Publié dans Des choses et d'autres

La grossesse à 6 mois…

Où ton corps ne t’appartient plus vraiment…

La première fois où t’as vu une boule dure en haut du pubis, tu as bêtement cru que c’était une partie de ton utérus qui contractait.

Que nenni !

Après avoir évoqué « cette boule dure » à la SF, tu t’es sentie très conne quand elle t’as répondue « Non, madame, ce n’est pas une contraction. C’est votre bébé…« 

Bon, là, plus de deux mois après, tu la vois souvent la bosse dure. Il y a même différentes bosses qui affleurent à la surface et qui replongent. Des fois, la bosse est tellement grosse (la tête en mode coup de boule ?) que ça déforme ton ventre. C’est marrant.

Des fois, tu as une ou deux bosses plus pointues (un genou ? un pied ? un coude ?).

Bref, tu t’habitues à voir ton ventre prendre de très drôles de formes.

Hier soir, une bosse dure est allée pousser la main du George qui était posée sur ton ventre. Oui… la bosse commence à avoir assez de force pour faire remonter une main d’adulte 😉

Et puis une nuit, alors que tu dormais du sommeil du juste, tu as été réveillée par des coups douloureux sur le côté. Plumeau avait envie de te balancer des coups de pieds (ou de boules) peut-être pour agrandir son espace vital (vu que tu contractais un peu encore). Bref, Plumeau se rebellait. Il a voulu imposer sa volonté ou son mécontentement. T’en prends bonne note. Surtout que le matin au réveil, t’avais encore un petit peu mal là où il s’était acharné pendant une bonne demi-heure.

Depuis, il t’es quasiment impossible de te coucher sur le côté gauche (c’est pourtant LE côté qu’on te bassine préconise pour dormir). Ben Plumeau veut pas parce que justement, LUI, il a choisi de se mettre à gauche. Donc quand tu dors sur le côté gauche, tu l’écrases un petit peu ton Plumeau d’amour. Mais ne vous inquiétez pas. Il ne se laisse pas faire… Tu ne tardes pas à te remettre sagement sur le dos (tant pis si t’avais mal au sacrum) ou à droite (tan pis pour les consignes).

Où tu tentes le sport (enfin… le sport… l’activité physique très modérée, hein !)

Tu as nagé pendant tes trop courtes vacances. La première nage, ton corps jusqu’ici habitué à l’immobilité et/ou la très limitée activité, n’a pas trop compris. Tu en as été quitte pour une journée contractile et des douleurs ligamentaires à l’aine (des deux côtés) comme si t’avais fait du cheval ou des grands écarts. Mais pas grave, t’es sous spasfon, le lendemain, t’étais de nouveau en pleine forme.

Alors tu as tenté la nage sur le dos. Il parait que c’est très bon pour le dos, la nage sur le dos… que ça étire bien les muscles dorsaux si malmenés par ton état, et tout, et tout…

T’essayes quelques minutes et bientôt tous les baigneurs aux alentour regardent ton ventre, légèrement horrifiés ou amusés selon. Ton ventre présente une forme extrêmement bizarre et légèrement flippante. Te voilà, nantie d’une belle « crête de coq ».

Alors, qu’est-ce que la crête de coq ?

Ce n’est pas le ventre rond et  tout mignon. Naann ! C’est une boursouflure en plein milieu du ventre communément appelée la « crête de coq » par les SF car ça en a vaguement la forme. Cette particularité physique n’apparait que quand tu passes de la position assise à coucher de manière directe sans te tourner sur le côté, ou quand tu nages sur le dos. Bref, quand tes abdos travaillent. Or, ces derniers étant écartés latéralement par la grossesse, ils laissent échapper un peu de ton abdomen au centre. C’est cette partie de ton abdomen qui forme la fameuse « crête de coq ».

Bon, le ridicule ne tue pas et n’a jamais tué, hein 😉

Tu as tenté la marche longue aussi pendant tes trop courtes vacances et même après. C’était sans compter les douleurs à la hanche droite qui est toujours bloquée depuis le début de la grossesse. Après, du coup, tu te mets à boiter comme une vieille. Et puis des fois, tu contractes un peu après.

Tu as bien été faire une séance d’ostéopathie pour régler ce problème. L’ostéopathe a effectivement constaté que ta hanche droite étaient bien bloquée (à la limite de te retrouver totalement bloquée même). Elle l’a manipulée pour lui rendre sa mobilité. Elle t’a assurée que d’ici 48h, tu n’aurai plus mal et que tu devrais déjà sentir une plus grande mobilité de cette dernière. En repartant à pied chez toi, tu as vu effectivement une différence. Ta hanche est plus mobile. Mais ce fut la seule et unique fois…

Faut s’y faire, tu as 90 berges. Tu penses investir dans une canne…

Bref, tu en es réduite à limiter tes déplacements et tu vas même tenter la fascia-thérapie (au point où on en est, on n’est plus à ça près). Et si ça marche pas, tu vas voir une sorcière vaudou…

Où tu as tentée d’être raisonnable pour les achats du Plumeau

Au départ, tu ne voulais pas encombrer la trop petite chambre dédiée au Plumeau. Alors tu pensais investir dans l’essentiel (une commode avec plan à langer, un lit, des biberons, du linge, la poussette, la baignoire).

