Publié dans A propos de nulliparité

Grand Sondage adressé aux compagnes d’hommes OATS et autres variantes d’infertilité masculine

Suite à mon précédent billet coup de gueule, j’ai envie de jeter un gros pavé dans la mare.

En effet, je supposais (et beaucoup de PMEttes dans mon cas ont la même intuition)  que la combinaison (plus de 35 ans et OATS) n’est pas la combinaison gagnante (loin s’en faut) et que forcément la PMA, dans ce cas là, est bien impuissante. Je vais donc nommer cette combinaison la « combinaison loose« .

Dans la blogosphère, je n’ai vu personne répondant à la combinaison loose ayant eu un enfant (avec ou sans PMA) sauf quand elles faisaient appel aux dons de gamètes (double ou simple). Et quand il y a des grossesses, elles se finissent généralement (si ce n’est pas systématiquement) en FC. Je pense à Fabienne, MonPetitTrésor, Snow (avant qu’elle ne se lance dans les IAD), Soft et bien d’autres dont certaines n’ont même pas eu un début d’accroche (Clem, Lara avant d’attaquer les IAD) – du moins pas à ma connaissance (je finis par m’y perdre, nous sommes tellement nombreuses).

Alors, bien sûr, il y en a qui finissent grandes perdantes et qui ont pourtant moins de 35 ans (la fin des mojitos, Katel etc.) mais de cette tranche d’âge, on trouve encore des gagnantes (Karine de surlequai par exemple), alors que dans ma tranche d’âge, je n’en trouve pas. Aucune. Vraiment aucune…

Dans ce précédent article coup de gueule, je me disais même, que si les grands pontes de la PMA avaient été plus honnêtes (au lieu de nous asséner que les FIV ICSI c’est 25% de réussite et nous balancer que nos cas c’étaient « des cas faciles » cf. mon petit paragraphe entre crochets), certaines d’entre nous auraient d’emblée fait des IAD et d’autres, dont j’aurais fait parti, auraient quand même tenter les FIV avec les zozos cotorep mais en étant bien conscientes que nos chances étaient riquiquis (loin du 25% donc). J’aurais sûrement aussi, moins traîner pour faire la première FIV (il m’a fallu plusieurs mois pour accepter) et je n’aurais jamais tenté le bébé couette pendant plusieurs mois après ma FC… Mais bon, on ne peut pas refaire l’histoire.

[Au passage, je revois encore le premier ponte qui me disait avec assurance « qu’il avait juste besoin de 10 spermatozoïdes et qu’il pouvait me faire 10 bébés si je voulais… ». C’était pour la première FIV (dans le premier centre) et j’ai bien eu 6 blastos mais aucune accroche ! Un cas facile donc… A l’époque j’avais tout juste 35 ans.]

Donc mon pavé dans la mare c’est  de vous proposer un sondage. Un sondage adressé aux malchanceuses qui ont des compagnons infertiles (OATS modéré à extrême, tératospermie modéré à extrême, et autres cas d’infertilités masculines).

Si un maximum de personnes y répond, j’espère arriver à approcher les réels taux de réussite (j’entends par réussite une grossesse suivie d’un accouchement d’un ou plusieurs enfants en bonne santé) pour une femme avec ou sans souci de fertilité compagne d’un conjoint OATS et ayant moins ou plus de 35 ans.

[J’ai mis « réels » en italique car je suis persuadée que les soit disant 20 à 25% de réussite en ICSI/IMSI c’est de la foutaise. Là dedans, il doit y avoir des tas de couples qui ont dû passer par des FIV classiques (puisque l’homme devait avoir un spermo correcte) et à qui on a proposé l’ICSI histoire d’avoir un peu plus d’embryon après une ou deux FIV classiques foireuses. Dans ces 20 à 25% de réussite, j’en mettrai ma main à couper (ou plutôt mes deux ovaires et mon utérus) que dans 98% de ces réussites, la femme n’avait pas 35 ans ou tout juste.]

