Publié dans Mode dinde activé

Ou il est question de garde d’enfant…

De prime abord, vous allez me dire que c’est un peu prématuré de penser à cela, et vous serez assez logique, mais en fait nous vivons dans un monde compliqué où rien n’est simple, surtout pour une femme qui a decidé de « privilégier sa carrière » (Cette même carrière qui nous fait entrer dans le monde de la PMA selon le commun des mortels) plutôt que de consacrer sa vie entière à la maternité… Et encore plus si cette femme vit et travaille en Région Ile de France.

Bref, toute cette introduction pour vous dire que nous avons fait les premières démarches pour nous inscrire à notre ville qui, malgré le fait qu’elle soit dotée de pleins de structures d’accueil, n’organise qu’une fois par an sa commission d’attribution des places pour le mois de septembre qui suit. Mon congé mat se termine au mois de février…

L’autre hic, c’est que les gens qui vivent dans notre ville ne sont pas comme nous… Ils sont FERTILES et FECONDS ! Il suffit de voir le nombre de poussettes, de gestantes et de nourrissons où que votre regard de nullipare se pose (jardins publics, rues, centre commercial, super marché) au point que c’est pas pour rien que ma ville comporte le plus de crèches et autres halte garderies dans le département… Mais malgré ces efforts louables, cela ne suffit pas. Pour 5 demandes, 2 places sont attribuées…

Vous le comprenez, je suis passablement dans la mouise.

Vous me direz, je ne suis pas la seule alto-séquanaise (ce mot existe bien !) à connaitre ce souci de garde de bébé. De quoi je me plains après tout puisqu’il y a les assistantes maternelles agréées et libérales. Que de choix en vérité ! Et puis sur le papier, en théorie comme ça c’est plutôt sympa de laisser Plumeau avec une gentille nounou genre Mary Poppins au lieu de le/la placer dans une structure collective de type usine à bébés impersonnelle et froide (l’image d’Épinal de la crèche).

Sauf que moi je ne veux pas confier mon bébé, fruit d’un combat de très longue haleine, dans les mains d’une inconnue.

Une crèche vous me direz c’ est une équipe d’inconnu(e)s qui s’occuperait de Plumeau sauf que si une personne « déconne » il y a un relais derrière et pour moi ça change tout. Pas de nounou qui te plante parce que malade, pas de maltraitance possible type « bébé secoué », des vrais activités et non le gamin placé devant la télé pour « être tranquille ».

Bref, la nounou c’est no way !

Vous allez me dire, Plume tu débloques du ciboulot, car il est vrai que je peints un portrait peu reluisant de ces assistantes maternelles… Et bien sûr je vais dans les cas extrêmes. Je vois toujours tout en noir. Je sais bien qu’il existe des perles et des compétentes !

Sauf que j’en ai entendu des histoires terribles de bébés secoués par des nounous ayant perdu patience…

Sauf que je les vois tous les jours les ass mat devant chez moi (au jardin d’enfant) ou dans les transports à toujours crier sur des petits pourtant sages,

Sauf que je les vois laisser les bambins prisonniers dans leurs poussettes tanks pendant qu’elles papotent entre elles aux jardins d’enfants (le même),

Et enfin, j’ai entendu les déboires de mes collègues (enfant qui pleure et qui supplie de ne pas le laisser chez la nounou (on se demande bien pourquoi ???), la famille partageant les frais de garde qui te plante, la nounou qui te plante, j’en passe  et des meilleurs)…

Bref, en 5 ans de combat, j’ai eu le temps d’en entendre des vertes et des pas mûres et de me forger mon opinion pas forcément favorable.

Et puis franchement, on est censé confier son enfant à une personne choisie « au feeling » lors d’un entretien… Et vous croyez que c’est pour me rassurer ça ? Combien de fois me suis-je lourdement trompée sur mon jugement « au feeling » ? Combien de fois ai-je été déçue par une personne ?

Alors, vous me direz, pas l’choix ma pauv’ Lucette, tu devras faire comme tout le monde et pis c’est tout !

