Publié dans A propos de nulliparité

MENTEUSE ! + Edit + Edit2

« MENTEUSE ! Elle est A-MOU-REEEUUSE ! »

Vous vous souvenez la chanson de Dorothée ?
[Je parle d’un temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître]

Non sérieusement, je fais confession d’un mensonge par omission.

D’habitude, à chaque tentative, j’en parle à mes parents. Enfin, du moins, à ma mère. Je ne suis pas sûre qu’elle en parle ensuite à mon père d’ailleurs. ET c’est justement ça le problème…

J’ai l’impression que mes parents et ma famille proche ont déjà fait « une croix sur un bébé de moi« .

Ou, alors, ils ne savent tellement plus où se mettre, comment m’épauler, que c’est devenu le sujet tabou ?

Ma mère, en ce moment sur-investit affectueusement parlant ma nièce. Elle n’arrête pas de dire que ma nièce est adorable, qu’elle a de l’humour, qu’elle est intelligente parce qu’elle va aller en CP alors qu’elle a 5 ans (Oui, ma nièce est une surdouée…).

Et j’avoue que depuis quelques temps, ça me pince un peu le cœur.

Pourquoi ? Parce que cette nièce c’est la seule petite-fille de mes parents et il se pourrait bien que ça soit la seule et l’unique. Quelques temps auparavant, ma mère ne faisait pas de fixette comme ça sur ma nièce. Elle en parlait peu, elle l’aimait beaucoup bien sûr, mais bon … ma mère avait SA vie et c’était très bien comme ça.

Alors, peut-être que c’est moi qui cherche à interpréter de travers ?

Peut-être que c’est juste que ma nièce est devenue plus intéressante parce qu’elle tient des conversations ?

Et non pas parce que mes parents ont d’ors et déjà fait le deuil d’un autre petit enfant et notamment de mon côté ?

Oui, peut-être…

Sauf que voilà, à chaque fois que ma mère parle de ma nièce, je ne peux pas m’empêcher de ressentir ce pincement au cœur.

Donc, à cause de cette impression que, ma foi, pour mes vieux, l’affaire du bébé chez nous c’est perdu d’avance, et aussi, que bon, on commence à les faire chier avec nos histoires de PMA (comme si ça me gonflait pas aussi à force ?), ben, j’ai décidé de ne RIEN dire sur cette FIV3.

Si ça marche, ça sera une jolie surprise.

[Quoi que, j’ai l’impression que je serai déçue moi aussi lors de l’annonce (comme PMGirl avec son père).]

Soit ça marche pas et … Ben… Pas grave, ils ne seront rien. Ma mère n’affichera pas sur son visage ce petit air de pitié quand elle me verra sur le quai de la gare avant de se ressaisir très vite…

Si ça ne marche pas, ça sera vacances et farniente dans le Var et un peu de bricolage dans la maison de ma grand-mère. Avec mes parents aussi. Le George  va bientôt s’essayer à la chasse sous-marine 😉 et moi je paraderai dans mon maillot Ères (pas encore acheté mais pour bientôt car c’est mon cadeau de compensation pour FIV2 foirée).

Et si ça marche… Ouf, si ça marche ??!!!

Faudra cacher mon état à mes parents. Là, c’est vraiment un vrai défi…

Reste à savoir si je ferai deux mensonges par omission (le second dépendant directement du premier, vous suivez ?) ou juste un seul…

EDIT du 4 juillet :

Extrait d’une conversation téléphonique.

Ma mère : – Oui, tu sais, les voisins, ils étaient hyper curieux, ils n’avaient encore jamais vu Coquinette. Ils ont emmener leur petite fille et elles se sont hyper entendus. Elles ont joué au ballon, à la balançoire…

Moi : – Ah c’est bien…

Putain, c’est vachement passionnant ce que tu me racontes là…

Ma mère : – Oui et puis ça m’a fait tout bizarre de les voir jouer comme ça. ça m’a rappelée toi qui jouait avec leurs filles au même âge.

Moi : – Ah…

M’en fout, là, en fait…

Ma mère : – voir les enfants des enfants jouer, quoi…

Moi : …

Gnééé ! Putain, là, elle le fait exprès…

Ma mère : – Et sinon, toi… Rien de neuf ?

