Publié dans A propos de nulliparité

Où les IAC jouent à cache cache #8 (et fin)

Ainsi, le jour J a commencé aux aurores après une nuit pas terrible pour moi (je me tourne, me retourne, j’ai mal au ventre, je m’énerve contre moi-même parce que je ne trouve pas le sommeil etc.).

Fichtre ! 3 ans de PMA et me voilà à trembler comme une collégienne pour le jour de sa rentrée en sixième au point qu’il m’est impossible d’avaler quoi que ce soit sous peine de…

Tout les papiers (ordonnances, 100% sécu etc.) sont prêts.

On respire !

On essaye de se la jouer « zen et détendue« .

Bref, nous voici partis pour E-ylau world. On avait bien fait de prévoir large : impossible de trouver la moindre place. On lorgne sur les places handicapées mais notre sens du civisme tient bon malgré le fait que nous soyons nous mêmes des handicapés (de la procréation, cela va sans dire).

Après un certain temps, on arrive enfin à garer la George -mobile. Devant le labo encore fermé, il y a déjà plein de monde. Trop. George sera pourtant le premier à passer du côté Messieurs.

Pendant qu’il se tripote la nouille fait son office, l’infirmière vient me voir pour me dire que je peux récupérer le « paquet » à 9h30.

Je recommence à psychotter :

  • sur si j’arriverai à trouver le plus court chemin pour aller du labo à Gynéco-femme-qui-fait-des-IAC-dans-son-cabinet-dépourvu-de-photos-de-Anne-Geddes
  • sur quand prévenir Gynéco-femme-qui-fait-des-IAC-dans-son-cabinet-dépourvu-de-photos-de-Anne-Geddes sachant qu’il n’est que 7h20
  • sur la qualité spermatique de ce que George est en train de sortir
  • sur… des tas de choses en fait !!

[Zen et détendue on avait dit…]

Finalement je prend le risque d’appeler à 8h00. La Gynéco-femme-qui-fait-des-IAC-dans-son-cabinet-dépourvu-de-photos-de-Anne-Geddes répond de suite et RDV fixé à 10h00 dans son cabinet.

Je commence enfin à me détendre un petit peu.

A 9h35, je récupère le paquet autrement dit mon kit-à-foutre qui devra être tenu au chaud contre mon ventre sous ma veste.

Fichtre, ça va pas être pratique pour courir dans le métro ça, surtout que mes mains sont déjà bien occupées…

Je peux vous dire que ça fait bizarre de se balader avec un kit-à-foutre dans le métro. J’ai même failli le caresser comme un bébé et puis je me suis rappeler que… non, en fait.

J’ai même eu peur de le perdre dans le trou à la sortie d’une rame !

Je retrouve Gynéco-femme-qui-fait-des-IAC-dans-son-cabinet-dépourvu-de-photos-de-Anne-Geddes devant la porte de son cabinet. Elle s’excuse de ses 2 minutes de retard, de son bordel sur son bureau, de plein de choses en fait.

Il faut quand même que je vous explique que mes ovaires ont réussi l’exploit d’ovuler pile le jour où elle ne consulte pas et pile le jour où c’était la grosse réunion à mon taff.

Ce qui a obligé la Gynéco-femme-qui-fait-des-IAC-dans-son-cabinet-dépourvu-de-photos-de-Anne-Geddes à se déplacer exprès pour moi et pour moi à improviser de nouveau pour expliquer aux collègues que je ne serai pas vraiment à l’heure de la dite réunion en fait.

[Des ovaires rebelles jusqu’au bout !]

Je sors mon dossier mais garde ma veste pour que kit-à-foutre reste au chaud.

La Gynéco-femme-qui-fait-des-IAC-dans-son-cabinet-dépourvu-de-photos-de-Anne-Geddes trouve que le George a bien bossé. Au recueil, il y avait 57 millions dans l’éjaculât bien que la mobilité n’était pas top (21%). Après la préparation du sperme, on passe à 9 millions et des poussières avec une mobilité à 73%.

Voilà. Y a plus qu’à !

Une fois désappée, le spéculum en place, la gynéco m’explique que tous les follicules que j’ai fait sont pour la plupart des petits kystes et que c’est signe de stress. Mes ovaires travaillent trop et mal.

[Je commence à comprendre pourquoi ça a foiré en FIV… C’était une bonne idée de faire une IAC en cycle naturel !]

Puis elle s’extasie sur ma glaire cervicale : « Bonne glaire cervicale avec le col ouvert. C’est beaaaaauuuuu ! »

Enfin, trouve que je suis une fausse décontractée parce que le col n’est pas assez ouvert.

[Zen et détendue on avait dit… Tu parles !]

Le pire c’est que je ne me sens absolument pas contractée. Me voilà obligée de faire des exercices de respirations-relaxation pour détendre le col…

ça finit par marcher. L’opération se fait très vite et sans douleur.