Mais à force de feuilleter les catalogues Verb*****, Aub***, puis les sites dédiés à la puériculture, tu es prise d’une certaine fringale d’achats.

« Que c’est trop mignon cette petite tenue !« 

« Regardes, Georges, c’est mignon ce tour de lit, hein ? Et puis, on prends la gigoteuse qui va avec ? Faut pas dépareiller, faut que ça aille en-semble !« 

« Naan, mais tu comprends pas ! Cette couverture au prix que, toi seul, juges exorbitant, elle fait 3 en 1 !« 

Tu t’es même crée une liste, histoire de ne rien oublier de tous les trucs mignons, plus ou moins utiles mais que tu juges indispensable, ou de trucs que t’avais pas pensé mais que « merde, finalement, ça peut être utile ça aussi, mine de rien ».

T’as encore rien acheté, heureusement. C’est ton compte en banque qui est content car pour l’instant il est rendu exsangue par la Trésorerie Public… (vive l’augmentation monstrueuse des impôts qui s’abat pile au mauvais moment). Pour l’instant, ce sont tes parents qui se sont un peu lâchés côté dépenses bébéesques (ça n’existe pas, mais j’aime les néologies). Plumeau a déjà quelques tenues donc le bloomer avec la tunique d’été pour ses 6 mois.

Et puis, tu crois encore que tu vas effectivement pouvoir tout acheter, alors, qu’en plus de l’augmentation substantielle de tes impôts sur les revenus pour cette année (et l’année suivante !), tu vas devoir changer d’ici très peu de temps quasiment tout l’électroménager de ta cuisine (four qui rend l’âme, plaque électrique du coup aussi puis que c’est un ensemble, cafetière expresso qui déconne…)

Mais c’est pas grave, c’est beau les illusions de gestante, moi, je dis !

Où tu as tenté de te faire arrêtée en allant aux urgences…

Oui, c’est beau les illusions de gestante, je disais donc.

Tu as donc repris le chemin de travail, travail que tu n’as jamais trouvé passionnant qui plus est…

Tu as repris le RER, le tram et le métro. Tu as revis les parisiens faire la gueule. Et qu’est-ce que tu devrais dire, toi ? C’est marrant pour personne la reprise surtout en plein mois d’août…

Bref, la routine. Bien entendu, en plus de l’ennui inhérent à ton cher travail, tu as mal à la hanche droite, au dos et t’es fatiguée. Tu te dis que tu vas bien trouver un moyen pour te faire arrêter sachant le nombre de gestantes qui y arrivent très facilement.

Voilà t’y pas que tu contractes ! Cela tombe à pic, tu décides de te rendre aux urgences de ta maternité, et, tu es très confiante. Même pas besoin de pleurer, on va t’arrêter c’est sûr…

Après une échographie du Plumeau (où on t’apprendra qu’il atteint presque le kilo, alors qu’il devrait faire 750g… Tu vas donc accoucher d’un éléphanteau), une échographie endo de ton col qui est parfaitement fermé et long, et un monitoring… Tu ressortiras sans arrêt maladie MAIS tu sauras que tes contractions n’ont rien de graves et sont normales à ce stade de ta grossesse.

Bon, la prochaine fois, tu iras voir ton généraliste…

Retenez que tout va bien.

J’ai également déjeuné avec la Fille et fais mon test de diabète gestationnel auquel j’ai survécu triomphalement. Résultat ce soir.

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

18 commentaires sur « La grossesse à 6 mois… »

  1. Ca devait être sympa ce déj de gestante avec la Fille !! Comme quoi c’est vrai, la roue tourne ! Je suis si heureuse pour vous deux !!
    Sinon, faut que t’arrives à te faire arrêter. Ils sont pas cool aux urgences quand même !!

  2. moi je suis optimiste (sauf pour ton four) : tout va bien ! en matière d’achat… verb_udet ou autre… je suis pareil…. si j’ai un conseil (vu les prix énormes pour 3body par ex qui soyons objectives seront à changer régulièrement niveau taille) compare avec les enseignes genre kiabi….de belles « économies » à faire pour se lacher sur autre chose forcément essentielle !!!!!

    1. Finalement on trouve de nombreux lots de bodys/bonnets de naissance.
      Quand c’est en lots, le prix n’est pas excessif.
      Faut juste être un peu raisonnable… Hum hum !

  3. Ils pourraient t’arrêter, zut, avec tout ce qu’on a morflé pour en arriver là, on a bien le droit de se poser un peu de regarder béatement ce beau ventre grossir 😉

  4. Je ne commente pas toujours mais j’adore te lire 🙂
    La « crête de coq » c’est une sacrée découverte, je n’en avais jamais entendu parler !!
    J’espère que tu arrivera à l’obtenir, cet arrêt 😉

  5. Tu m’as fait rire avec ta couverture 3 en 1. Que veux-tu les hommes sont pas conçus comme nous, ils ne savant voir les priorités. Sinon, je découvre la crête de coq et ça fait envie.

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s