Car le congé parental, avec un seul enfant, faut pouvoir se le permettre…

Ouais, ben, je vais justement me le permettre si je n’obtiens aucune place en crèche… Ça sera en dernier recours bien entendu…

Nous verrons bien…

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

42 commentaires sur « Ou il est question de garde d’enfant… »

  1. Coucou Plumette ! Je comprends complètement tes réticences, j’avais les mêmes quand je cherchais à faire garder G.
    Et puis pas le choix, pas de place en crèche (une demande sur 10 (!!!) est acceptée à Lyon …), garde partagée très peu développée dans ma ville, Bibou a atterri chez une ass mat’ choisie « au feeling » dans mon quartier…
    Aucun regret pour nous, elle est géniale, mon fils l’adore et aujourd’hui je ne me vois pas le mettre dans une structure collective.
    Bref, tout ça pour te dire que si tu tombes sur la bonne, la solution nounou peut être très bien aussi (horaires plus souples, respect du rythme du bébé, liens plus personnels…).
    Mais si tu le sens pas, faut pas !
    bises, prends soin de toi

    1. Oui tout ça, est une affaire très personnelle avec chacune son ressenti. C’est génial en tout cas que vous ayez trouvé une bonne Mary Poppins 😉

  2. Alors je ne suis pas encore concernée, mais nous avons déjà réfléchi à toute éventualité. Pour les places en crèche, c’est tout à fait vrai, c’est comme pour la maternité, où il faut t’inscrire dès le TG (et risquer de te désinscrire en cas de FC, mais ça, les fertiles n’ont pas à y penser). Pour les nounous, j’ai aussi eu vent de sombres histoires, où la nounou a remarqué au bout d’1h que l’enfant avait disparu (le papa était passé la chercher au parc, et la nounou, en pleine discussion n’a rien vu). Perso, parce que mon mari a la chance d’avoir une bonne situation, j’arrêterai mon travail, pour à la fois profiter de bébé miracle, et mettre en route le 2ème (on y pense déjà!). Donc franchement, il faut que tu fasses ce qui te semble le mieux.
    bises

    1. Chez moi, on ne peut s’inscrire qu’à 6 mois de grossesse. Pas avant, on refuse ton dossier. En gros on s’est inscrit 11 mois avant la commission annuelle. Vachement utile. Autant dire qu’on va finir au fond de la pile.

  3. Je me suis toujours dit la même chose. Trop peur de tomber sur une folle très bonne comédienne! Au moins la crèche elles ont un peu l’oeil les unes sur les autres…
    Et ce parcours pma me fait dire que, si un jour on l’a notre bout, et bien j’en profiterai à fond, un max, et au diable ma sociabilisation 😉

    1. Étant complètement désinvestie dans mon boulot depuis des années, c’est pas ce dernier qui me retient. Par contre, mon salaire va me manquer parce que la PAJE avec nos ressources et un seul enfant… hum hum ! L’idéal c’est la crèche mais bon, là, faut faire un pèlerinage à Lourdes. LOL !

  4. Je sors de mon mode sous-marin pour compatir beaucoup. Moi même propriétaire alto-séquanaise d’un bébé de 3 mois qui est né après la commission de répartition du mois d’avril donc n’avait de toutes façons aucune chance d’obtenir une place en crêche pour septembre (ouais dans ma ville c’est comme ça)…
    bref, à un mois de ma reprise, je n’ai toujours pas de solution. Je suis en train de négocier un passage au 4/5eme déjà, pcq les ass mat de mon quartier ne veulent pas d’horaires trop étendus… Vu mon boulot, je ne peux pas prétendre à un congé parental, mais comme je vous comprend… bon courage en tout cas, en espérant que les choses évoluent (on est pas à l’abris de la place en crêche qui se libérerait d’un coup.. mouahahah ahah ahah… bon ok, moi même je n’y crois pas)

    1. J’espère que les choses évolueront rapidement de votre côté aussi. Je m’étonne qu’il soit impossible pour vous de prendre un congé parental. Logiquement, on ne peut légalement pas vous le refuser à moins qu’il n’y ait des nouveautés en la matière ou que je ne sois pas complètement à la page…
      Dur dur tout ça !