Plus on sera nombreuses à y répondre, moins il y aura de biais… Bien sûr la méthode est loin d’être infaillible mais la plupart des études scientifiques portent sur des cohortes d’environ 1000 couples (au mieux, c’est souvent moins) où les plus de 35 ans et les moins de 35 ans sont mélangées et généralement c’est pour comparer deux protocoles (les types d’infertilité masculines ne sont que très rarement rapportés vu que la PMA ne s’est toujours concentré QUE sur la femme). Et puis, je ne sais pas… Je commence à me méfier de ces soit disantes super études scientifiques pondues par les professionnels de la PMA.

Vos commentaires sont les bienvenues pour préciser un peu les parcours (nombre de FIV, FC etc., rang de la FIV qui a donné le succès etc., nature de l’infertilité masculine, nature de l’infertilité féminine s’il y en a…)

Donc, vous l’avez compris, de manière plus égoïste, je cherche en soumettant ce sondage à débusquer les PMEttes qui ont déjà fêté leur 35 printemps et qui sont devenus mamans après et ceci malgré un conjoint OATS ET je précise avec ses gamètes à elle et celles biscornues de son conjoint OATS ! (Sinon, c’est pas du jeu… Parce qu’on se doute bien qu’avec des gamètes en meilleur état ça marchera bien mieux, non ?).

Mais, je pense que ça pourrait être intéressant de voir ce que ce sondage va sortir comme pourcentages. Après tout, on a le droit de faire notre propre étude, nous aussi. Nous sommes quand même les premières concernées et pas seulement des ovaires sur pattes….

Qui sait ? Peut-être que mon pavé dans la mare va faire réagir un grand ponte de la PMA sur mon blog ?

On peut rêver…

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

139 commentaires sur « Grand Sondage adressé aux compagnes d’hommes OATS et autres variantes d’infertilité masculine »

  1. Conjoint Oats très sévère, enceinte à 32 ans (homme 37 ans) après 4 fiv icsi et 2 fc:

    Ca a commencé par une FC précoce après 6 mois d’essais naturels.
    Puis plus d’accroche pendant un an alors rdv gynéco qui m’a prise pour une folle de m’inquiéter, mais qui a tout de même prescrit des examens.
    Ras chez moi, oats sévère chez l’homme…
    1ere fiv icsi, protocole court, 1 blasto, médecins très confiants, fc précoce
    2eme fiv icsi, protocole court, 1 blasto, médecins très confiants !!! négatif
    3eme fiv icsi, protocole long, 2 embryons J3, négatif
    1 tec d’1 blasto, négatif
    4eme fiv icsi, protocole court, 2 blastos, 1 bébé

    Depuis 3 ans, pas de contraception, pas d’accroche… La grossesse spontanée du tout début reste un mystère vu l’état des spermatos…

    Je pense retourner au combat pour un bébé 2…je te dirai…maintenant c’est 36 ans pour moi, 41 pour l’homme…
    Ma conviction c’est qu’il me faut ( pour me rassurer, pour conjurer le mauvais sort ?!?) un protocole court, des blastos, du repos, de la cortisone, de l’aspégic nourrisson, de la progestérone, des oestrogènes, la magie de mon ostéo qui manipule de l’intérieur pour irriguer l’utérus…
    Pour le reste…ça reste un grand mystère, un grand coup de chance, un bon alignement des planètes ??

    Des amis dans la même situation on eu une 1ere accroche suivie d’une naissance à fiv imsi 5 à 34 ans…
    Là ils sont de retour au combat: 37 et 38 ans
    Fiv imsi 1: echec
    Fiv imsi 2 en cours…

    Intéressante ta démarche…
    Clouer le bec à ces vieux surs d’eux, voilà une bonne idée !

