Publié dans A propos de nulliparité

Liste des répliques à balancer aux remarques à la con

Et surtout…n’oubliez pas le sondage (à compléter ou à relayer sur les forums, blogs, réseaux sociaux) !
Voilà, la pub est terminée, vous pouvez commencez votre lecture…

Dernièrement, je suis allée faire un tour sur le blog de Lara pour avoir quelques news et puis en errant je suis tombée sur sa page « les copains/les copines » autrement intitulée « Que dire à un(e) ami(e) qui souffre d’infertilité ?« . Une lettre.

C’est une sorte de FAQ pour le(la) parfait(e) innocent(e) fertile qui vous fait des remarques à la con alors qu’il(elle) n’y connais strictement rien et que non seulement ça n’apporte rien mais qu’en plus c’est blessant/culpabilisant pour la nullipare que vous êtes.

Pour info, Lara avait d’ailleurs puisé par là :

  1. Cette lettre est une traduction / adaptation de la version anglaise (http://barrenness.typepad.com/barrenness/2007/01/what_to_say_to_.html)
  2. Cette lettre est aussi inspirée de (http://tertia.typepad.com/so_close/2004/05/how_to_be_good_.html)

Je me propose donc de recopier ces fameuses choses à ne pas dire et à y ajouter mes répliques qui tuent.

Parce que, bon, leur expliquer, c’est bien (la pédagogie n’a jamais fait de mal à personne) mais ça prend un peu de temps et, des fois, c’est quand même plus efficace de leur en balancer une (bien méchante) qui les remette à leur place.

Et comme bien souvent, ce genre de répliques nous manquent sur le moment parce qu’on est souvent sonnée par les remarques à la con (alors qu’on devrait y être habitué avec le temps…), je me dis qu’il est utile d’en proposer quelques unes.

Bien entendu, mes répliques ne sont pas exhaustives.

Toute suggestion est la bienvenue ! (Lâchez-vous, je les rajouterai au fur et à mesure)

Remarques à la con :

(1)  Cesse d’y penser, prend des vacances.

Suggestion(s) de réponse(s) :

  1. « Expliques-moi en quoi prendre des vacances va améliorer la qualité des spermatozoïdes/ovules ? débouchez mes trompes ? guérir mon endométriose gravissime ? supprimer l’azoospermie ? supprimer mon insuffisance ovarienne précoce ? etc. »
  2. « Ah bon ? C’était ça le truc ? Pourtant, on va autant en vacances que toi ? Et tu vois… ça n’a pas marché ! Mais si tu crois que c’est ça le problème, je t’en prie ! N’hésites surtout pas à nous payer un tour du monde ! »

(2)  « Ne t’inquiète pas, ça va marcher ».

Suggestion(s) de réponse(s) :

  1. « Ah bon ? Comment peux-tu en être aussi sûre ? T’as des dons de voyance ? Ou alors tu es omnisciente ? Dans ce cas, tu peux me donner les chiffres gagnants du prochain loto ? ça m’intéresse… »

(3) Il faut y croire.

Suggestion(s) de réponse(s) :

  1. « Si je n’y croyais pas, je n’aurais pas entamé des traitements lourds et ruineux pour mon portefeuille, connard/connasse ! »

(4) Tu as pensé à l’adoption (il y a tellement d’enfants qui …) ?

Suggestion(s) de réponse(s) :

  1. « Ah bon, l’adoption c’est réservé uniquement aux handicapés de la procréation ? Je ne savais pas… »
  2. « Ah ben oui bien sûr, c’est vrai que c’est vachement plus facile d’adopter ! T’es au courant de la difficulté et de la longueur du parcours ? Ou tu me balances ça comme ça parce qu’en fait tu t’en fous royalement de mes problèmes ? ».
  3. « Figures-toi que j’ai une meilleure idée… Et si tu me prêtais ton mari pour qu’il me féconde ? (adressée à une femme)/ Et si on s’envoyait en l’air dans 5 jours (j’ovulerai précisément là) ? (adressé à un homme) »

(5) Moi je trouve que la FIV c’est dangereux/contre nature etc.