      1. Je suis en contrat de collaboration libérale avec un cabinet pour qui je bosse exclusivement et qui me verse une « rétrocession d’honoraire » (bref, un salaire). Mais je n’ai pas le statut de salarié, donc je ne bénéficie pas des dispositions du code du travail… le congé parental n’existe pas dans le régime libéral. De toutes façons, au delà de deux ou trois mois, un congé parental nous aurait mis dans une situation financière trop compliquée…
        Bon courage à vous 🙂

  5. Quel casse-tête ! Franchement, si ce n’est pas exclu d’office, réfléchissez bien à l’option congé parental. A savoir, combien ça coûtera vraiment (sachant que la nourrice, c’est pas donné non plus) et ce que cela signifierait pour toi, de rester seule avec le Plumeau, attendant que Georges rentre du boulot, pendant quelques mois…
    Personnellement, je ne me voyais pas dans le rôle de la mère au foyer, mais pour quelques mois, j’ai vraiment apprécié (d’ailleurs je ne me suis pas transformée en fée du logis pour autant, par contre j’ai allaité tranquille). D’abord j’ai le même problème de confiance que toi et puis, ils sont tellement petits ! On les a tellement attendus, on a tellement l’impression que « c’est maintenant ou jamais ».
    Je suis consciente que c’est un luxe que tout le monde ne peut pas se permettre, malheureusement, mais s’il y a l’ombre d’une possibilité, ça vaut le coup d’y réfléchir, au moins pour ne rien regretter.

    1. Rester seule avec Plumeau 6 mois ça risque d’être dur, psychologiquement parlant. Va falloir vraiment que je m’occupe, je pourrais me remettre à l’écriture de mon roman (laissé en suspend) pendant ses siestes… Je conçois bien que c’est un luxe car depuis plusieurs mois je mets de l’argent de côté uniquement pour en cas que j’en sois réduite à prendre ce congé. Cet argent servira à payer le loyer, les factures courantes et les impôts (qui auront beaucoup augmenté bien entendu). J’aurais pourtant besoin de sorties avec les copines justement pour maintenir une vie sociale. Pfff, ça ne va pas être simple !

  6. Sortie tout droit de ma province et partageant le même point de vue que toi sur le mode crèche VS assistante mat, je rencontre le même souci… sauf que l’argument de refus n’est pas le même (le résultat lui oui !) : j’habite un village de 1200 âmes doté d’une école mais pas de crèche ; alors quand on frappe aux portes des crèches des communes voisines la réponse c’est « ah bah non on ne prend que les enfants habitants notre commune » « ah bah si vous ne travailliiez pas il n’y aurait pas de souci, mais là vous travaillez tous les deux donc en plus hors commune, désolé mais prenez une assistante mat »… en clair nous sommes punis de vivre à la campagne et de travailler à plein temps tous les deux…. pour le campagnard de base, c’est assistante maternelle ou rien chez nous ! alors tant bien que mal on a réussi à déposer deux dossiers de candidature…un qui sera refusé car on nous a dit de ne pas espérer (ben ouais on travaille, donc la crèche est réservée en priorité aux familles en difficulté sans taf…) et l’autre sur lequel nous fondons tous nos espoirs… au point que comme toi mon congé mat se terminant en février, j’ai dit que j’étais même prete à enchainer sur un congé de 6 mois pour aller jusqu’à la rentrée de septembre 2014… si ca peut permettre de changer la donne et de ne pas finir avec une assistante mat, le jeu en vaut le coup !
    bon courage ! on attend le dénouement !!!

    1. Je trouve dur qu’on vous refuse parce que vous vivez dans la commune limitrophe. Ma commune propose des crèches où un quota de places est attribuées aux personnes des communes voisines. Bon, c’est généralement 10 à 12 places sur 80 (c’est un exemple) mais c’est déjà ça !
      J’espère que la situation s’éclaircira pour vous très vite !!
      bon courage à vous aussi.

  7. Pour avoir eu une mamannounou (qui aurait pou remplacer miss nanny) géniale, j’ai aussi bcps vu des collegues à elle laisser les bb dormir à l’appart tandis q elles allaient chercher le pain.. alors no nourrice pour moi non plus. plus facile à dire q a faire je te l’accorde

  8. C’est marrant, je rentre de faire la pré-inscription en crèche à l’instant! Et je me rends compte que je n’ai même pas pensé à demander combien d’enfants ils refusaient par an, tellement ça m’a fait bizarre de me retrouver dans ce bureau…Allez, on va les avoir ces places!

