Publié dans A propos de nulliparité

Point sondage adressé aux compagnes d’hommes infertiles #1

Suite à mon sondage, j’ai eu plus de 40 témoignages dont certains m’ont tiré les larmes et j’ai récolté 121 votes.

Bien évidemment ça reste insuffisant car il est encore bien difficile de tirer une conclusion sur une si petite cohorte de 121 réponses sans compter qu’il est bien possible qu’il y ait des petit(e)s malin(e)s qui ait répondu au sondage en choisissant une réponse au hasard juste parce qu’ils(elles) s’ennuyaient…

Je reconnais les biais de ma méthode.

Mais bon…

Autant je ne peux pas jouer sur les « répondeurs malicieux » qui n’ont que ça à faire pour tromper leur ennui, autant je sais qu’il est possible de récolter encore plus de « vraies » réponses. Faut juste que je trouve comment…

J’ai bien évidemment fait la pub de mon sondage sur un forum dédié à l’infertilité mais je n’ai reçu quasiment aucune réaction (c’est assez décevant de voir que même dans une population touchée par l’infertilité, l’infertilité masculine reste un sujet « secondaire« ). Peut-être devrais multiplier inonder les forums de posts sur ce sujet. Cela va bien finir par faire boule de neige…

Il y a eu aussi les réseaux sociaux et beaucoup de PMEttes twitteuses ont relayé via les RT ce qui m’a rapporté des votes supplémentaires (j’en profite d’ailleurs pour les remercier).

Mais voilà… Juste 121 votes ! C’est pas assez. Quelles conclusions sérieuses peut-on tirer ?

Je ne sais pas trop comment faire pour que mon pavé dans la mare fasse des grosses vagues. Si quelqu’une ou quelqu’un s’y connait dans la manière de bien référencer mon sondage, ça m’aiderait bien.

Bon, c’est pas tout ça, mais je vous propose déjà les résultats avec 121 votes. A prendre avec beaucoup de précaution même s’il se dessine ce que tout le monde – avec un peu de bon sens – présupposait.

Rappelons les faits. Ce sondage s’adressait aux mamans (il faut donc qu’il y ait eu accouchement ou à la limite une grossesse bien avancée avec un risque de FC très limité) et dont leur compagnon soit atteint d’infertilité (OATS, oligospermie, asthénospermie etc.). La femme peut également présenter elle aussi des soucis d’infertilité (plus on est de fous plus on rit…)

  1. Pour une femme de moins de 35 ans (grossesse spontanée) : 10.74%
  2. Pour une femme de moins de 35 ans (grossesse issue de la PMA (IAC, FIV, ICSI, IMSI)) : 52.07%
  3. Pour une femme de plus de 35 ans (grossesse spontanée) : 5.79%
  4. Pour une femme de plus de 35 ans (grossesse issue de la PMA (IAC, FIV, ICSI, IMSI)) : 16.53%
  5. Pour une femme ayant fait appel au don de sperme : 6.61%
  6. Pour une femme ayant eu recours au double don : 1.65%

Ce que je peux déjà y voir c’est qu’indéniablement :

  • On n’a plus de chance d’avoir un enfant via la PMA qu’en se fiant à l’alignement des planètes (grossesse spontanée)… Et ce, quelque soit l’âge… Donc la PMA ça marche même si l’infertilité masculine est le « parent pauvre » de la PMA. Cependant les rapports (grossesse PMA)/(grossesse spontanée) varient en fonction de l’âge. Pour une fille de – de 35 ans, elle a environ 5 fois plus de chance que ça marche grâce à la PMA que si elle se cantonne à avoir des rapports réguliers. Pour une fille de + de 35 ans, le rapport (grossesse PMA)/(grossesse spontanée) est de 3 fois. Trois fois !!! Au lieu de 5 fois. Je vous laisse conclure…
  • Bien évidemment, le taux de grossesse spontanée est plus important chez les – de 35 ans : du simple au double environ. Là, c’est pas une surprise qu’un bébé couette s’invite plus facilement chez une jeunette. Mais ce qui l’est plus (pour moi en tout cas) c’est que cela ne varie que du simple au double. Je m’attendais à du simple au quintuple ! Et ça, c’est plutôt un bonne nouvelle. Là, aussi, je vous laisse juges…