Suggestion(s) de réponse(s) :

  1. « C’est facile de jouer les moralisateurs(trices), mais tu serais à ma place, tu aurais couru comme un(e) dératé(e) pour en bénéficier ! Alors tes leçons de moral, tu sais où tu peux te les foutre ? »
  2. « Alors, tu me suggères quoi ? Acheter un ventre d’indienne pauvre ? C’est mieux peut-être… »

(6) Tu es enceinte ?

Suggestion(s) de réponse(s) :

  1. « Tu le fais exprès de me poser ce genre de question ? Et toi, t’as réussi à maigrir ?/et hier soir, vous avez ENFIN réussi à baiser ?/Et sinon, le couple ça va mieux ou vous allez divorcer ?/ Et toi ? Toujours au chômage ? etc. (tout ce qui peut blesser personnellement la personne) »
  2. « Non je ne le suis pas et je ne te remercie pas pour cette question pleine de tact… »
  3. « Même si je l’étais, crois-moi sur parole, tu seras le(la) dernièr(e) au courant. Fais-moi confiance… »

(7) Dès que les [ici on met le nom d’un couple] ont essayé d’adopter, elle est tombée enceinte naturellement !

Suggestion(s) de réponse(s) :

  1. « Ah non mais c’est clair ! C’est hyper connu que les centres d’adoption sont plein de couples qui n’avaient jamais réussi à concevoir et que HOP ! Magie, la nana tombe en cloque ! Putain, t’es en train de me dire que je suis trop conne là… Vite, faut que je cours demander mon agrément ! »
  2. « Et c’est tellement vrai que Laeticia Hallyday n’a jamais accouché alors qu’elle a adopté à deux reprises… »
  3. « Je me demande pourquoi les centres PMA de France et de Navarre n’orientent pas d’office les couples infertiles vers une centre d’adoption… »
  4. « Ah ben dis donc, c’est vachement sympa pour le petit adopté ! Je me vois dire à mon enfant adopté que grâce à lui, je suis enfin tomber enceinte »
  5. « Et après, comment ça marche une fois que t’es tombée en cloque ? Tu peux re-abandonner le gosse ? Ben ouais, après tout, il ne sert plus à rien là ! ».

(8) Tu peux avoir les miens, ils sont insupportables.

Suggestion(s) de réponse(s) :

  1. « Non merci. Je ne suis pas désespérée au point de garder tes sales morveux… »
  2. « Ok, on échange, je prends tes gosses, et toi, tu te tapes mes traitements, mes écho-endo, mes ponctions, mes transferts et mes PDS ! Tu vas voir, c’est vachement marrant… »

(9) Moi durant ma grossesse (ou accouchement)…

Suggestion(s) de réponse(s) :

  1. « Je ne sais pas comment te le dire sans te froisser mais… En fait, j’m’en tape de ta grossesse/accouchement… »
  2. « Et toi ? ça t’intéresse ma dernière ponction/hyperstimulation ovarienne/curetage/FC etc. ? »

(10) Il y a des choses bien pires que d’être infertile.

Suggestion(s) de réponse(s) : (pour info, le Cédric me l’a fait aussi celle-là…)

  1. « De même, qu’il y a des choses bien pires que le chômage (adressée à la personne en recherche d’emploi)/le divorce (personne en cours de divorce)/ le célibat et la solitude (pour la personne dans cette situation) etc. »
Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

46 commentaires sur « Liste des répliques à balancer aux remarques à la con »

    1. Ce billet est fait pour ça mais bon…fais confiance à la connerie humaine, on t’en sortira toujours une que je n’ai pas répertoriée et tu te retrouveras sans voix sauf si t’es très douée en réplique (ce qui n’est pas mon cas).
      Biz