  9. Bonjour Plume,
    Je me décide enfin à commenter ton blog que je suis depuis déjà quelques temps…
    Il y a 6 mois j’étais comme toi, complètement réfractaire à l’idée d’une nounou, peur que mon fils soit négligé, maltraité ou pire…Et drame, n’ayant pas eu de place en crèche, j’ai été obligée de chercher une assmat. Ça m’a pris des semaines, avec des dizaines de coups de fil, plusieurs rencontres, beaucoup de stress avant d’avoir enfin le coup de cœur ! Mon mari et moi étions d’accord en sortant de chez elle, c’était elle qu’on voulait.
    Finalement je ne regrette pas du tout la crèche car pour un petit bébé c’est plus calme chez une nounou et son rythme est mieux respecté ; et cet hiver j’espère qu’il choppera moins de microbes qu’à la crèche.
    Je te souhaite quand même bonne chance et j’espère que vous aurez une place ! Ou bien que tu pourras prendre ton congé parental, ils sont encore tellement petits à la fin du congé mat légal…
    Bonne continuation !

  10. Je partage la même opinion sur les assistantes maternelles vs crèches.
    Et pourtant, ma mère a été assistante maternelle, mais en province !
    Depuis que je vis en région parisienne, mon image de cette profession s’est dégradée, ou alors je n’arrive pas a comparer le beau métier de ma maman aux femmes que je vois dans les parcs.
    Tu t’es renseignée sur les crèches parentales privées ?

  11. Hello Plume

    Connais tu les crèches parentales ?
    Y en a-t-il dans ton coin ?
    Certes il faut un petit peu d’investissement mais c’est l’idéal pour les psychopathes comme toi et moi qui fuient les ass mat´ et trouvent les crèches classiques un peu froides…

    On teste à la rentrée avec mon loupiot, j’ai presque hâte !

    Bises et bonne continuité de grossesse

    1. Je vais étudier la question. Apparemment dans ces structures associatives il faut donner un peu de sa personne. Ça serait un bon compromis 🙂
      Merci en tout cas pour l’info

  12. J’vais pas donner mon avis, après avoir attendu la Fille pendant 4 ans, je n’arrive pas à la laisser ( elle a 11 mois et demi, et n’a jamais passé 1 min sans moi), du coup j’ai fait le choix de tout arrêter pour rester avec elle. Mais je crois que si je devais la laisser je ferais le choix de la crèche aussi parce que plus de personne pour veiller sur elle, et pas de possibilité de maltraitance !

      1. Je sais pas si c’était le mieux pour Elle, mais en tout cas c’était le mieux pour moi, à 1 an dans quelques jours elle est toujours allaitée, et j’ai pu être là pour toute ses premières fois.

  13. Ici c’est plutôt entre BM et nounou. J’aurais bien aimé pouvoir mettre chouquette en crèche mais…. j’habite dans un village de 800habitants, il n’y a pas de crèche. Il doit y en avoir une dans la ville ou je travaille ou la ville voisine. Mais…. le matin ça va mais le soir le magasin ferme, au mieux à 19h, le temps de faire la caisse…. de partir récupérer la petite il serait 19H30 la crèche serait donc fermée depuis longtemps. mon mari travaille sur chantier il n’a pas d’horaire fixe le soir et il lui faudrait refaire 17km pour aller prendre la petite. Donc on a choisit nounou mardi, mercredi, jeudi. je ne travaille pas tous les vendredis donc le vendredi travaillé est pour BM, ça fait pas partie de mes principes c’est un concession pour lui faire plaisir et ne pas faire d’histoire en famille. Le lundi je suis de repos. Et il nous faudra compter sur les proches pour les samedis pendant que mon mari fait du bois pour nous chauffer l’hiver. C’est un joyeux bordel tout de même. Et pourtant, je sais que beaucoup ne comprennent pas mais je ne me vois pas rester à la maison, déjà là j’ai qu’une envie aller bosser, remettre mes mains dans mes carburateurs, mes tondeuses…. je suis dingue hein 😉

