne »
  • tu seras une des plus vieilles mamans qui ira chercher son enfant à la crèche. Les auxiliaires de puériculture l’auront remarqué également !
  • tu vas probablement bassiner ton fils durant son toute son enfance que sa conception a été hardue, « mais que c’est pas pour ça qu’il doit te casser les couilles ovaires !« 
  • tu répondras « non, tu sais bien que c’est pas possible » à sa question « Maman, tu me fais un petit frère ou une petite sœur ?« 
  • la professeur des écoles te prendra à part pour te dire ô combien ton fils a fait un magnifique exposé sur les diverses manières de faire un bébé… ça te feras sourire.
  • il conservera son avance en biologie de la reproduction même au lycée ! Il aura la meilleure note en bio au bac !
  • tu proposeras à ton fils de 18 ans de faire un spermogramme au cas où… Il t’enverra chier. Forcément… Relou la mère, putain !
  • tu seras sûrement très émue quand il te présentera sa fiancée
  • elle te vouvoieras au début et tu rétorqueras « Meuh non, on se dit tu, hein ? sinon, j’ai l’impression d’être vieille ». Et c’est vrai qu’avec presque 39 ans d’écart avec ton fils, forcément tu seras vieille…
  • ta future belle-fille aura remarqué qu’entre la date de ton mariage et la naissance de son fiancé il se sera passé beaucoup de temps. Elle n’osera pas t’en faire la remarque, gênée, alors tu la délivreras en lui parlant franchement de ton parcours PMA. Ce qui agacera profondément le George, qui ne veut plus jamais en entendre parler…
  • tu ne pourras t’empêcher de dire à ta future belle-fille que « si ça traîne de trop, de consulter très vite (bilan hormonal, spermogramme etc.) car on ne sait jamais…« 
  • ta belle-fille te trouvera sympa au final mais un peu relou… Elle lancera un « NAAAN, pas possible ! Elle est graaaave. Elle est sympa, mais elle est grave ! » lorsque ton fils lui glissera sur l’oreiller que tu voulais qu’il fasse un spermogramme pour ses 18 ans au cas où…
Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

15 commentaires sur « Tu pensais que… et finalement… »

  1. C’est ça… avec une nuance pour moi, c’est que j’ai connue la grossesse en C1 il y a 14 ans…. et que je mesure à la fois ma chance à l’époque et chaque brique posée dans notre parcours depuis…….
    Vive les pmettes et la force de leurs expériences qui les conduisent à écrire de si jolis textes 🙂

    1. De toute façon même quand il n’y a aucun problème de fertilité on est toujours surprise de voir que les choses ne se passent pas comme on se l’imaginait au départ. C’est la vie qui veut ça 😉

      1. Et pour le coup, avoir eue une grossesse de dinde fertile il y a 14 ans et tenter de reproduire l’exercice sans succès à 40 ans, ça me permet de vivre les deux côtés du miroir:
        – savoir apprécier les moments où les choses sont plus simples
        – accepter les épreuves de la PMA aux côtés de toutes celles qui sont sur ce chemin.

  2. Tu serais pas un peu mère poule sur les bords ? Lol
    C’est quand même extraordinaire de lire tes projections à 18 ans et +, c’est dingue quoi, c’est dingue !
    Et c’est si mignon ! Bises

    1. Oui projections qui peuvent partir en vrille si un autre événement survient. Par exemple si Plumeau se révèle gay… La Pma ça marche plus. Ça sera la GPA !

  3. « La vie c’est ce qui arrive quand on est occupé à faire d’autres plans » je sais plus qui a dit un truc du genre mais c’est tellement vrai!!! J’ai adoré te lire en belle-mère relou!! Ça va être top!!

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s