Moi : – Non. Que du vieux…

Menteuse ! Menteuse ! Menteuse !

EDIT2 du 6 juillet 2012 :

Ouais, je sais ! Au lieu de pondre un nouveau billet, j’ajoute des couches d’Edit.

Et alors ? Je fais ce que je veux ! 😉

Et puis c’est toujours à propos de mensonges…

Aujourd’hui j’ai quitté subrepticement le taff pour faire l’écho endo de J7.

Ma collègue : – Tu vas Oùùùùùù ?

Moi : – J’ai RDV au Bâtiment I. Pour l’informatique. Je reviens dans une heure.

Menteuse ! Menteuse ! Menteuse !

En revenant de l’écho endo qui montre 14 follicules au passage donc 5 seulement exploitables à mon avis, je lance en boutade à la même collègue qui a l’art de nous faire croire qu’elle sera absente pour les RDV importants :

– Hé tu sais, on se revoit la semaine suivante. La semaine prochaine, je ne serai pas là ! HAHAHAHA !

Ma collègue : – HIHIHIHI ! Oui personne ne sera là ! HIHIHIHI !

Punaise… Pour une fois que je disais la vérité…

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

37 commentaires sur « MENTEUSE ! + Edit + Edit2 »

  1. Comme je te comprends … ici pour FIV 1 j’en avais parlé … mais elle ne savait pas quoi dire, comment le dire … tellement que ça ne m’a pas plu ! Elle ne me disait pas (mais alors pas du tout) ce que je voulais entendre … du coup FIv2 est un top secret …
    Maintenant, je vais bien être embêtée … si ya transfert vendredi, j’aurais l’espoir d’une grosssesse jusqu’au 15 juillet … sauf que, je les vois le 12 juillet pour fêter leur anniv’ de mariage, et comme d’hab, je suis pas du genre à refuser une gorgée de champagne … enfin on verra !
    Allez, grosses bises et fingers crossed pour cette FIV 🙂

      1. ah ouais … ton edit ne donne pas envie de lui dire hein …
        ici, j’ai eu droit à la caissière de Simply qui est en congé mat’ … « tu sais, ça faisait qqs mois qu’elle essayait (ouais, genre deux quoi …) … elle a surement fait comme vous » … bah oui tiens !
        allez courage !
        toujours pas de J1 ?
        ici, transfert du seul et unique survivant demain …

  2. Moi aussi j’avais eu les mêmes ressentis que toi avec mes parents, et surtout ma mère. Elle ne savait plus où se mettre, ni comment me parler, c’était devenu tabou, elle n’osait pas et moi je sentais son malaise et ça me saoulait du coup j’étais désagréable avec elle et elle osait encore moins aborder le sujet. J’avais également l’impression qu’ils n’y croyaient plus pour nous… mais en fait, ils attendaient, simplement, sans plus nous embêter avec ça, ils avaient mal pour nous mais étaient maladroits, simplement… ça, je l’ai su après… et j’aurais aimé le savoir avant… sont chiants nos vieux, on attend une seule chose : qu’ils soient là, qu’ils nous soutiennent et au contraire ils créent des tabous… pff…
    C’est bien de ne pas le dire, j’aurais fait comme toi je crois… Et puis si ça marche, tu pourras toujours te contenter d’un seul mensonge et le dire après coup ! je crois qu’ils pourront alors très bien comprendre que vous n’ayiez pas eu envie d’en parler…
    Bisous la plume

  3. J’aimerais tellement, parfois, pouvoir tout garder secret… Mais comme chéri et moi travaillons avec mes deux parents, c’est un peu compliqué hahaha

    Si ça peut vous enlevez un stress, ça ne peut qu’aider!

    Ce sont de pieux mensonges ;o) Ils ne font de mal à personne et, un jour ou l’autre, la vérité fini par être dit.

    Je croise les doigts pour vous deux!