    1. Merci de ton DOUBLE témoignage ! ça montre à quel point les gygys se montrent hyper confiants parce que la nana est RAS et jeune et pourtant elle se retrouve trop souvent avec rien au bout de 4 voire 5 FIV ICSI !
      Il serait vraiment temps qu’on cherche d’autres voies pour les infertilités masculine. Pourquoi ne pas coupler FIV ICSI et IAC ? Pourquoi ne pas proposer l’embolisation des varicocèles quand il y en a ? Pourquoi ne pas tenter d’explorer plus profondément l’origine de l’infertilité masculine avec endoscopie (alors qu’on balance direct pour une femme sans problème hystérosalpinguo…) ?
      Bref, j’ai pas fini…

  2. Je ne peux pas voter car je ne suis pas encore enceinte…
    Moi 30 ans OPK , lui 31 oligospermie extrême, ses spz se comptent sur les doigts de la main … aucune raison à ce pb
    Debut PMA il y a maintenant 4 ans donc 26 et 27 ans
    5 FIV négatives ( dont 2 IMSI ) , juste une petite accroche à fiv 3 qui s’est soldée par une fc au bout d’une semaine 😦
    je ne comprends toujours pas pourquoi il n’y a pas de recherches ou de ttt pour les hommes ….
    bon courage à toutes et merci pour ce sondage !

  3. C’est déjà fait , la dernière fiv a été faite à l’étranger, fiv négative et tec aussi …en pause pour l’instant car la pma nous a « usés »…
    j’espère aussi que justement des recherches soient faites et que peut être une nouvelle technique s’offre à nous d’ici quelques temps , car pour l’instant nous ne sommes pas prêts pour les iad

    1. J’espère aussi. Sincèrement !
      Vous êtes encore jeunes, ça pourrait le faire…
      De mon côté c’est trop tard : vieillesse oblige. Comme pour vous, l’IAD c’est pas possible.
      Bonne pause en tout cas !

  4. Alors, j’ai voté deux fois, mais ce n’est pas de la triche, cela concerne mes 2 grossesses
    début essai bb : 2001 j’ai 29 ans
    2003/2004 ne voyant rien venir, premiers exams, test de Huner (oh joie etc..) lequel dit que les zozos ne sont pas au top, nous prenons notre premier rdv PMA fin 2004.
    voilà la suite :
    mai 2005 (33 ans) : FIV ICSI negative, 2 blastos au congelos
    Juillet 2005 : traitement TEC arreté car mauvaise reponse et le centre va fermer, reprise en septembre, traitement nickel mais les embryons ne resistent pas à la décongélation.

    octobre 2005 : FIV ICSI2 negative
    Janvier / fevrier 2006 : TEC 1 postif mais FC à 7SA
    Juin 2006 : TEC 2 negatif
    sept 2006 : TEC 3 negatif

    longue pause PMA car mon homme doit subir une grosse opération du dos et en fevrier 2007 on a profite pour traiter un varicocele.

    novembre 2007 : Traitement FIV 3 stopé et transformé en IAC ‘au cas où’ car un seul folicule.
    Fevrier 2008 (presque 36) : FIV IMS 3bis : positive mais FC à 8 SA – grosse dépression, en juin on decide de repartir pour le TEC avec nos 5 embryons au congelo… on attend mes regles pour commencer, je ne les ai jamais eu, Titi s’est incrusté pour notre plus grand bonheur : 20/02/2009 : un bébé miracle et un!

    Comme on prend de l’age, on décide de ne pas attendre pour bb2, retour en PMA en novembre 2009.
    Janvier 2010, TEC sur cycle naturel, negatif
    Mars 2010 : TEC avec traitement, ++ mais taux à 15… pas grand espoir, à 4 2 jour plus tard : grossesse biologique, on a épuisé nos reserves d’embryons
    On décide de laisser passer l’été et de profiter de l’ete : septembre 2010 (38 ans) on repart : FIV IMSI : +++
    3 semaine plus tard, le gygy voit un bel oeuf, on est ravi, mais reste à etre sur que la grossesse soit évolutive et que le coeur démarre bien (ce qui a été problématique pour les 2 FC) encore 3 semaines plus tard : cette fois le gygy voit DEUX oeufs!!! Les nioutes sont dans la place…. apres une grossesse gémellaire quelque peu merdique, elles voient le jour à 35 SA + 3 et remplissent bien nos vies….

    Je vous souhaite le même succès!