A noter qu’il y a 6% de filles qui ont eu recours au don de zozos et presque 2% qui ont eu recours au double don…

Il y a eu 8 votes (6.61%) qui ont coché « autre » et qui ont rempli la zone de texte précisant la nature de cette dernière (*). La-dedans, je pense qu’il y a eu des filles avec des grossesses en cours et qui ne « se sentaient » pas de cocher une autre réponse tant qu’elles ne tenaient pas leur bébé dans leurs bras, il y a eu aussi malheureusement les looseuses de la PMA…

(*) N.B. : je ne comprend pas pourquoi avec les sondages Polldaddy, on ne peut pas visualiser individuellement les autres réponses…

Bon voilà, ce sont les résultats en cours. J’espère que dans l’avenir il y aura pleins d’autres votes et que je pourrais vous faire partager de nouveaux pourcentages. Peut-être que les écarts se creuseront entre les – de 35 et les + de 35. Ou peut-être pas…

Qu’en pensez-vous ?

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

25 commentaires sur « Point sondage adressé aux compagnes d’hommes infertiles #1 »

  1. Je reproche un peu a ton sondage de ne pas tenir compte de celles qui sont encore sur le carreau apres 4 ou 5 fivs, mais j’ai pas non plus de bonne idee comment les comptabiliser: une partie auront eu recours au don (simple ou double), mais les autres (je crois qu’il y a beaucoup de femmes de mec infertile qui apres les echecs avec leurs gamètes ne passent pas au don)? Tes stats supposent qu’il y a autant de +35 ans que de -35 ans avec un mec infertile, mais c’est pas clair.

    Une fois j’avais lu un article qui disait qu’en PMA en France quand c’est une infertilite masculine c’est 50% de reussite apres les 6 IAC et 4 FIV de la secu. Si on combine ca avec le fait que les stats nationales sont de 60% de reussite apres les 4 FIVs de la secu, et le fait qu’au dessus des 35 on est mal barré, pfff…

    Ma theorie c’est que si l’infertilite masculine n’est pas desastreuse, au dela de 35 ans on aurait des meilleurs resultats en alignant les IAC (plutôt que des FIV), mais je parle pas des 6 miserables de la secu, je parle d’une quinzaine, chaque mois durant deux ans (qui est en moyenne ce qu’on met pour 4 FIV si on ne fait pas de pause).

    1. Je me suis axée que sur celles qui ont réussi pour découvrir les meilleures conditions. Bon là c’est clair – de 35 ans en PMA.

    2. Et sinon, je compte faire des IAC donc ça me fait rudement plaisir quand tu dis qu’on a plus de chance en alignant les IAC (bien sûr + de 6 mais bon sait-on jamais) que les FIV.
      J’aurais tendance à dire que vu mes dernières réponses aux FIV c’est loin d’être abberant. Après tout, en IAC, c’est ton corps qui choisi le meilleur ovocyte…
      Bises à toi et au minour

    1. On ne sait jamais. Je découvre quasi tous les jours des nouvelles lectrices en début de PMA parfois…
      Et puis il y a les lectrices de l’ombre 😉
      On n’a pas forcément les mêmes.
      Bises ma poule !

  2. Je relaierai ton sondage sur mon blog mais j’en vois plus d’un de biais en fait. Notamment, il faudrait qu’il y ait autant de femmes jeunes que moins jeunes qui votent. par ailleurs, si on faisait le même sondage chez des femmes infertiles (et de mon point de vue qu’on on a recours au double don, c’est que l’infertilité n’est pas que masculine – 3 ème biais), on aurait peut-être des chiffres comparables en terme de réussites (ou peut-être pas mais là, on en sait rien). Le fait que l’âge maternel soit déterminant en PMA, malheureusement, on ne le sait que trop.

