Publié dans A propos de nulliparité

Où les IAC jouent à cache cache #7

Ainsi donc, il s’avère que les deux ovaires ont de quoi revendre mais que la livraison du (ou des ovules) se fera plus tard que prévu c’est-à-dire plus tard que J14 qui, comme chacune sait, est LE jour théorique d’ovulation de la femme parfaite au cycle régulier de 28 jours.

Donc, ça veut dire que je vais avoir encore un cycle à rallonge…

[L’avantage c’est que je le sais et donc psychottage il n’y aura pas.]

Cela fait donc 2 cycles à rallonge qui se suivent.

Après les cycles courts, me voici avec des cycles à rallonge.

Décidément mes ovaires aiment faire les originales. D’ailleurs, elles n’ont jamais cessé de faire les originales puisque elles sont capables de fournir une cohorte de 14 ovocytes (FIV1) ou un seul ovocyte minable (FIV2).

Elles sont binaires mes ovaires. C’est soit tout bon soit tout mauvais. Il n’y a pas de juste milieu. Ou quand il y a un juste milieu ça donne des ovocytes immatures rapport à leur paresse lors des déclenchements avec l’ovitrelle et même avec l’ovitrelle + décapeptyl (FIV2bis et FIV3).

Faut pas venir les emmerder mes ovaires. Elles veulent bien bosser mais faut pas leur dire quand il faut livrer sinon gare à la merde !

Parce qu’elles veulent être maîtresse de leur destin mes ovaires et de ce fait conchient tout protocole et tout gynéco.

Même si ça m’a bien fait chier, il faut quand même avouer que je suis fière de mes ovaires en cela qu’elles me représentent bien. Je suis en mode rebelle. Elles le sont depuis toujours.

Voilà c’est dit !

J’ai donc « un profil hormonal particulier » – dixit le Dr D (mais je m’égare puisque j’ai dit que j’en parlerai une autre fois de ce fameux RDV post FIV3 foireuse).

Profil particulier dont il va falloir faire avec…

[En plus de l’OATS-man. Le premier qui dit que « c’est simple d’avoir un enfant » et que « c’est même banal d’en avoir un après 40 ans », je lui enfonce mon puregon pen bien profond dans un orifice du bas. J’ai pas encore choisi entre rectal et vaginal…]

Pour l’instant, mes ovaires ressemblent à des ovaires polykystiques mais ont quand même envie de bosser un petit peu puisqu’il y a deux follicules de 11 mm à J11.

Je pense même que l’ovaire droite et l’ovaire gauche se font la course pour devenir LA finaliste qui va me faire sa livraison de ma précieuse gamète.

[C’est-y pas mignon ça madame ?]

Et pourtant, il va bien falloir que l’un ou l’autre des follicules se détache vraiment du lot. Ou pas.

Après tout, c’est possible. Peut-être mes ovaires finiront, de guerre lasse, par conclure un accord entre elles et livrer ensemble leur follicule.

Et là, ça donne la possibilité à des faux jumeaux ce qui fait piaffer Pour Mieux Attendre (ses ovaires aussi ont fini par conclure un accord entre elles d’où le double miracle des poites).

Mais ne nous emballons pas.

Rappelons-nous d’où on vient :

  • OATS sévère avec 4% de typiques,
  • une Gynéco-femme-qui-fait-des-IAC-dans-son-cabinet-dépourvu-de-photos-de-Anne-Geddes ne voulant pas faire d’IAC tellement ça lui semblait perdu d’avance mais qui a consentit à la faire quand même,
  • Des réponses ovariennes hasardeuses et capricieuses (ovaires fières et indépendantes oblige),
  • Des spermos tout aussi fluctuants.
  • Orientés dès le départ du parcours PMA en FIV ICSI sans passer par la case IAC tellement on était déjà mauvais.
  • Pour finir 3 ans plus tard avec 4 FIV ICSI au compteur et zéro bébé à l’horizon

Nous sommes vraiment des cas désespérés

Donc si la Gynéco-femme-qui-fait-des-IAC-dans-son-cabinet-dépourvu-de-photos-de-Anne-Geddes me fait le coup du « Houlala ! Madame ! Attention : grossesse gémellaire ! Bouh ! Pas bien », je saurai lui rappeller combien elle a été hésitante vu que, selon elle, nos chances d’un positif sont infinitésimales. Je saurai également lui rappeller aussi d’où je viens (voir plus haut) et ça… Ça va la calmer direct !

Deux ou un follicule, ça ne changera pas grand chose au final dans notre cas. Les chances d’un doublet sont de l’ordre de racine carré de « chances infinitésimales »

Donc, vous l’avez compris, George et moi, on tentera le coup quand même.

Mais je digresse là…

Je disais donc que, selon le monitorage à J11, le jour J de l’IAC se fera plus tard que prévu au point que la Gynéco-femme-qui-fait-des-IAC-dans-son-cabinet-dépourvu-de-photos-de-Anne-Geddes m’a demandé de décaler mon bilan de 24 heures.

J’ai pensé que ça constituerait un problème d’organisation. Ben finalement, le centre d’écho s’est révélé plus souple que je ne le supposais. Le RDV écho endo est décalée de 24 heures.