  5. Petite contribution:Monsieur OATS profonde,moi tendance OMPK.

    Pas d IAC,le spermo de Monsieur est trop moche.On passe en FIV ICSI direct.
    Nous avons alors tous les deux 26ans.
    8embryons créés 🙂
    Transfert d un 1er en frais >>>Echec.
    TEC de n°2 et n°3>>>Echec.
    TEC de n°4>>>Echec.
    Décongélation fatale pour n°5 et n°6 :(((
    TEC des 2 derniers embryons>>> Des jumeaux nés en 2010 :)))

    Allaitement long et retour de couches 9mois après.
    Retard de règles au 1er cycle…
    >>>grossesse spontanée :))) BB3 né en 2011.

    On a cherché à comprendre mon mari et moi.
    Nous n y sommes pas parvenus 😉

    Je vous souhaite à toutes une cargaison de courage.
    La PMA peut faires des merveilles.
    La nature aussi.
    Que l une et/ou l autre vous soit clémente et vous apporte l Enfant tant espéré.

    Pensées affectueuses pour vous toutes.

    1. Le premier gygy PMA que nous avions vu lorsque l’OATS sévère nous avait été diagnostiqué nous avait toujours dit qu’une grossesse spontanée était possible.
      De plus le fait qu’il y ait eu déjà des jumeaux avant ça a bien aidé 😉
      Maintenant vous êtes une famille nombreuse 😀
      Merci du vote et du témoignage

  6. Coucou,

    c’est mon 1er message sur ton blog

    je peux pas voter puisque pas enceinte encore

    4 FIV + un TEC avec nos gamètes (+ 2 sans transfert) => que des — sauf FC précoce à la dernière tentative

    moi j’ai une endo sévère, mon chéri est OAS modéré + test pré IMSI cata

    en Octobre nous nous envolons vers la RépublIque tchèque pour une FIV DO mixte (50% des ovos de la donneuse seront fécondés avec les zozos de mon chéri et 50% avec les zozos d’un donneur)

    bon courage pour la suite

    bisous

    mon blog : http://unehistoiredechataigne.blogspot.fr/

  7. Hello,
    Des années passées à lire les blogs dans l’ombre.
    Une grossesse spontanée, après presque 2 ans d’essais, j’ai 28 ans : FC à 8 SG
    Quelques examens plus tard : un mari OATS – 5% de typiques dans le meilleur des cas – et test de fragmentation catastrophique – plus de 40%. Bref, on partait perdants.
    Mais 2 FIVs ICSI et 4 années plus tard : une fille née en 2008, j’ai 32 ans
    FC sur embryons congelés à 8 SG
    1 FIV ICSI (3 FC précoces), puis 1 FIV IMSI : une fille, née en 2001, j’ai 36 ans
    Merci l’IMSI.
    Je rentre donc dans 2 cases de ton sondage, désolée :-).
    Allez, du courage, du courage, c’est un marathon, mais les miracles (les miracles de PMA, les miracles couette, je n’y crois pas, et ça rend le sexe meilleur :-)) finissent par arriver, et pas qu’aux autres. J’en suis la double preuve.

    1. Merci pour ton témoignage et ta double réussite. Tu peux cocher les deux cases 😉
      Effectivement avec40% de fragmentation, l’IMSI était indiquée. Dans notre cas, on est à 14%. Donc on peut faire l’IMSI mais bon c’est pas non plus une obligation 😉
      Pour la prochaine fois, on va retenter la FIV IMSI.
      Merci encore.

  8. Voilà ! Ai voté ! Alors, oui, je sais : on fait partie des vernis ! Premier bébé : issu de la troisième IAC et deuxième bébé : couette (grosse surprise !) ! Bon, maintenant, j’avoue : mon homme n’est pas OATS sévère (c’est surtout un problème de teratospermie)….. et j’ai moins de 35 ans (enfin, plus pour très longtemps, là !). J’avais 31 ans lors de la naissance de notre fille et 34 pour notre fils. Bises !

  9. Conjoint oats 36 moi 35 ans fiv icsi 1 demaree en aout 2008 sept 2008 4 embryons, transfert 2, succes, naissance de choupi en mai 2009
    2011 grossesse spontanee decouverte a 6 semaines interrompue a 22 sa trisomie 21 ( saloperie de blague du destin de merde)
    28 fevrier 2012 tec des 2 congeles, resultat double positif, deux bebes attendus pour dans quelques semaines
    Pas d’evaluation de l’oats depuis sept 2008.
    Suivie en pma hopital public a lille
    bonne chance et bon courage pour la suite.