    1. J’avais effectivement noté plus d’un biais (d’où mon emploi du pluriel sur ce billet 😉 ). Alors, faire voter autant de PMEttes « jeunes » que de PMEttes « vieilles », me semble difficilement réalisable. Je me dis que comme ce sondage est ciblé pour celles qui ont « réussi », a priori, il devrait y avoir plus de nenettes de – de 35 ans que de nenettes de + de 35 ans. Reste à savoir la proportion… Cette dernière est-elle calquée sur la réalité ? Difficile de savoir d’où ma nécessité qu’il y ait un grand nombre de mamans ou futures mamans ex-PMettes qui répondent pour m’approcher de la réalité le plus possible.
      Quand au double don, je reconnais qu’il aurait fallu que je fasse le distinguo entre la PMEtte ayant déjà un gros problème de fertilité (genre IO précoce) et celle qui n’avait aucun souci mais qui s’est retrouvée en fin de parcours (4 ou 5 FIV ICSI) et à qui on a « conseillé » vu son « grand age » de passer par le don d’ovocyte en plus du don de sperme…
      Merci pour ta proposition de relayer mon sondage. bon il n’est pas parfait j’en suis consciente 😉
      Biz

  3. Concernant ton sondage : jai RT sur twitter et je vais en parler que mon blog au cas où mais je pense que nous avons les mêmes lecteurs.
    Lors de notre rendez vous avec la gynéco, je lui ai parlé de l’IMSI (rapport à l’article de APO). Elle m’a confirmé que pour nous cela n’était pas indiqué (IO) mais elle a commencé à discuter avec mon homme sur les anomalies du sperme et génétique. ….
    Chose interessante : selon les études, ils se sont rendus compte qu’un OATS avait plus de chance d’avoir un enfant avec une femme jeune (-de 35 ans) parce que l’ovocyte de la femme avait la capacité de réparer certains chromosomes déficients du spermatozoide de l’homme. Chose que les ovo de femmes plus agées savent moins faire.
    Voilà, ou nous y revoilà .. ce n’est pas dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes. Les réponses à ton sonsage tendent à le vérifier….
    Bisous ma belle

    1. Ton gygy confirme donc mon intuition. La question est de savoir si mes ovocytes de « vieille » seront assez aptes à corriger les anomalies chromosomiques des zozos de mon homme…
      Bisous à toi

  4. C’est clair que l’âge fait beaucoup, et la conception c’est beaucoup une histoire de compensation des problèmes au sein du couple ! Je viens de finir le livre du Pr Olivennes (ex chef de la PMA de Cochin) appelé « N’attendez pas trop longtemps pour avoir un enfant », et c’est précisément ce qu’il explique tout au long de son livre. D’ailleurs, je trouve que son titre (horripilant) dessert complètement ce bouquin qui est génial ! Je le recommande énormément, je l’ai lu d’une traite…

    1. Moi aussi je trouve le titre horripilant.
      Mais bon, il a raison et malgré le fait que je m’y sois prise dès que j’ai été mariée (tardivement). Mais bon, les prouesses de la PMA en France concernant l’infertilité masculine auront eu raison de ma « jeunesse ».

  5. C’est clair que si j’ai une critique à opposer à ces propos dans ce bouquin, c’est qu’il « critique » un peu trop les femmes qui comment à vouloir un enfant tard…parce qu’un projet bébé c’est avant tout un projet de couple, et donc si pas couple pas de projet bébé, ça tombe sous le sens. Donc c’est bien beau de faire attention au temps qui passe, mai les femmes sont un peu victimes des rythmes de vie actuels (études longues, etc.), ce qu’il pointe aussi dans son livre. En fait, c’est un bouquin à lire avant d’éventuels échecs de PMA pour s’y préparer psychologiquement…
    J’espère malgré tout que tu feras d’ici peu un joli pied de nez à la médecine et aux statistiques à l’occasion de tes prochains FIV/IAC, si j’ai bien suivit tes projets (voire même un bébé surprise, soyons fou, il parait que des femmes tombent enceintes aussi après une séance sous la couette, si si). Prends soin de toi.

    1. De plus en plus d’études montrent que la qualité de l’ADN des spermatozoïdes chutent avec l’age. Alors bien sûr ces messieurs peuvent se permettre d’avoir des enfants jusqu’à 80 balais (ça reste quand même une rareté) mais pour que ça marche il faut que la partenaire soit jeune et hyperfertile (pour compenser). Seulement, on ne trouvera aucun livre dont le titre sera « Messieurs, pensez à faire des enfants tôt… »
      Quant à la chance d’un BB couette ou suite à une IAC, on verra… Je me résigne de plus en plus.