  4. Je te souhaite que ça marche et que ton unique souci cet été soit de réussir à cacher ta grossesse. Tu n’auras qu’à dire que tu t’es inscrite aux Alcooliques Anonymes 🙂

  5. ben … dans le cas où ça marche, tu peux justifier ton changement d’alimentation par un régime « spécial je rentre dans mon maillot Eres » ?
    Mais je reconnais qu’il est difficile de devoir cacher une chose aussi importante qu’une FIV à ses parents. Surtout si elle a réusi…
    PIs de toute façon elle va marcher ta FIV …
    Bisous

  6. je comprends tout-à-fait. Je n’ai pas ce problème là avec ma mère puisqu’elle n’a aucun petits enfants étant donné que mes soeurs aussi sont en IO, mais à chaque fois que ma belle-mère parle de son petit-fils, je me sens nulle de ne rien arriver à « produire ». Tu as bien fait de ne pas en parler, tu évites les commentaires, les réflexions maladroites, bref tu vis pour toi!! et je croise fort ! bises

  7. autant te dire que je te souhaite de tout coeur de faire ton annonce (quitte à etre déçue).. En tout cas c’est juste affreux les enfants de la famille… Quand je pense que finalement la date d’accouchement de ma demi soeur est quasiment la mienne, ca me mets les nerfs (meme si au final, je suis sensée m’en foutre)… donc meme apres, la famille reste pénible 😉 Courage

  8. Ils n’ont rien reçu pour FIV2 ni celle-ci. Mais quand j’ai appelé en pleurs ma maman pour raconter la FC de FIV2, elle m’a dit « je me doutais qu’il se passait quelque chose ». Fais gaffe donc, les mamans ont de radars 🙂

    1. ma mère avait rêvé que qqn était enceinte dans la famille au moment où je découvrais la mienne l’an dernier. Elle a demandé à tout le monde sauf à moi en ce disant que bon…c’était impossible chez moi.

  9. Depuis que j’ai fait mon coming out – qui n’a pas été facile – elle n’en parle pas et fait comme avant (raconter ses après-midi avec ses petits enfants). Alors j’ai un peu la même sensation que toi dans ton Edit. Et avouons-le, même si on aime nos neveux ou nièces, on s’en tape le coquillard de savoir ce qu’ils ont fait mercredi ou samedi après-midi…

    1. Oui des fois, on se demande si ça vaut le coup de faire son coming-out quand on voit la réaction des gens et bien trop souvent on est déçu…
      Et effectivement, on s’en tape mais d’une force de ce que neveu ou nièce fait de ses mercredis après-midis 😉

  10. Si j’avais du faire une FIV, j’aurais rien dit. Ou après, comme tu l’expliques. Pas besoin d’avoir trop d’attention sur soi dans ces moments-là, y’a déjà suffisamment de gens qui regardent dans le dedans de toi….
    Bref, je trouve que t’as drôlement raison. Parce que surtout, le plus important, c’est de le faire comme on le sent.
    Allez, on croise, on croise !!

  11. Oh Jolie plume, faut pas trop penser aux commentaires des parents, sinon on déprimerait tout le temps ! Dans un autre registre, je voulais montrer fièrement mes dernières folies de soldes pour ma fille, et là elle me balance avec son tact légendaire « elle est mieux habillée que toi ! »… Oui merci maman… Ensuite enchaîne « c’est pour bientôt le petit 2e » (mais, bon sang tu ne sais pas encore qu’on a du mal à trouver notre rythme avec bb1 ! Je suis en arrêt de travail pour la 2e fois en moins d’1 mois), oui on y pense mais je tais le fait que Mme Libido est toujours en berne !!! Moi aussi je mens !

    1. Ta mère te parle déjà du deuxième ? Rhalala ! J’espère que t’arriveras vite à trouver un rythme entre travail et bébé. Peut-être devrais-tu essayer des vitamines et de l’acupuncture pour ton dos. Ou alors l’ostéopathe ? T’es arrêtée combien de temps cette fois ?

  12. Je te comprends, je vis moi aussi de plus en plus mal les questions qui peuvent nous petre posées. Elles me semblent souvent intrusives.
    Pourtant, en début de parcours, nous avions opté pour la transparence. Nous disions tout, ouvertement, répondions aux questions qu’on nous posait sur notre parcours, sur nos difficultés, crantes et angoisses, sans gêne ni tabou.
    Désormais, à force échecs et de désillusions, nous avons changé de « stratégie ». Nous nous sommes un peu renfermés…
    Chacun fait comme il peut. Courage et je croise, je croise !

