Publié dans A propos de Positive Attitude

Pensée positive en PMA (mais est-ce que ça sert vraiment à tomber en cloque) #3

Quelques jours après mon insémination, je suis allée voir ma psy. Pas l’hypnothérapeute que je n’ai plus vue depuis un moment. Je pense d’ailleurs qu’il faut du temps pour explorer son inconscient. Or, je n’en dispose plus. L’autre psy, celle qui me sert à vider mon venin de salope infertile aigrie tous les mois. Je lui ai donc raconté ma dernière mésaventure après avoir brièvement évoqué la dernière insémination. Je lui ai exposé mon souhait de quitter mon service et que, ma foi, le démasquage du blog fut un mal pour un bien. Je n’ai jamais été plus motivée pour partir. La motivation pour changer d’air a même supplanté celle de me reproduire. C’est vous dire…

Aussi, la psy a conclu notre séance par ces mots : « Ou ben, alors, cela ne peut-être que bénéfique… Le fait de ne plus y penser ».

Alors, c’est là qu’on revient au fameux « Tu verras ça marchera parce que tu n’y pensera plus »…

Ben, là, j’ai envie d’y croire. Oui, moi qui est tellement décrié cette réflexion psy à deux balles.

Et oui, pourquoi pas, après tout ?

Ne dit-on pas « jamais deux sans trois » ? (C’est bien la troisième IAC, non ?)

Alors qu’on ne dit jamais « jamais trois sans quatre » par exemple…

C’est donc un signe, non ?

Je peux continuer encore longtemps comme ça. Aller, encore une réflexion positive.

La troisième IAC est parait-il celle où ça s’accroche enfin (ou la quatrième selon). Bref, la chance serait optimisée au rang trois ou quatre en IAC. Ce qui n’est pas le cas des FIV…

Ben, ça tombe bien : c’est la troisième. Là, je suis au top de mes chances…

Aller, encore une !

Ma réponse ovarienne avec 3 jours de stim à 75 UI a montré que j’ai retrouvé une sorte de jeunesse. 352 en taux d’oestrogènes, s’il vous plaît. La psy a d’ailleurs bien vu que je m’en réjouissais alors que l’année 2012 dans son ensemble aura montré plutôt le contraire. Mon corps aime les IAC et abhorre les FIV. Mon corps aime choisir lui même son ovule. Il n’aime pas être pressé comme un citron (et du coup ne produit rien de bien). Comme c’est l’unique ovule – The One – forcément la qualité génétique ne devrait pas être à chier et devrait pouvoir réparer l’ADN un peu moyen du spermatozoïde de mon cher et tendre, qui, rappelons-le, produit un sperme tout à fait respectable.

Aller, encore une !

J’ai toujours pensé qu’il fallait un désagrément ou un petit malheur pour compenser un bon truc qui t’arrive dans la vie. Comme s’il y avait une sorte de balance. Là, je dirais que j’ai pas mal bouffé de pain noir depuis deux ans : FC, FIV reportée, Spermo s’écroulant, FIV sans transfert, FIV négative avec un seul embryon et encore une FIV sans transfert. Je ne sais pas, moi, peut-être que le 21 décembre, sera le départ d’une période pain blanc : nouveau boulot plus intéressant, grossesse et bébé, un homme qui a enfin un CDI etc.

Aller, encore une !

Ma dernière grossesse si elle avait tenu, aurait été parfaite au niveau timing. Un ventre qui s’arrondit pendant le printemps où j’aurais pu me pavaner dans des vêtements de grossesse. Un congé maternité tombé à la fin de l’été donc vacances doublées en somme. Un bébé pour octobre et la suite du congé maternité jusqu’à fin décembre ce qui m’aurait évitée la grosse période de travail qui s’amasse sur notre service. Bref, timing parfait. Mais comme c’était trop parfait. Ben ça s’est interrompu.

Là, si ça marche, ça n’empêchera pas que je serai obligée de me taper le gros boulot de décembre. Premier fail.

Si, ça marche, je serais en pleine période nausées et vomissements pendant mon anniversaire. Un anniversaire au dessus de la cuvette des chiottes, c’est génial, non ? Deuxième fail.

Si ça marche, je chercherais toujours à quitter mon service (on ne change pas les plans), je serais donc obligée de mentir à mon futur chef de service. Et à peine, arrivée, je devrais lui faire THE annonce. C’est encore plus génial, ça, non? Moi, qui me suis toujours empêchée de partir au cas où. Et bien sûr, je serais obligée d’être hyper vigilante dans mon service actuelle. Histoire de m’éviter de me faire « dénoncer ». Ah, et puis, enchaîner les entretiens quand on a la gerbe, c’est pas terrible. Mais alors, pas du tout ! Troisième fail.

Enfin, je pourrais faire une croix sur mon voyage de noces. Encore une fois ! Quatrième et dernier fail.

Avec tous ces fail, et toujours dans mon concept de balance chance vs malchance, je me dis que, là, putain, tu vas voir que ça va marcher ! ET que je passerai une grossesse pas des plus sereines mais bon, au moins, j’éviterais de penser à ce qui pourrait se passer (FC, malformation, IMG etc.)

Et d’ailleurs, n’existe-t-il pas un autre adage qui dit que « ça tombe toujours au plus mauvais moment » ?

Vous savez quoi, on ne peut pas faire plus mauvais moment que maintenant. En décembre 2012…

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

16 commentaires sur « Pensée positive en PMA (mais est-ce que ça sert vraiment à tomber en cloque) #3 »

  1. coucou, c’est bien de positiver parce que dans notre cas c’est tellement facile de déprimer, on ne fait que ça d’ailleurs. Pour moi, je refuse de croire que je n’aurai pas d’enfants, je m’efforce de patienter en me disant que ça va venir, renoncer à cet espoir serait accepter de tomber dans l’abyme de la dépression qui me guette tous les jours. Je pense à me faire suivre par un psy mais je n’ai pas encore osé franchir le pas.

    PS: as-tu reçu mon mail

  2. Je viens de voir ton mail, ma petite québéquoise. On a en effet beaucoup de points communs. J’espère que l’IAC2 sera positive pour toi. J’essaye de garder l’esprit positif mais je ne suis pas sûre que cela ait fonctionné encore.
    Biz

  3. La positive attitude est si fragile enpma, que allez, quadn elle est là, ‘faut pas se priver pour la chanter sur tous les toits!!!^^
    Je croise les doigts;)

  4. Ici aussi c’est pas la fête, je ne suis pas vraiment détendue. Demain j’ai un 3ème RV pour un job, que si ça se trouve je vais accepter alors que peut être… je dis bien peut être…
    Bref, moi je me dis que de se bouffer des murs comme ça, à un moment, y’a un truc génial qui va arriver !
    Plein de pensées …
    Bisous

  5. Belle attitude ! J’aime bien !
    Moi ça m’aurait un peu gonflé que ma psy me dise « c’est bien vous allez moins y penser ». Mais en vrai, c’est un peu vrai quand même. C’est chiant la psycho…!
    biz

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s