    1. Ouah quel parcours ! Et oui la bonne blague de la grossesse spontanée qui se finit mal, je l’ai eu aussi. On doit avoir le même père Noël farceur alcoolique et pervers…
      Merci pour ton témoignage et bonne rencontre avec les DEUX bébés 😉

  10. De notre côté, on avait tous les deux moins de 35 ans. Pas d’infertilité de mon côté mais OATS du côté de mon homme.
    On nous a tres vite dirigé sur la FIV IMSI qui a eu la chance de fonctionner du premier coup. On a du un peu insister pour avoir l’imsi au lieu de l’icsi. Le test pré imsi s’est avéré intéressant puisqu’ils ont bien vu qu’il fallait faire direct une imsi.
    On a eu la chance d’avoir 4 embryons (1 transféré et 3 congelés ).
    Au centre PMA, on nous a dit qu’il fallait qu’on se décide vite si on voulait faire une FIV puisque mon homme avait 32 ans et il y a un risque qu’il devienne azoospermique a partir de 35 ans.
    Les statistiques ne sont pas faites pour les personnes qui rentrent en protocole. Je pense que ça sert principalement au corps médical. Franchement, que ça fonctionne ou pas pour les autres en general, on a tendance a s’en foutre puisqu’on veut un bebe pour nous au final.
    Mais ta démarche de ne pas de donner trop d’illusion pour les plus de 35 ans, je la trouve intéressante. Il ne faut malheureusement pas de leurer, la médecine fait des progrès, nous aide dans la démarche d’avoir des enfants mais elle ne peut pas répondre a tous les problèmes.
    En tous cas, merci de nous faire participer.

  11. coucou plume c’est lilli fiveuse (ou lilli09 sur enceinte.com) on s’était croisées sur le fofo et sur la blogo, et on a notre hirondelle comme amie commune, j’ai décrit mon parcours sur mon blog en voici le résumé

    moi 1974 donc 38ans en 2012, mon chéri 1975 : 37ans
    historique : grossesse mega surprise à 23 ans…j’étais alors très fertile d’après eux…grossesse arrêtée.

    Envie de bb depuis 2008 (donc 34 et 33 ans) – PMA en 2010
    FIV1 (elle devait être ICSI car au début des exams moi tout ok et on devait faire IAC mais au vu du spermo de mon homme ça a été direct ICSI, puis tt et autres exams et ils ont décidé que on tentait d’abord la classique)
    donc FIV1 en sept2010 (donc moi 36 et mon homme 35), ponction 6 ovocytes (et des millions de zozos qui allaient « bien ») mais un seul embryon et neg, du coup on m’a dit direct que mes ovocytes étaient pas bon et que la prochaine ça serait ICSI (finalement pas à cause des zozos foireux mais bien de mon âge et de la qualité de mes zoeufs…)

    FIV2 ICSI en nov 2010, 3 ovocytes (j’en ai pleuré d’avoir si peu d’ovocytes) 2 microinjectés et 2 embryons réimplantés qui se sont nichés (mais l’un en GEU ça c’est une autre histoire) donc une grossesse et Léo né en août 2011 un mois avant mes 37ans…

    tout juste la moyenne en nb de zozos, 94% d’atypie et mobilité 0 dans mes souvenirs…
    après ma grossesse pour d’autres raison j’ai fait un test d’AMH il est tout juste à 2 je crois

    tiens bon…

    Bizzzzzz

  12. Après 4 IMSI qui n’ont rien donné (jamais plus de 2 embryons et de mauvaises qualités, aucun début de grossesse), on s’est tourné vers l’adoption, on a changé de centre (on a opté pour un gynéco obstétricien qui suit toutes les étapes de la fiv : traitement, ponction, transfert, échos…) pour tenter notre chance une dernière fois. La veille du dernier entretien pour l’agrément, et 1 mois avant le début du traitement IMSI5, MIRACLE : test de grossesse positif, et tout ça naturellement. un vrai miracle après 5 ans de galère, et d’échecs en PMA!!! Notre petite fille est né en mai 2011; à terme et en pleine forme. Mon mari avait 36 ans et moi 34. On rêve que ce miracle se reproduise à nouveau mais depuis 18 mois, sans contraceptif, rien. Cependant, on sait qu’on ne peut pas se plaindre, on a eu une chance incroyable une fois (moi, fille distilbène, et mon mari OATS sévère) alors que tous les médecins rencontrés nous laissaient peu d’espoir. Comme quoi…