Je reste allongée quelques minutes.

J’ai plus de 9 millions de spermatozoïdes dans le dedans de moi comme dirait la Fille et je kiffe.

Pendant 2 semaines, j’aurai droit à l’utro-crado. J’y échapperai pas…

Puis j’arrête l’utro-crado et si au bout de 4 jours pas de règles, je fais la PDS.

Voilà ! C’était la fin de la micro-série Où les IAC jouent à cache cache.

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

62 commentaires sur « Où les IAC jouent à cache cache #8 (et fin) »

  1. Franchement, beau travail du Ninou, tu le féliciteras pour moi !!
    Et pour la micro-série, j’espère que ce n’est pas le dernier épisode et que l’ultime sera ++.
    Je rentre en croisade !! Bizzzz

  2. oh putain mais c’est génial !! j’y crois à mort
    je croise je croise je croise je croise je croise je croise je croise je croise vje croise je croise je croise je croise je croise je croise je croise je croise

  3. Et bien franchement, 9 millions avec 78% de mobilité, je trouve ça beau. Je rappelle que pour mes IAD on a jamais réussi à dépasser le million (mobilité, je viens de vérifier, on était à 30%)(on dira ce qu’on voudra, la décongélation, ça ne fait pas du bien aux spermatozoïdes). Sinon à Eylau t’a pas eu droit au grand tube en carton avec écrit dessus, « attention ne pas irradier » pour transporter le kit à foutre? Tout fout le camp.

    Bon alors, les IAC t’as vu c’est pas tant que ça de la pma de pacotille, hein? Y’a du suspens aussi. Je croise.

    Biz

  4. Ah Ninou ! Bravo tu t’es bien tripoté la nouille.
    Et maintenant, y a plus qu’à attendre (et c’est le plus dur) et esperer que dans le lot il y es celui qui fera de toi, de vous une plume et un Ninou comblé !
    Je croise !!!

    1. En fait pour l’instant je ne souffre pas de l’attente. J4ai envie d’être optimiste pour changer. Je risque de le payer le jour où les règles vont débarquer mais disons que ça sera une petite trève enchantée

  5. Je croise les doigts très fort !
    (et ton récit me rappelle mes épopées dans le métro lyonnais, sauf qu’on me disait de ranger les tubes dans le soutif, j’avais peur qu’on me bouscule et que ça tombe aussi…) bises

  6. Alors ça, je n’en ai jamais fait de dessin mais je ne compte plus le nombre de fois que j’ai traversé ma ville à vélo (!!) avec une éprouvette tantôt de sperme (oui, mon homme a connu le luxe du prélèvement à domicile, avant de partir au taf) tantôt de sperme « lavé » dans le soutif… Je me disais à chaque fois que si les autres usagers de la route savaient… et puis après je me disais que j’avais sûrement croisé des filles avec leur colis précieux caché.. c’est complètement surréaliste.
    Par contre tu me fais rêver avec tes 9 millions…. j’ai jamais transporté une éprouvette aussi lourde (tiens, ça doit être pour ça que ça a jamais marché).
    Plein plein de pensées positives!

    1. Moi aussi les 9 millions ils m’ont fait rêver et continuent de me faire rêver au risque de subir une violente chute dans 15 jours comme ton dessin de l’ascenseur qui tombe de haut 😉
      C’est vrai qu’une dessin sur les vadrouilles avec les kit-à-foutre ça aurait été drôle LOL !
      Bises

  7. C’est super 9 millions dis donc!
    Et bien cette nuit tu étais dans mon rêve, et tu testais positif… et clairement, mes rêves ne peuvent être que prémonitoire!
    Bises

  8. Ca fait vraiment plaisir de lire ce genre de choses sur ton blog, j’ai l’impression de que PMA de mauviette te réussit bien au moral pour l’instant : moins d’attente, plus de spermato, c’est cool 🙂 Le tout saupoudré d’un peu de stress quand même, ça reste la PMA… Je croise pour un happy end, j’y crois ! Tu as prévu quelques jours de congés durant cette attente ou tu te plonges dans le boulot ?

    1. C’est vrai que ça fait du bien. Pas de traitement et en plus on a un résultat (transfert de zozos) pas comme les dernières fois où tu te tapes un traitement de cheval pour même pas un embryon à la fin… Sinon, j’ai prévu de me remettre à détapisser le reste du salon et finir d’écrire le Bordel (mon roman qui végète).

  9. ça c’est fait … maintenant c’est le tour du grrrrand suspense… Avant le verdict final. Tu peux féliciter ton Ninou, l’embolisation vraiment ça a été une bonne chose pour vous.
    J’espère très très fort que ton tour va arriver …
    Bisous

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s