Publié dans A propos de nulliparité

Elle l’avait prédit… Elle s’est planté ! #3

Mes parents ont des amis. Pas beaucoup mais ils en ont. Sont pas complètement sociopathes comme leur fille nullipare…

Parmi les amis il y a un couple et leur fils unique qui étaient détachés au Maroc comme mon père dans les années 80. En fait, c’est là qu’on les a connu. Vous suivez ?

La femme du couple qu’on va appeler Jeanne est un peu particulière.

Jeanne, elle est marrante.

Si. Si.

Exemple : quand le feu est vert, Jeanne ralentit parce qu’elle a peur que le feu passe au rouge et comme elle a beaucoup trop ralenti, immanquablement, le feu passe à l’orange. C’est à ce moment précis que Jeanne accélère parce que bon… pffff… On va pas rester scotché derrière un feu rouge alors qu’on peut l’éviter, non ?

Et puis Jeanne, elle aime bien parler. Longtemps. Très longtemps. Très très très longtemps. Au téléphone tant qu’à faire.

Je me souviens d’une fois où j’ai été dans l’obligation de lui dire que mon rôti brûlait. Ce soir-là, elle m’avait appelée parce qu’elle avait trouvé une jolie chatte abandonnée et qu’elle recherchait désespérément un foyer d’accueil.

Nous avons dû peser le pour et le contre sur ce sujet pendant une demi-heure. Et puis, on a re-peser le pour et le contre pendant une autre demi-heure. Et puis on a re-re-repeser le pour et le contre…

Bref. Jeanne, elle est marrante.

Et en vrai, elle est sympa aussi, Jeanne. Elle ne manque jamais de m’envoyer une carte de voeux à la fin de l’année (c’est même une des rares) et toujours pour me souhaiter un joli bébé. Chaque année…

[ça doit la saouler, à force, Jeanne, de me souhaiter toujours la même chose]

En fait, elle n’aurait jamais dû savoir que moi et George on étaient des gros nazes de la fertilité et qu’on devaient faire des FIV (la grosse honte !) pour faire un gosse alors que c’est pourtant facile de faire un gosse. Mais c’était sans compter sur ma mère qui avait tout déballé (alors que je lui avait expressément dit de garder ça pour elle, mon père et mon frère).

En y repensant, je me dis que ma mère avait dû être tellement désespérée d’être encore scotchée au téléphone avec Jeanne qu’elle avait lâché le morceau.

[Bon, ok, je pardonne à ma mère. Elle a subit une torture terrible… 2h47 de Jeanne au téléphone avec le sang qui n’arrive plus au poignet et la main droite toute engourdie. Elle n’avait pas le choix !]

Comment j’ai su que Jeanne savait ? Ben parce que ma mère m’a un jour sortie au téléphone ceci :

Ma mère: – Tiens, j’ai eu Jeanne au téléphone. On a beaucoup parlé.

[ça, je me doute que vous avez beaucoup parlé. Tu dois avoir la main droite tout blanche à mon avis.]

Ma mère qui se marre et qui reprend : – Alors, tu sais quoi ? Jeanne, elle est marrante avec ses trucs de voyance… Elle m’a dit que l’année prochaine tu auras une fille !

[Elle est extraordinaire ma mère, elle déballe toute ta vie misérable aux autres et elle te le dit en plus !]

Et là, mon cœur s’emballe. Une fille ! L’année prochaine ! Ouah !

Cette conversation a eu lieu en décembre 2009…

Voilà, voilà, voilà.

Je me dis, là tout de suite, que Jeanne, elle s’est fait grave entubée. Parce qu’elle a dû payer la voyante quand même ! Je ne sais pas si à cette occasion elle a utilisé une photo de moi ou autre chose…

La prochaine fois, il vaudrait mieux qu’elle m’offre une fringue ou un bijou plutôt qu’une séance de voyance par interposé.

Non, parce qu’au moins, j’aurais plus mauvaise conscience…

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

12 commentaires sur « Elle l’avait prédit… Elle s’est planté ! #3 »

  1. Merci pour tous ces interludes au milieu de tout ces chiffres, stats, examens, piqûres, espoirs, blessures de pma dont on parle toutes et tout le temps.
    Toujours aussi bien écrit et puis ça permet de te connaître un peu plus.
    Encore, encore, encore!

    1. J’ai me bien les interludes et si je finis sans gosse j’en proposerai encore pour toutes les PMEttes qui auront besoin d’oxygène

    2. Bon j’en proposerai même si je devais finir en cloque parce que bon les symptômes de grossesse c’est pas très intéressant

  2. Tu as vu ce film qui s’appelle « Madame Irma ». Si non et que tu aimes bien les inconnus loue le d’urgence. Tu vas être pliée en deux (ce qui ne peut être que bénéfique dans ton état actuel n’est-ce pas).

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s