    1. Quand le FIV2 a raté avec un seul ovocyte, j’ai eu droit à un « Mais ENFIN ! Tu devrais faire tes FIV en Espagne ! Faut se donner les moyens ! Non parce qu’en France c’est nul… » venant de mon frère qui n’est jamais passé par les FIV mais qui a vu une émission dessus

  13. J’hallucine de ce que t’as dit ton frère. Mais qu’il se renseigne, bordel, avant d’ouvrir sa gueule. Je ne regrette pas de m’être ouverte aux autres même si ça amené son lot de désillusions. Mon père ne m’appelle jamais et quand deux fois par an je l’ai au téléphone, il ne me pose aucune question. Ma mère, ça dépend de son taux d’alcoolisation. Le reste de la famille fait comme si je n’existait pas (même pour mon cancer, je n’ai pas reçu de sms ou de mails de soutient) (Heureusement, j’ai mon frère qui demande des nouvelles régulièrement et qui ne fait pas de remarque à la cons). Mais je m’en fiche. J’avance.

    1. J’ai bien expliqué au frangin que l’Espagne ne règlerait en RIEN mon problème vu que :
      1- j’avais encore des ovocytes
      2- pas 10000€ avec moi sauf s’il me les file
      3- que je passais en privé avec donc un meilleur suivi logiquement…
      J’ai plus jamais eu de réflexions ou de questions à ce sujet 😉
      En fait ces émissions à la con sur l’infertilité où on joue sur le sensationnel ça n’aide pas les gens à comprendre mais plutôt ça les désinforme. Ils s’imaginent touts que bon pour avoir un gosse il suffit de faire UNE FIV. Jamais ô grand jamais ils n’imaginent qu’il faille en faire plusieurs… Ils s’imaginent aussi que tu peux choisir le sexe du bébé. Au départ, ma mère elle croyait ça…
      Bon voilà, il y aurait de quoi écrire un billet sur les émissions tapageuses qui tournent sur la stérilité/infertilité/PMA

  14. je n’en suis pas encore aux FIV, mais rien que là où j’en suis, je n’arrive déjà pas à en parler avec mes parents, ni avec ma mère… De la maladresse de sa part, d el’agacement, surement lié à la tristesse,de la mienne, bof c’est moyen comme cocktail … !

  15. Ce que je retiens de ton Edit 2 c’est que tu as des follicules…
    Oh la … il y aurait de quoi dire sur la PMA à la tété.. Je suis tombée l’autre jour sur le fameux reportage de « Vis ma vie » sur M6. Bon, ils ont trouvé un couple pour témoigner mais alors .. c’était tellement à coté que je n’en ai pas parlé.
    Revenons à toi : je croise bien fort histoire de clouer le bec à ton frangin
    Bisous

  16. Entre soutien et discrétion, le juste milieu n’est pas facile à trouver. Avec ma propre soeur parfois je ne sais pas trop si c’est le moment ou pas de poser des questions. En même temps, je ne veux pas qu’elle pense que je m’en fous alors que c’est tout le contraire.
    De toute façon, ce sera bientôt de l’histoire ancienne, ce dilemme : je parle pour toi Plumeplume, avec tes 14 follicules !

    1. Effectivement Babifoot, j’imagine sans peine les difficultés pour un proche de se positionner face à notre désarroi et en plus, quand il y a mésinformation par les médias, ça ne les aide pas à éviter les formules maladroites. Tiens-moi au courant pour ta soeur !

  17. C’est super lourd de voir les gens gagater devant des gosses…

    Moi j’ai une mère dingue de bébés (d’ailleurs elle est nounou et surinvestit son boulot) et alors qu’on galérait à faire un bb et qu’elle le savait elle a décidé de considérer comme sa « petite fille de coeur » la belle fille de mon frère qui avait 3 ans qd celui ci a présenté sa copine et la petite.
    Alors que la gosse a déjà son lot de grands parents. Ca m’avait vraiment gonflé à l’époque et ça continue!! En plus la gamine lui dit « mamie »…

    Pr tes parents, j’ose penser qu’ils espèrent tjs pr vous mais ne savent pas trop quoi dire…

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s