  6. Ma chère Plume,

    dieu sait si j’aime ton blog, ton style et ta personnalité. J’adore cette idée que tu as eue avec ce sondage aussi. Pour autant, en tant qu’ex-fan des stats et proba (j’ai un diplôme en étude de marché), je me dois d’apporter quelques précisions dans tes conclusions!
    121 réponses, ce n’est pas mauvais. Je t’assure que j’ai mené des études fiables avec moins de répondants! Evidemment, plus l’échantillon est grand, mieux sait mais 121, y a vraiment pire. Donc déjà, bravo pour ce résultat.

    Pour l’interprétation, il est nécessaire d’étudier si ces résultats sont imputables au seul hasard ou à une réelle corrélation âge/résultat. Parfois, on est assez surpris du résultat. Bon, pour ta conclusion âge/réussite de la FIV, je pense que tu confirmes ce que tous les centres disent. En revanche, je ne sais pas si l’infertilité masculine est un tel parent pauvre. Dans le sens où il n’y a actuellement pas de traitement, oui c’est certain. Mais je ne sais pas si les résultats des FIV pour cause d’infertilité masculine sont moins bons (tout âge confondu) que pour des causes féminines…

    Un article d’Apo (6 cellules) mentionnait une étude très intéressante au sujet des FIV IMSI qui s’avèreraient recommandées dans le cas où l’âge maternel est supérieur à 37 ans – peu importe l’origine de l’infertilité.

    Bref, évidemment, toutes ces stats et théories ne valent pas grand chose si on ne situe pas du bon côté, ça je le conçois bien. Pour ma part, ayant moins de 35 ans et vivant avec un OATS très très sévère, nos chances de concevoir naturellement ne sont ni 2, ni 3 ni 10 fois supérieure en FIV. Elles ne sont qu’exclusivement par ce biais étant donné le nombre de tirage possible (= le nombre de cycles fertiles qu’il me reste).

    Je t’embrasse Chère Plume et te souhaite de pulvériser toutes ses stats!!!

    1. Oui j’ai lu l’article sur les IMSI d’Apo. IMSI c’est LA solution miracle pour les + de 37 ans ET pour les zozos défaillants. Mais bon, malgré ça, il y en a quand même beaucoup qui restent sur le carreau.
      Je ne sais pas trop comment on pourrait bétonner l’interprétation. Il faudrait chopper toutes les mamans dont les conjoint sont infertiles et leur faire remplir tout un tas de questionnaire, lol !
      Gros bisous à toi, à ton poussange et à ton poussin

  7. Je rebondis tardivement même si j’avais vu le sondage mais malheureusement je ne suis pas en mesure d’y répondre vu les résultats de nos FIV… J’apporte ici, en écho à ce que dit Loosequeen, la précision (donnée par Dieu es PMA d’ici) comme quoi l’IMSI n’est parfois pas possible (notre cas…, Loosequeen, je peux te piquer ton nom svp ?) car elle ‘nest envisaegable que si les spermatozoides survivent assez longtemps, l’examen étant plus long en IMSI qu’en ICSI. Bon ceci étant, vu ma confiance grandiose dans les dires du Dieu en question… Sinon ton sondage est intéressant, malgré biais et autres, et peut donner une idée de la situation malheureusement pas rose pour nous vieilles PMettes dont les hommes ont des spermatozoides rares/bizarres/… Apo

    1. Moi aussi je veux loosequeen. Bon ok, je te laisse, puisque j’avais Looseuse avant. Il suffirait de le reprendre, lol !
      Et en fait, oui, c’est vrai que l’IMSI n’est pas possible il faut une spermo pourri mais pas trop. Au moins 200 000 zozos à peu près potables. Donc on se retrouve à faire des ICISI simples dans des cas d’OATS extrêmes limites azoospermie. C’est moche !
      Bises

    1. Figures toi que même moi je ne peux pas y répondre… 😦
      Enfin si en cliquant sur « autres » et en précisant « grande looseuse de la PMA »…
      J’espère que bientôt tu pourras cocher une réponse qui voudras dire que tu as réussi !

    1. J’avoue que j’ai pas détaillé le sondage sur cette question de don. J’ai détaillé don de sperme et double don et dans cette dernière catégorie soit on a un couple avec tous les deux infertiles soit seul l’homme l’était mais à force d’essuyer les échecs, la femme s’est retrouvé à un âge avancé…
      J’imagine que pour le don simple ce fut des IAD pour la plupart…

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s