  1. Hihi, c’est très bon !
    Comme Loosequeen, je pense que tu peux augmenter d’un chiffe la numérotation à chaque réplique pour ajouter « merci de ta participation….connard/connasse » ! Bon çà défoule sur le moment, mais c’est clair, rien ne vaut la petite phrase qui tue, bien placée au bon moment.
    Je rajouterais aussi les gens qui te disent « ah mais moi l’infertilité je connais, j’ai le mari de l’amie d’une amie d’une cousine éloignée qui avait des problèmes de spermatozoïdes, ils ont fait une FIV : ils pris un ovule à elle, un spermatozoide à lui et hop et ils ont eu un bébé » (puis c’était suivi de l’habituel « t’inquiète pas ca va marcher »). Quand on m’a sortit çà j’étais bouche bée, mais j’aurais eu envie de lui sortir « ah oui, c’est vrai que les FIV ça a l’air aussi simple et amusant qu’un pique-nique, merci à toi ». Bon ca venait de quelqu’un qui a au son 3e enfant à 45 ans au C1 sans soucis, donc je crois que nous ne sommes pas du même monde…

  2. Ah et oui ! J’ai oublié : le (6) m’est arrivé encore pas plus tard que ce weekend : une amie demandait de nos nouvelles sur le sujet, et après lui avoir brièvement expliqué nos problèmes et l’avenir qui sera sûrement composée d’opération + FIV, celle -ci m’a très finement demandé « mais…tu as fait un test ? Parce que tu as des cernes et tu as maigrit, j’étais pareil en début de grossesse ». Merci à toi, ****asse ! Ahem….
    Bref très inspirant ton post 😉

  3. Hahaha!!! En fait j’avais fait cette page pour justement la faire lire aux amis hors PMA (sans leur préciser que c’était moi qui l’avait écrite), a qui je voulais parler de nos problèmes, pour leur éviter de mettre les pieds dans le plat et me décevoir…

  4. Merci pour cet article défouloir, ça fait du bien!!
    J’ai pris des notes pour les prochaines remarques à la c**.

    Par contre, aurais-tu une super réponse pour la connerie n°11:

    (11) « Mais profitez-en! Vous verrez après ça sera terminé les grasses mat’ / nuits tranquilles / week-end improvisés! » (barrer la mention inutile)

    Grrrr…

      1. Une qui m’a toujours chatouillée la langue:

        « C’est pas parce que vous êtes des parents incompétents que je le serai aussi! »

        On se prépare durant des années, c’est normal d’assurer un peu mieux que celles qui n’ont eu que 9 mois.

      2. Et puis je t’en foutrais des grasses mat quant tu fait la file à Béclère à 6h du mat pour être sûre d’arriver au boulot avant 9h…

  5. J’adore!!

    Quand quelqu’un me dit la phrase de Gribouillette (c’est d’ailleurs celles que j’ai entendu le plus souvent), j’avais envie de répliquer :

    « Ne t’inquiète pas, je profite pleinement des rendez-vous à 7h30 am (même le w-e) pour une pds ou pour que chéri puisse aller produire « son échantillon » ou pour la préparation à la ponction! Je profite aussi pleinement des nuits à mal dormir parce que je n’arrête pas de penser à la FIV en cours ou à cause des hormones qui dérèglent tout mon système! Et les week-end improvisé? Difficile quand tout ton argent passe sur les traitment! Mais c’est vrai! Je vais en profiter maintenant que je sais que d’avoir un enfant c’est SI pénible!

    Au fait, pourquoi tu as fais un enfant? C’est connu, quand on a un enfant, on a plus de vie! »

  6. Ah la la, je pense que nous y sommes toutes passées… Celle qui m’a le plus choquée, c’est celle que ma grand-mère sorcière a pu me sortir un jour… « De toutes façons avec toi, j’suis pas prête d’être grand-mère »… C’est pas une phrase type, mais pour moi elle fait partie du top 3! 9(sachant qu’à l’époque, je ne faisais pas encore partie de l' »équipe PMA »…
    Hors sujet : j’ai vu ça, http://www.agnesabecassis.com/2012/09/11/ et j’ai pensé à toi!