  13. Mon mari a une oats sévère. Et je suis enceinte de 30sa de notre deuxième enfant, et c’est ma deuxième grossesse naturelle.
    Apres l’annonce de l’oats, on a encaissé le coup et laisser un peu de temps, car j’avais la chance j’etais trés jeune (20 ans) au bout de 5 ans le besoin de maternité c’est fait trés présent on a donc repris contact avec la pma/cecos, reconfirmation du diagnostique mais en cours de route bb c’est installé naturellement (Eyquem né le 1/12/10) nous étions aux anges. 1 ans aprés sa naissance, nous sommes retourné au cecos pour verifier le diagnostique et voir si il y avait une evolution positive mais rien c’etait même pire que avant, nous avons don decidé d’en rester la et de profiter de notre fils. Je ne prenais pas de contracecption (pourquoi se bourrer d’hormones quand ont peut pas avoir d’enfant) resultat peu de temps avant le deuxieme aniversaire de notre fils nous avons appris qu’une petite princesse s’était installé et voila elle est prévu pour fin juillet 2013.
    Ironie du sort si l’on peut dire, malgres l’oats sévére de mon conjoint, je vais devoir reprendre une contraception.
    Les miracles existent, ils sont rares mais ils existent.

  14. J’ai souvent pleuré en lisant ce blog, j’ai douté puis je n’y ai plus du tout cru.
    Je voudrais juste apporter un petit message d’espoir à celles qui traversent ce difficile parcours semé d’embûches toujours plus hautes les unes que les autres.
    Moi 37 ans (AMH faible), lui OATS extrême et 10 ans de plus que moi.
    Pourtant la PMA a fait des miracles !
    Après 4 tentatives (FIV ICSI dont 2 sans aucun embryon) et une ponction pour Monsieur, 14 ovocytes mais un seul embryon et… C’était celui du miracle. Notre petit bonheur tant attendu est arrivé sous notre toit, il se porte à merveille et nous n’aurions jamais pu fonder cette famille sans l’aide de la PMA.
    Bonne chance et bon courage à toutes pour continuer à faire mentir les statistiques.

  15. Bravo bravo bravo! Pr ton petit bout et ton parcours!
    Moi je ss actuellement enceinte a 35 ans et 4 mois ms c possible que ce soit un oeuf clair car pas d embryon visibke ni de vv a l echo de ce matin a 5 sg dc bon… J essaye de continuer a y croire mais je me fais pas trop d illusions… Mon homme est oats m si personne ne le lui a dit clairement et moi g une trompe en moins. On en est a notre 1ere fiv 2 eme transfert le premier s etant soldé par une fc precoce ( et encore c parce que g voulu refaire un test de grossesse qu on a vu que gt bel et bien enceinte..) g coche autre pas encore accouchee…

  16. Hors sondage mais j’apporte tout de même mon témoignage.

    Conjoint 39 ans OATS. Moi 38 ans RAS.

    1ier cente où j’ai l’impression d’en prendre « plein la gueule » à cause de mon âge, et où on me parle de don d’ovocyte (malgré une bonne AMH) avant même de tenter quoi que ce soit.

    Hors de question de toucher au varicocèle de Mr…il parait que l’opération ne change rien !

    1ière ICSI en septembre 2012, 1 blasto pas d’acccroche.

    2ième ICSI en mars 2013 1 blasto, test positif, arrêt de grossesse entre la 6ième et 8 ième semaine.

    Changement de centre. Toujours pas question de toucher au varicocèle. Si ça ne gêne pas on n’y touche pas. En parallèle on dépose une demande de don de sperme par anticipation vu la durée d’attente.