    1. Votre situation n’est pas simple en effet et peu compatible avec les horaires normaux. Pourtant il devrait y avoir plus de structures avec des horaires décalés
      Biz

  14. Je crois que si tu prends ton congé parental à la suite de ton congé maternité et si tu as au moins deux ans d’ancienneté tu as droit à 500 euros d’argent de poche par mois, pour 6 mois max à la suite de ton congé maternité . Ca s’appelle le clca. Sinon moi j’ai un boulot flexible, que je fais depuis la maison, alors on le mettait à la crèche quelques jours par semaine: les mercredi et vendredi sont souvent plus légers. Pour le reste on avait une babysitter qui venait s’en occuper à la maison.

    Mais ouais, chez une nounou j’aurais eu trop peur, après les histoires d’horreur que m’a raconté mon mari à propos des nounous de ses filles…

    1. Bonjour plume.je n’ai que très rarement commenté mais je me réjouis toujours de te lire et ce depuis un bon bout de temps maintenant.pour reprendre le commentaire de lara, le colca n’est appliqué que pour les personnes ayant deux enfants ou plus (je travaille dans le domaine) tu n’en fais donc pas partie.en revanche si tu choisis de prendre un congé parentale à la suite de ton congé mat et si tu as validé huit trimestres d’activité durant les deux années qui précédent ton congé mat (environ 8500 € pour quatre trimestres) tu peux bénéficier du complément libre choix d’activité durant six mois.le montant est d’environ 390 euros (montant fixe).si tu as des questions n’hésites pas.en attendant je te souhaite une bonne fin de grossesse, de profiter à fond de chaque instant car malheureusement ils passent trop vite.bises

      1. J’ai vu que logiquement je devrais percevoir autour de 500€ car je ne percevrai justement pas l’allocation de base vu que je n’aurai qu’un seul enfant. A moins qu’il n’y ait un élément qui m’échappe… Merci en tout cas de cette précision

    2. Je vais essayer de voir l’option crèche pour qq jours dans la semaine. Cela le permettrait de reprendre a temps partiel. Mais faudrait pas que ça dure 3 ans !

  15. coucou Plume,
    Pas évident l’ass mat en effet. Il y en a évidemment des très bien mais faire confiance à une seule personne c’est totalement flippant, je comprends ta réticence. Ici on a gardé Potam jusqu’à ses 11 mois tous les deux (mon homme en horaires décalés, moi à mi temps) et on est très contents de ce choix. Ensuite on a été obligés de le mettre chez une ass mat car je reprenais à 80% et on a aussi pensé qu’il fallait quand même qu’il rencontre d’autres enfants. Elle en gardait 5 à temps partiel, donc chaque jour il était avec au moins 2 ou 3 autres petits et il a bien aimé. On a eu du mal à faire confiance à 100% à l’ass mat mais on est plutôt bien tombés, il était bien chez elle, lui faisait des câlins, était content d’y aller. Mais j’aurais préféré la crèche aussi mais impossible d’avoir une place.
    Là on vient de déménager, et contre toute attente j’ai eu une place en crèche (pour sa dernière année avant l’école), et franchement j’adore. Une équipe de pro, y a rien de mieux. Bon c’est vrai que pour les tout petits, j’ai plus de mal, même si les filles ont l’air très douces c’est pas pareil, elles n’ont pas beaucoup de temps à leur consacrer. Mais quand ils grandissent c’est top.
    Bon courage pour la réflexion et on croise quand même pour une place en crèche, on ne sait jamais…

  16. en RP c’est bien rude quand même. Les assmat ont bien mauvaise réputation. Je ne sais pas si j’aurais fait ce métier là-bas.
    Après c’est comme tout des assmat y en a aussi des supers (sisi je t’assure) et des crèches y en a aussi des supers nulles… par ex moi cette année je récupère une petite fille qui était en crèche l’année dernière et ses parents ne veulent plus en entendre parler, et ont bien regretter de l’y mettre…
    Après c’est sûr que si au final tu fais le choix de l’assmat parce que pas le choix et que tu y vas à reculons et en faisant la gueule et en était super méfiante c’est le meilleur moyen aussi pour que ça se passe mal aussi ….
    Bon courage !