  7. Moi je crois que ce qui m’a le plus gonflé (et même choqué !) c’est de la part d’amis (proches !) qui savent, et qui pendant tout un dîner répètent et répètent encore que c’est dur d’avoir un enfant… et toi, t’es là avec tes larmes prêtes à jaillir, et t’hésite entre leur balancer « et être stérile c’est facile peut-être ? » ou te lever et partir… ce que j’ai fait… j’ai eu de plates excuses ensuite de la maîtresse de maison qui avait laissé la conversation lui échapper.
    C’est marrant mais t’as jamais remarqué ? Souvent c’est les nanas qui sont le plus à côté de la plaque… dans ce fameux dîner, les mecs se regardaient en coin et me regardaient à la dérobée pour voir quand j’allais péter les plombs………..!!!
    Breeeeeeeeeeeeeeeeeef !
    On ne refait pas l’humanité, on va dire que pour certains, au moins, ils ont la circonstance atténuante de l’ignorance.

    1. Et dans cette catègorie là il y a aussi les très très cons et connes qui pensent vraiment te réconforter en te montrant à quel point tu échappes au pire!

  8. Oui j’ose dire que j’adore ton mode ado boudeuse en crise de rébellion! Ça donne plein d idées! merci!
    C sur aussi que j’espère que tu reviennes dans la lumière trés vite.

    1. Ouais moi aussi je m’adore comme ça ! C’est mieux que d’être six pieds sous terre. Processus normal de deuil je crois…
      Je ne suis pas prête de revenir à la lumière. J’ai trop besoin de me défouler. Bon, je vais aussi me défouler dans le sport.

  9. J’ai eu droit à ça aussi pendant ces longues années…certaines réflexions sont très persos, et mes réponses sans doute impossible à adapter. Mais ça fait du bien de les écrire…

    => « bah, au moins tu peux partir en vacances quand tu veux, tu vois nous, avec les gosses, on est obligés de partir pendant les congés scolaires, la galère! » …..
    J’ai répondu systématiquement « bah, si ça te pèse tant que ça de partir en juillet-août, file-moi tes gamins, je veux même bien te les racheter avec tout l’argent que j’ai économisé en partant hors congés scolaires »

    ==> « c’est bien aussi la vie sans enfants, on n’est pas toutes faites pour en avoir, moi j’ai souvent été déçue par ma fille, tu sais ». (pour l’histoire sa fille de 20 ans a du mal à la fac, a du mal avec sa mère tout court, qui d’ailleurs la fait filer par un détective privé pour savoir où elle va au lieu de bosser ses cours le soir…. »
    Là j’ai eu du mal à répondre, tellement j’ai été choquée. J’ai quand même écrit un jour dans un mail adressé à sa meilleure amie (qui le lui a transféré, je le sais…) « certaines font des enfants, mais sont incapables d’en faire des ados heureux, et puis si elle est déçue, elle peut la mettre sur le trottoir, ça lui remboursera ses études ».
    La connasse a cessé de m’envoyer ses voeux de fin d’année.

    ==> « tu devrais peut-être arrêter d’envisager la vie comme une blague, déjà tu as du mal à te fixer avec un mec (j’ai divorcé 2 fois….à cause notamment de mon incapacité à enfanter), comment veux-tu arriver à tomber enceinte? »
    Là j’ai clairement réagit par un : « la salope c’est toi, puisque toi tu t’es fait faire un gamin par un mec marié qui est en train de quitter sa femme et ses autres enfants pour assumer ton lardon, à salope, salope et demi ». On a failli en venir aux mains. MOM faut pas non plus la chercher, moi l’infertilité ça m’a rendue volcanique !