Le jour du second monitorage, voilà-t-y pas que l’écho est re-décalée du matin 8h45 à 14h…

Tout ça parce que le labo D où je me rend d’habitude (E-ylau c’est vraiment trop loin pour moi sans voiture) ont changé leurs habitudes. Les secrétaires devaient trouver que ça défilait trop vite alors elles ont inventé le système de double attente. Une attente pour juste remplir une fiche (Nom, prénom, date de premier jour des règles, nature du traitement, FIV ? IAC ? stimulation simple ? anniversaire de l’arrière grand-mère ? etc.) et une attente pour passer à la PDS.

Résultat : j’ai offert mon bras droit à la technicienne 40 minutes après avoir passé le seuil du labo…

Et surtout 5 minutes après l’heure du RDV écho…

Finalement, à l’échographie justement, la course a été gagné par l’ovaire gauche qui nous présente un beau follicule de 15,5 mm alors que le follicule de droite se traîne lamentablement à 12 mm.

L’endomètre a bien poussé (de 5 à 8.5 mm).

L’échographe aimerait bien me revoir pense qu’on se reverra probablement dans deux jours.

A ce titre, deux conclusions s’offrent à nous :

  • Pas de faux jumeaux (Mouahahaha !)
  • J’ai un ticket avec l’échographe

Voilà voilà…

Les taux hormonaux sont les suivants : 165 en E2 et 8.2 en LH.

En appelant la Gynéco-femme-qui-fait-des-IAC-dans-son-cabinet-dépourvu-de-photos-de-Anne-Geddes, elle a encore montré son étonnement pour les 24 follicules et m’a fait savoir que 165 en E2 « c’est vraiment pas beaucoup »…

[On sait pourquoi je suis plate des seins au moins, sinon, sans rire, je me sens de nouveau en fin de course côté fertilité avec une réflexion comme ça]

Elle a trouvé que l’endomètre était bien.

Le taux de LH étant monté assez vite, elle préconise l’IAC pour mercredi (demain) ou jeudi dernier délai. On choisi donc jeudi.

[non parce que demain, ça fait court quand même et puis ça laissera le temps à l’E2 de monter. On peut rêver non ?]

Bref. Ovitrelle ce soir à 20h. Recueil spermatique aux aurores à E-ylau.

Sinon, jeudi, c’est juste le jour de grosse réunion à mon taff…

Teasing : Avec un taux d’E2 faiblard, un follicule à 15,5, une petite glaire cervicale tout ça à J14. Est-ce que finalement la Plume ne serait pas en bout de course côté fertilité (ménopause me voici !) ? Est-ce que le George sera en forme pour faire son zizi panpan aux aurores ? Plume va-t-elle arriver à coïncider la récupération des spermatozoïdes pas trop moches et mobiles et l’heure avec la Gynéco-femme-qui-fait-des-IAC-dans-son-cabinet-dépourvu-de-photos-de-Anne-Geddes ? Combien de spermatozoïdes pas trop moches mais mobiles le George sera en mesure de nous fournir ? Mais surtout, plus important, George et Plume vont-ils réussir à s’abstenir jusqu’au jour J ?? Vous le saurez dans le prochain et ultime épisode de « Où les IAC jouent à cache cache »

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

19 commentaires sur « Où les IAC jouent à cache cache #7 »

  1. j’adore le mode teasing !! juste pour rappel : pas trop d’abstinence non plus, la veille ok mais l’avant veille c’est bien le zizi panpan, ça les renouvelle et ça donne l’impression au jules de ne pas faire « que » dans un tube car le précédent calin n’est pas si loin… en tous cas c’est aussi ce qui a été fait pour notre fiv positive… en gros :calin avant demain matin

    1. La gynéco m’a dit 3 jours d’abstinence. Je l’aurais bien fait ce soir. Bizarrement hier soir, on était nazes…

    1. Ben ouais, elles ont pas voulu m’offrir le doublet ! LOL !
      Je sais que tu aurais adoré la possibilité d’une grossesse gemellaire avec toutes les spécificités propres à elles 😉

  2. Moi je dis, ils font quand même du beau boulot tes ovaires ! M**** pour la suite, après tout un bébé IAC après les FIV-ICSI ça correspondrait bien à ton profil rebelle.

  3. ah, pas impossible les faux jumeaux avec 2 follicules : moi j’en avais un gros et 2 petiots censés pas murir, résultat : des triplés ! et sinon pour l’abstinence on nou avait dit aussi pas la veille, mais on est des sales gosses, on a fait crac crac la veille de l’IAC et le soir même en se disant que ça maximiserait peut-être les chances… au final on saura jamais !!! allez bonne chance 🙂

    1. Des triplés ! Fiou ! Et la grossesse c’est bien passé ?
      En ce qui nous concerne le risque est nul d’avoir des faux jumeaux car on part avec des zozos pourris 😉
      Et d’ailleurs pour la même raison, on préfère le Ninou et moi respecter le délai d’abstinence pour optimiser la qualité (déjà pas top au départ).
      Maintenant inch allah ! 😉

      1. Ben ma grossesse est tjs en cours… 19 SA, mais des jumeaux, c’est une longue histoire…
        Inch allah alors et bonne chance !!!!!

  4. Putain moi j’y crois à la rencontre de vos 2 cellules et que même c’est possible d’avoir des jumeaux…
    Je croise .. hate de savoir la suite !

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s