  17. Coucou! moi je voudrais juste te rassurer sur le côté « rester à la maison ». Je suis maman de jumelles et l’année passée elles allaient à la crèche 4 demi-journées par semaine pendant que je bossais. Bon ça a été compliqué car elles ont été pas mal malades etc…bref cette année j’ai fait le choix de rester à la maison car j’ai le luxe de pouvoir me permettre une année sabbatique tout en conservant mon job. Et bien je redoutais aussi cette absence d’activités mais au final je ne regrette absolument pas mon choix!! Tu verras qu’avec un bébé tu ne verras pas le temps passer et tu n’auras pas le temps de faire tout ce que tu as à faire. On a du mal à s’imaginer ça avant de les avoir mais tu verras:-) bref n’oublie pas aussi que le temps passe vite et que c’est maintenant qu’il faut profiter, ils grandissent super vite! Bref, si tu en as la possibilité je n’hésiterais pas une seconde sur le congé!

  18. Coucou Plume
    Si tu te décides pour une nounou, tu peux consulter le site nounou nature. En général les nounous qui y sont inscrites sont sensibilisées à une éducation respectueuse de l’enfant, de son rythme et de ses besoins… Moins de risque de maltraitance ou de malveillance du coup 😉 Bonne recherche!

  19. Vaste sujet en effet.
    Je comprends votre réticence (j’imagine qu’elle est partagée par monsieur).
    Nous avons eu 2 expériences différentes avec les assistantes maternelles de nos enfants : la première super maternelle mais qui ne faisait rien avec eux, c’était jeu dans la chambre, parc ou TV. Elle a aussi par exemple envoyé son fils chercher le mien à l’école (à 500m) sans siège auto, ce genre de choses (bien sûr j’étais prévenue qu’après, limite par hasard). Bref, pas idéal, mais par contre elle a été dans les premiers mois une vraie famille pour mon petit bout qui avait besoin d’attentions particulières (malformation qui a poussé une connasse (autre ass mat) à me dire au téléphone qu’elle ne voulait pas s’occuper d’enfants à problème).
    La deuxième était ancienne ATSEM, et commençait en tant que nounou, elle avait plein d’idées en tout genre pour occuper les enfants, elle les a emmené à la ferme, a acheté et fait avec eux des tonnes d’activités manuelles. Par contre là aussi un petit côté « free style » : j’ai vu qu’elle trimbalait le plus petit des 3 enfants qu’elle gardait dans un transat en guise de siège auto pendant plusieurs semaines….
    Cette fois-ci on voudrait vraiment la crèche! On confierait ce petit troisième à la deuxième ass’ mat’ quand même, parce qu’elle est bien rodée maintenant, mais on voudrait connaître l’expérience de la crèche, pour la vie en collectivité, le tarif aussi ne nous leurrons pas, etc…
    Mais bon, faut voir parce que le deuxième effet Kiss Cool de la commission en avril c’est qu’il y a différents niveaux en crèche, en fonction des tranches d’âge. Et les enfants qui ont eu une place tous petits restent jusqu’à 3 ans pour la plupart. Donc les places qui se libèrent sont souvent des places de tous petits. Donc il faut que ton enfant naisse avant la commission mais pas trop tôt pour ne pas avoir besoin d’une place chez les moyens. Alors ça dépend des tranches d’âge de chaque crèche. C’est vraiment la galère.

    1. Le problème c’est qu’en mai, il aura déjà 6 mois ! On ne pouvait pas faire plus mauvais timing ! Je vois la directrice d’une des crèches qu’on a indiqué lors de notre inscription ce soir… Je sens qu’elle va me faire le topo « vous n’aurez jamais de place ! Pensez a l’option ass mat et blablabla »

  20. Reste aussi la possibilité de déménager pour une ville certes où les femmes sont fécondes (catholiques) et souvent mère au foyer (souvent les mêmes) qui laissent de la place dans les crèches. Vient emménager vers chez moi, ils viennent d’ouvrir une nouvelle crèche et ils ont du mal à remplir les berceaux !

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s