    Note que là, avec l’arrivée de mon bébé j’ai aussi droit à ça (comme quoi ça ne s’arrête jamais…) :

    – « hé bien il t’en a fallut du temps, tu as enfin trouvé le mode d’emploi? » (ben oui connard, et heureusement pas grâce à toi)
    – « on désespérait, tout le monde avait compris que tu ne serais jamais maman » (c’est gentil de parler de moi dans mon dos)
    –  » elle sera parfaite cette petite, faut dire que t’as mis le temps pour la faire » (c’est clair, c’est pas comme ta morveuse qui ne sait toujours pas dire bonjour ni merci à 12 ans)

    etc……. Là depuis que j’ai ma fille, je gère ma colère, et je souris, d’un sourire béat, tout au plus je réponds « en tous les cas, moi, ça me rajeunis d’être maman à 41 ans »…..

    Allez hop, faut rester garce, Plume, ça défoule, ça fait du bien, et ça remet à sa place toutes les connasses et tous les débiles qui n’ont pas de cerveau ni de tact !

    1. Alors malgré le fait que je n’ai pas d’enfant, je n’ai pas pu bénéficier de vacances hors période de vacances scolaires. Boulot oblige… donc je me tape les vacances plus chères et plus bondées avec familles du bonheur et marmots hurleurs…
      Y en a qui pensent que parce que tu peux pas faire des gosses t’as ce genre d’avantage…Ben non !
      Alors, oui par contre, je peux baiser n’importe quand et dans n’importe quelle pièce sans avoir peur d’être surprise par mon enfant. Je peux avoir une vie dissolue donc. Sauf que ma libido en a prit un sacré coup.

      1. Pendant quelques années j’ai aussi « profité » des congés scolaires, enseignement oblige. Dur dur oui les familles réjouies sur les plages et bords de piscine 😦

        Oui on peut sans enfant se jeter sur le lit, le canapé, la table, dans la douche et forniquer dans l’allégresse… Je pense que c’est la seule chose qui me « plaisait » dans ma vie sans enfant.

        Ce qui est révoltant c’est la bêtise des gens qui ne se rendent pas compte de la douleur d’autrui. Suis pas certaine que ça changera un jour =(

  10. Wow alors là je m’en vais de suite les imprimer pour les avoir toujours sous la main pour le prochain connard qui me fera chier.
    Tu aurais pas un truc pour les enfoirés qui me disent « c’est mieux que votre fille soit morte, après tout elle était malade » parce que celle là je l’ai toujours pas digérée.
    Sinon bravo pour ta prose, j’adore venir te lire, et je me marre même dans les moments difficiles.

    1. Punaise ! La méchanceté et la connerie humaine sont sans limite.
      Voyons, je tente…
      « Ah bon, quand tu auras un bon cancer avec un pronostic vital engagé, on en rediscutera… »
      Je suis vraiment triste pour toi et ton mari. C’est horrible de perdre son enfant. J’espère que vous arriverez à retrouver le gout de vivre et de continuer avec son souvenir.
      Bien à vous,

  11. J’ai eu une seule fois mais là je m’y attendais pas : « c est pire qu »un avortement de faire ça » (en parlant des fiv bien sûr)

  12. Merci pour cet article :-), on est parfois tellement démunies face à ces remarques stupides. Moi j’ai décidé d’appliquer la tactique de la glace. Elle consiste à répondre très simplement et très froidement. Je l’ai appliquée à une collègue qui me demandait si je n’étais pas trop « perturbée » (aheeem) par les nombreuses grossesses sur notre lieu de travail. J’ai été tellement soufflée qu’elle ose me demander ça comme ça que j’ai juste répondu « Non, pourquoi? » avec des icebergs dans la voix. Elle n’a plus su où se mettre, et j’ai eu droit à un sms d’excuses par après.
    Sinon parfois, ces questions stupides permettent aussi de s’expliquer, et d’amener les gens à nous comprendre. Avec une autre collègue qui me demandait si on ne voulait pas adopter, j’ai expliquer calmement pourquoi, non, on n’y pensait même pas. Et on a fini par avoir une très chouette discussion là-dessus…