    3 ième ICSI 2 embryons transférés à J3, 2 autres fragmentés poussés a J5 sans succès, test positif arrêt de grossesse a 5 semaine…j’attends la fausse couche.

    Mon gynéco me parle de « problème d’accroche »…mouais pas convaincue vu que tous nos embryons finissent par lâcher.

    A aucun moment n’est évoqué que la qualité du sperme puisse être en cause….est-ce question de ne pas froisser la virilité toute masculine ???? Nous on aimerais avoir un semblant de réponse, ou tout du moins une piste histoire de pouvoir s’acharner sur autre chose que « la faute a pas de chance ».

    Depuis le début j’ai l’intime conviction que même maintenant l’infertilité masculine (certes plus difficile à traiter visiblement) n’est pas assez prise en compte dans les recherches et que tout est reporté sur la femme chez qui techniquement la science est plus avancée.

    Reste une tentative de FIV…à l’heure actuelle je ne sais même pas si j’aurais la force de recommencer….je me dit tellement que tenter le don tout de suite serait une bonne idée et surtout une « économie » de temps et une façon d’épargner ma santé physique et mentale.

    1. Tentes l’embolisation des varicoceles. Vous n’avez rien a perdre. Chez le George on avait détecté un seul varicocele mais en fait il en avait deux. Ça a été fait a la clinique de l’Alma et grâce a ça on a pu tenter les iac alors qu’avant c’était même pas la peine de l’envisager. Au pire il y gagnera en confort ton homme. N’hésitez pas. Au moins vous pourrez vous dire que vous aurez tout tenter. Pour moi, la qualité du sperme joue énormément sur le devenir d’une grossesse. Pourquoi ne vous a t-on pas propose la fiv imsi ?

      1. Entre temps les choses se sont compliquées !

        Le vendredi le gynéco annonçait un arrêt de grossesse…après 2 d’osages d’HCG une autre écho faite en urgence le mardi je me suis prise GEU en pleine poire !

        Je suis passée par la case hôpital et injection de méthotrexate. Bien sur service gynéco où j’ai eu tout le loisir d’entendre les nourrissons pleurer en même temps que moi…je n’avais qu’une envie : passer par la fenêtre…comme je n’avais ni douleurs ni saignements j’ai insisté pour qu’on me laisse rentrer chez moi le lendemain, chose faite.

        J’attends….ma vie n’est qu’une longue attente…je refait un dosage d’HCG mercredi en espérant que le taux ai baissé histoire que j’échappe a une seconde injection ou encore une intervention.

        Je n’arrête pas de me dire que mon bébé aurait sans doute pu vivre si il c’était simplement implanté au bon endroit.

        En ce qui concerne l’IMSI cela ne nous a pas été proposée pour la simple et bonne raison que le CMCO ne le fait plus…raisons budgétaires, a été évoqué aussi le fait que les résultats n’étaient pas forcément meilleurs qu’en ICSI….

        Un rdv chez un urologue spécialisé dans les varicocèles est pris pour le 21 mai. Non seulement spécialisé mais complètement extérieur à tout centre de PMA…ça je pense que ça a son importance, vu que si on opère tout les varicocèles et que les choses s’améliorent ça ferait nettement moins de « clients » pour les centres de PMA.

        A l’heure actuelle je ne peux même pas me faire à l’idée de recommencer….peut être que je pourrais l’envisager après avoir fait mon deuil de cette grossesse….peut être que je n’aurait pas la force d’y croire encore.

      2. Pour nous l’opération des varicoceles nous a permi de tenter les iac et je pense que ça a du jouer pour cette dernière fiv. Je crois a la fiv imsi. On sélectionne quand même le zozo en fonction de sa tête et non pas seulement en fonction de sa mobilité. Punaise je suis vraiment désolée pour ce coup de sort de DNLP. On peut échanger par email si tu veux. Gros bisous d’encouragements !

