Publié dans Le Casino (la série)

Série le Casino : épisode 48

15 mai 2013

— Alors, Mme Looseuse, comment allez-vous ? Qui eut cru que vous alliez saigner pendant trois longues semaines. Et pourtant avec une grossesse, c’est bien la dernière chose à laquelle on s’attend. ironise DLNP pour meubler le silence pesant de la salle de jeu.

Je jette un regard de mépris à mon adversaire de toujours et je sens le même regard de Mr Goutdurisque.

— Mesdames, s’il vous plait, veuillez cesser et placer vos mises respectives, fait le croupier.

— Je n’ai rien fait, moi ! lance-je.

Le croupier me lance un regard de profonde désapprobation digne de celle d’un professeur envers un élève récalcitrant puis soupire de lassitude.

Il faut dire qu’il s’agit essentiellement du même croupier qui a officié depuis plusieurs années à cette table et notamment pour les parties entre DNLP et moi-même.

Ce dernier a vécu toutes les péripéties et trouve bien du mal à cacher sa satisfaction depuis que la partie FIV a donné un positif, ainsi que l’espoir que ça continue encore dans ce sens.

Sa satisfaction n’est point due au fait que je sois enfin sur la bonne voie mais au fait que les parties entre DNLP et moi-même prendront bientôt fin dans les prochains mois. Deux trimestres pour être exact.

En effet, cette partie-là qui va se jouer dans les quelques minutes concerne l’écho des 12SA. Celle qui va déterminer en grande partie l’issue de cette grossesse. La tension autour de la table est palpable. Le croupier a d’ailleurs bien du mal à restreindre sa nervosité.

— Mesdames, veuillez placer vos mises. Je ne me répèterai pas !

DNLP fait glisser son tas de plaquettes vertes arborant ses initiales. Je fais de même avec mon tas de plaquettes maxi-espoirs.

— Même si vous gagnez, commence-t-elle, acerbe, je vous promets une grossesse difficile. Après tout, vous n’êtes pas de la première jeunesse !

Elle se mit à pouffer à mon encontre.

Je ne répond pas mais lui lance un regard de défi.

— Rien ne va plus ! entonne le croupier.

Le dé est lancé en hauteur. Tous les yeux suivent sa trajectoire. Toutes les respirations s’arrêtent.

Le dé retombe sur la face : « Fœtus vivant, mobilité spontané, rythme cardiaque normal, risque de trisomie 21 très faible« .

Les badauds qui ont parié sur ma pomme applaudissent, me congratulent, s’embrassent et hurlent de joie.

DNLP se met à pleurer mais à travers ses larmes je vois son regard chargé de haine.

— Rien n’est encore gagné. Pour aller jusqu’au bout, vous allez devoir fortement restreindre votre liberté de mouvement. N’oubliez pas ! Le décollement ! J’ai le droit de vous imposer ça ! hurle-t-elle de sa voix perçante.

Le croupier me confirme qu’il y a effectivement un autre décollement. Ce dernier est rétro-placentaire.

Il me donne un bracelet électronique qui est aussitôt placé autour de mon poignet et m’explique que ce dernier comptabilise tous mes mouvements, mes pas et les gestes pouvant être dangereux et provoquer un saignement. Une jauge est d’ailleurs visible et cela me permettra de voir si je suis proche ou non de la limite autorisée. Cette dernière est, m’explique-t-il, encore assez restreinte. Si je franchis cette limite, il y aura saignement.

Une fois, DNLP partie, le croupier m’explique que ces saignements seront relativement peu abondants, à moins de beaucoup dépasser la limite, et qu’ils n’auront aucune conséquence sur la santé du fœtus. Le décollement de DNLP est juste un moyen, dérisoire et méchant, pour elle de me pourrir la vie.

Il m’explique qu’il vaut mieux le voir comme une chance de savoir détecter si je mets trop à mal mon organisme et donc la santé du fœtus. Il ajoute que la limite actuelle qui m’est imposée va certainement évoluer et que d’ici quelques semaines, je pourrai, avec un peu de chance et de patience, avoir plus de liberté de mouvements. Même si… je n’en aurai jamais autant qu’une grossesse normale.

Mr Goutdurisque et moi-même observons le bracelet électronique d’un œil circonspect. Ce dernier est de la marque Tepazen ®. On s’aperçoit avec stupeur que l’écran digital du bracelet clignote. Sur la droite de l’écran une jauge a pris une couleur rouge et semble avoir quasiment atteint sa limite. Juste à côté un message est affichée en caractère gras.

« Votre Tepazen ® vous indique qu’il vous reste 2 min de mouvements. Veuillez immédiatement envisager la position allongée dans les plus brefs délais.« 

— Quoi ??? Mais ils se foutent de moi ! On s’est juste rendus à la table de jeu ! m’insurge-je.

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

11 commentaires sur « Série le Casino : épisode 48 »

  1. Félicitations pour ce 1er round gagné, celui de l’écho des 12 sa. Je ne connaissais pas l’existence d’un tel bracelet, ça fait un peu prisonnier mais au moins, ça te permet de savoir quand mettre les jambes en l’air et te reposer.

  2. La grossesse allitée je connais, c’est pas marrant, mais bon quand y a pas le choix y a pas le choix. Alors, on respire, on s’organise, et ça va aller !!

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s