  13. Pour ma part, j’ai une collègue qui m’a sorti alors que je dois me faire enlever une trompe sûre et voire deux dans un mois (je précise que j’ai 34 ans, pas d’enfant, en essai bébé depuis plus de 2 ans, une première cœlioscopie à mon actif, une fausse couche il y a 3 mois) : « au moins tu n’auras plus besoin de moyen de contraception » …. Pas su quoi dire 😦

    1. Elle est vraiment demeurée ta collègue !
      C’est dur ça : enlever les deux trompes. 😦
      J’espère qu’ils t’en laisseront au moins une. Quelle est le souci : infection, adhérence etc. ?
      J’imagine qu’on va te proposer des FIV après cette intervention… Je croise pour que tu viennes ici m’annoncer une très bonne nouvelle !

      1. Ben a ma première coelioscopie il m’ont recréé les pavillons, les trompes étaient dilatés mais aucun signe d’infection, le chirurgien pensait à une malformation 😦 ms opération avait marché et à ce moment on m’a pas prévenu que cela pouvait revenir … Celui qui va m’opérer en octobre m’a dit que c’était classique qd les trompes étaient trop abîmées, forte chance qu’elles se rebouchent et selon lui la droite aurait du être enlevée dès la première opération. Et oui pour moi cela devrait être FIV après … Et si plus de trompes cela sera mon seul espoir, yiiiha !
        J’aime beaucoup ton blog ou tu partages ton parcours et tes émotions avec une touche d’humour 🙂 je peux dire que pour ma part si je n’avais pas l’humour ce serait bp plus dur ! Alors je me moque des filles à gros bides et celles aux yeux fatigués réveillées la nuit par bébé … Je savoure mes grasses mat, mes bières et mes clopes … Car oui je fume ce qui permet systematiquement aux différents manitous de la santé de me faire remarquer que le tabac réduit ma fertilité ! Un jour je vais en claquer un !!!

  14. Bonjour!
    Je viens de tombé sur ce post et j’aime!!! (P.S. Je suis du Québec!)

    Ma belle-mère, une vrai chiante quand elle s’y met!
    Un jours nous sommes au resto avec mes neveux (1ans1/2 et 3ans1/2) Elle me regarde mettre du lait pour BB dans son bib, Elle me regarde et dit
    « Ah c’est bien! tu te pratique!!! »
    Dans ma tête, « Bah ouais toi!! J’prévois faire les ligues majeur en remplissage de biberon! »

    Je la regarde d’un aire de la mort… Elle de me dire « Ben quoi?! »
    Mon mari lui fait savoir que j’en peut plus des remarques à la con.
    Elle « Ben là, on va faire quoi alors? »
    Moi « Ben juste plus en parler… »
    Elle « Ben là, on en parlera pas pendant longtemps si ça continu comme ça »

    J’ai relevé le menu du resto et j’ai TELLEMENT eu envi de lui foutre sa crêpe bien roulé dans le c*l!!!

    Une autre fois, nous allons porte notre chien chez elle pour le week-ends, on partait en vacances. Avant de franchir la porte elle nous dit
    « À défaut de garder vos enfants, on garde le chien!!! »
    Ouais pis avec une réponse de merde comme ça, tu peux rêver qu’on t’apporte nos enfants…

  15. Vous connaissez le jeu qui consiste à répliquer « c’est toi le… » à chaque fin de phrase de votre interlocuteur ?

    Moi : « Remets pas ce pansement dans la boite. Tu l’as ouvert, il est plus stérile. »
    Lui : « C’est toi qui est stér… GLOUP Euh… Pardon ! C’est pas ce que je voulais dire ! »

    Bien sur il a pas fait exprès, il s’est excusé… Mais bon sang de bouc il aurait pas pu faire attention bordel ?!

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s