  17. Nous on est un peu l’histoire de la fille de la voisine du coiffeur du grand on cle gérard…

    25 et 27 ans, non fumeurs, alimentation saine, pas de conso d’alcool excessive… Plutôt de bons clients pour un bébé couette… Sauf que après un an d’essai (comprenant tests d’ovulation et courbes de température), les premiers huhner montrent une glaire peu abondante malgré une ovulation normale et surtout pas de spz.
    Le premier spermo sera vraiment mauvais avec notamment une tératospermie à 99%, diagnostic d’OATS sévère qui nous envoie direct en fiv icsi. Notre gynéco de ville nous envoie dans un centre AMP, en attendant le premier RDV, nous essayons des petites stim pour favoriser une bonne glaire, cela ne fonctionne pas. Mon homme prend des vitamines Betaselen sur sa recommandations. Le 2 ème spermo confirme l’OATS sévère avec un test de migration survie à 400 000 sz dont 99% d’atypiques après préparation.

    Nous sommes alors à 20 mois d’essai. Je tombe enceinte spontanément sur un cycle naturel. Une première écho à 8sa est normale. Le développement de notre bébé miracle s’arrête à 9sa, diagnoqtic à 11 sa et FC spontannée, j’ai refusé le cytotec.
    Après la première écho, en pleine confiance, nous avions annulé notre rdv en pma.
    Notre gynéco nous conseille de maintenir la pma, une nouvelle grossesse spontannée étant peu probable étnt donnée l’altération importante du spermogramme.

    Notre premier rdv pma intervient en décembre 2013. Une nouvelle batterie d’examens est precrite dont une HSG pour moi (pas du tout douloureuse pour moi même si pas agréable) et une écho testiculaire chez monsieur qui ne montrera pas de varicocèle. Une deuxième rdv amp avec un nouveau spermo montre que les choses s’améliorent un peu près 6 mois de vitmines et de gvage de fruits rouges, huile de colza, etc. Nous sommes à 4 millions de spz au test de migrtion survie mais avec 97% d’atypiques. Nous allons toujours en fiv icsi à cause de la tératospermie qui, malgré la quantité, ne nous autorise pas les IAC. Nous avons les ordonnances. On débute le traitement sur le prochain cycle.

    Sauf que… Nouvelle grossesse spontannée, pas de J1. Un autre bébé s’est installé, je suis ajd enceinte de 5 mois. L’écho morpho a montré un bébé en pleine forme.

    Je ne peux me’mpêcher de me dire que l’HSG a peut être débouché ou nettoyer l’une ou les deux trompes. Je me souviens bien que sur ce cycle m’être dit que c’était notre dernière chance avant la fiv et que nous avions mis le paquet : poney tous les jours, voire deux fois par jour, entre J10 et J20 (ovulayion tardive chez moi). Cela avait peut être favorisé une « production fraiche et mobile ». Et j’ai eu une gastro entre J23 et J25 aussi…

    En tout cas, malgré l’OATS sévère, la fécondation spontannée a été possible par deux fois à 6 mois d’intervalle. Nous ne saurons jamais si la FC était liée à la tératospermie ou si c’était juste la faute à pas de chance…

    Voilà… Je pense qu’au final, il ne faut pas trainer mais que dans les cas d’OATS non extrême et non expliquée par des varicocèles ou une anomalie génétique, les vitamines peuvent aider à avoir des pics de production conforme et ainsi permettre une fécondation spontannée. Je pense donc qu’il faut prendre les choses en main avec la PMA mais continuer à essayer entre les tentatives pma.

    Lorsque nous tenterons un deuxième, je sais que j’aurai très peur d’une nouvelle FC mais que si les choses sont équivalentes à ce qu’elles étaient, nous demanderons surement à tenter les IAC.

    Notre cas n’est probablement pas le reflet de la majorité, mais il est réel…

    Je souhaite à tous d’avoir notre chance, que ce soit grâce à la PMA ou sur un gros coup de chance comme nous…

    1. La seule grossesse spontanée qu’on a obtenue c’est grace aux vitamines et le spermo c’était amélioré mais il y a eu FC et le spermo a dégringolé dans la foulée malgré les vitamines. Chez nous il y avait les varicoceles qu’on a fini par faire emboliser ce qui nous a permi de tenter les iac. Mais c’est grace a une ultime fiv que je suis maman aujourd’hui. Je te souhaite la même chance pour bb2 et une belle rencontre avec ton bébé en cours

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s