Publié dans A propos de nulliparité

Je vais bien, ne t’en fais pas…

Chères lectrices (et peut-être lecteurs),

Le temps des vacances est arrivé et avec lui, le plaisir de se dorer la pilule à Hyères les palmiers qui n’est autre que la ville qui a vu naître mes ancêtres paternels. J’y retrouve donc une branche de mon arbre généalogique à défaut de pouvoir donner des descendants…

Avant de retrouver ces beaux rivages, j’ai eu le plaisir :

  • de me crémer d’auto-bronzant histoire d’éviter que mes jambes à la couleur cadavérique puissent susciter chez moi une honte totale (ou la pitié des méridionaux – au choix),
  • de tester pour la première fois l’épilation du maillot et des aisselles par une esthéticienne,
  • de siroter des bières fraîches (avec sushis puis glaces) avec des copines PMEttes,
  • d’ effectuer de longues marches solitaires et hautement philosophiques sous le soleil de plomb parisien,
  • de manger des sushis encore (également accompagnés de bière japonaise) avec la Fille,
  • de léguer mes 6 boîtes de ménopur et ma boîte d’orgalutran (désormais inutiles) à une PMEtte qui allait commencer son protocole incessamment sous peu,
  • de finir une nouvelle que vous découvrirez d’ici peu sur ce blog,
  • de dégotter une lectrice critique de mon roman le Bordel qui devra bien être fini un jour et être baptisé d’un autre titre,
  • de redécouvrir les joies du plaisir sensuel sans arrières pensées procréatrices,
  • de constater que j’étais contente d’avoir mon cadeau mensuel (sûrement parce qu’il a eu l’idée de tomber AVANT mes vacances),
  • de m’acheter de quoi plonger dans les eaux bleues de la Méditerranée (autres que mon maillot Eres au prix indécent),
  • de parer le George de tout l’attirail du parfait pêcheur des abysses (shorty de plongé, fusil harpon, kit de pêche sous-marine avec petit drapeau et bouée pour se signaler, papier d’assurance à responsabilité civile etc.),
  • de finir mon travail et envisager de chercher un nouveau poste dès la rentrée,
  • de revoir la psy à qui j’ai raconté la suite et fin de la FIV3 (de la PMA tout court d’ailleurs) et de se faire diagnostiquer un « état de rébellion post-pubère » à défaut de pré-pubère. Mieux vaut tard que jamais pour faire sa crise d’adolescence…
  • d’informer mes chers parents que je retrouve à Hyères dans la maison décrépie de ma grand-mère Alzheimer (autrement appelée Tatie Danielle ou tout simplement la Vieille) qu’ils ne seront jamais grand parents de mon côté et de constater que ça n’a pas été une tragédie puisqu’ils s’y étaient préparés…
  • d’omettre de leur parler de ma rébellion fraîchement diagnostiquée par ma psy,
  • d’attaquer des travaux dans le domicile Plume (arrachage de papiers peints du séjour) qui est une mise en bouche aux travaux de rénovation de la maison décrépie de la Vieille… Vacances peut-être, mais vacances utiles !
  • de promouvoir sur mon blog le livre d’une écrivaine PMEtte à qui je souhaite un très gros succès littéraire planétaire (oui, je ne fais pas les choses à moitié),
  • de commencer une carrière de fumeuse de cigarillos presque aussitôt confisqués par le George en colère (ainsi que le briquet). Donc ma carrière s’arrête là…
  • de m’engueuler avec ma mère au téléphone (du coup, elle est au courant de mon état de rébellion),
  • de partir en week-end à Cabourg juste avant de prendre le train pour Hyères,

Aussi, je compte bien profiter de mon séjour dans le Var, au bord de l’eau tranquille de la Méditerranée, deviser avec mes parents d’autre chose que de grossesse et PMA, visiter et redécouvrir la Région puisque je ne la connais pas (malgré les nombreux étés passés chez la Vieille puisque nous étions enfermés tous les après-midis dans la demeure…), bouffer des poulpes en salade, grillades de poissons etc.

J’avais bien compris, suite à vos derniers commentaires, dont je n’ai même pas eu la décence de répondre (c’est la crise d’ado, il faut bien que jeunesse se passe…), que, outre mes dernières mésaventures, ça vous tarabustait un peu de ne pas avoir de mes nouvelles avant un moment (d’où mon titre de ce billet). Aussi, j’ai expliqué à l’ado rebelle qui est en moi (mon salopard d’inconscient sûrement) que c’est plus correcte de faire signe de vie à des personnes qui ont su montrer de l’empathie et de la compréhension plutôt que de bouder dans son coin et de maugréer « que la vie, elle est trop injuste sa mère ! »

J’ai donc la joie de vous annoncer mon grand retour anticipé sur ce blog grâce à la magie des publications programmés. D’ailleurs, ce billet a été écrit avant mon départ (là, je suis dans le train). Alors bien sûr, je ne répondrai pas à vos commentaires parce qu’outre la rebel attitude, la maison de la Vieille n’est pas pourvue en connexion internet. Et ça, « ça dégoute grave ! » l’ado boudeur qui est en moi…

J’en profite donc pour vous souhaitez de bonnes vacances à toutes (tous ?)

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

20 commentaires sur « Je vais bien, ne t’en fais pas… »

  1. je découvre ton blog un peu tard, mais je voulais te remercier pour tes articles. merci de ton témopignage, et notamment sur ton arret de la PMA. je n’en suis pas encore là mais j’avoue que je me pose la question parfois, j’ai un peu peur d’y laisser trop de plumes (ma santé, mon couple? qq unes de mes plus belles années (4 ans déjà!))…
    de mon coté à chaque fois (des stims, 4 IAC, 2 FIv et un TEC) tout semble idéal, je réagi bien, de beaux follicules, et meme de beaux blastos, mais le résultat est toujours le meme, échec…
    j’espere que tu continuera à nous parler de ta vie, de ce que tu deviens après ce nouveau départ…

    bonnes vacances en tout cas!

  2. Alors…le titre du poste m’interpelle…Il n’est pas aussi positif que le billet (je fais référence au film du même nom)…Enfin, je te souhaite de savourer ces moments de liberté sans arrière pensées procréatrices…Bonnes vacances…

  3. Pfiouuuuuuu ! Grand moment d’émotion là… Merci, Plume pour ce billet. Très belles vacances à vous et ce nouveau départ, je vous souhaite le plus grand, le plus surprenant ! Des bises (de Norvège !).

  4. Ton programme a l’air super!! J’espère que tu vas passer de bonnes vacances! Amuse toi, picole, fais crac crac avec ton homme… bisous!!

  5. Finie la galère, bienvenue à bord « des héroïnes » ! Je vous souhaite donc bon vent, soleil et mer calme pour cette nouvelle navigation qui vous mènera, j’espère, vers de belles horizons. Et qui sait, si Dame Nature y met du sien, un débarquement est toujours possible pour partir ‘on the road’…

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s