Publié dans A propos de nulliparité

On sait que t’es une PMette quand…

  1. On sait que t’es une PMette quand tu as dû mal à dormir parce que tu cogites sur l’endo-écho du lendemain, sur « on garde l’ovitrelle au frigo ou pas ? Merde, le mien est à température ambiante… » sur « De toute façon, ça va finir en négatif cette histoire comme d’hab », « si ça se trouve, j’aurais une ponction blanche ! », « Ou alors, j’aurais des ovocytes mais ils seront pas assez mûrs et y aura pas de transfert », « Sinon, j’aurai un RDV chez le Dr D au bout de combien de jours après mon appel ? », sur l’endo-écho du lendemain…
  2. On sait que t’es une PMette quand tu as dû mal à émerger parce que ton traitement FIVesque te crève et que t’as mal dormi (voir point N°1)
  3. On sait que t’es une PMette quand tu réalises en sortant de chez toi que dans un quart d’heure t’es censé être à l’hôpital pour l’endo-écho. Bien sûr, tu n’y seras jamais à temps à moins d’avoir la faculté de te dématérialiser et rematérialiser à l’entrée de l’hôpital.
  4. On sait que t’es une PMette quand tu râles tout fort parce que ce con de métro (ligne 6) subit de forts ralentissements alors que ça fait déjà 2 minutes que t’es censée être à l’hôpital pour l’écho-endo.
  5. On sait que t’es une PMette quand tu cours comme une dératée et grille au passage un feu rouge pour les piétons. Tout ça, avec rien dans le ventre.
  6. On sait que t’es une PMEtte quand t’arrive essouflée au deuxième étage de l’hôpital et que tu te fais engueuler par la secrétaire parce que t’es en retard d’une demi-heure malgré que tu te sois confondue en excuses.
  7. On sait que t’es une PMEtte quand tu récites à la sage-femme les résultats des dosages hormonaux et les doses de puregon, ménopur et décap. La dite sage-femme ne retrouve plus le papier blanc où sont inscrits les résultats de la précédente écho et les dosages hormonaux.
  8. On sait que t’es une PMette quand tu sors en courant de l’écho pour essayer d’arriver au laboratoire d’analyse avant 10h00. Il est 9h50…
  9. On sait que t’es une PMEtte quand tu arrives essoufflée à l’accueil et que le labo est bondé… Au fait, tu n’as toujours pas mangé.
  10. On sait que t’es une PMette quand tu t’es définitivement résignée à devoir attendre pour la PDS malgré le fait d’être arrivé à 9h58. Tu passeras à 10h06…
  11. On sait que t’es une PMette quand tu déboules au taff à 10h36. Tu n’as toujours pas mangé…

Au fait, déclenchement ce soir. Sauf contre-ordre…

Cette FIV2 s’est vraiment faite à l’arrache… Croisez encore ! Croisez !

Re-bises

Édit de 17h52 : on sait que t’es une PMEtte quand tu sors du taff de manière précipitée pour refaire une carte de groupe sanguin et un bilan pré opératoire ( les nouvelles normes imposant deux cachets de ton groupe sanguin sur la dite carte et l’absence de bilan prescrit par l’anesthesiste). Bilan : 5 tubes de sang a 17h…

On sait que tu es une PMette quand tu cours a ta séance d’acupuncture. Tu dois y être dans 30 mn…

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

41 commentaires sur « On sait que t’es une PMette quand… »

  1. Je croise tout ce que je peux !! C’est bien un quotidien de PMette que tu racontes-là ! Sauf que moi j’habite pas Paris, donc je gueule pas après le métro mais après les autres automobilistes ! Bisous !

  2. Bordel!!! Quelle matinée de folie! C’est affreux quand ils ne trouvent pas les résultats précédents, notre sang ne fait qu’un tour.
    Bon déclenchement et vive mercredi!
    Je croise déjà à fond 🙂

  3. Je continue mes incantations, mes croisages de doigts et de jambes de toute façon j’ai rien d’autre à faire … à part un tricot et donc du croisage d’aiguilles !
    Bisous
    Moi je sais que je suis une PMEtte parce que tout ce que tu dis, je l’ai compris ! (et vecu aussi..)

    1. Je pense que les incantations vont être évoqués longtemps : parce qu’avoir des ovocytes c’est bien joli mais sans embryon ça reste une FIV2 inachevée… Donc, comme d’hab, je pense déjà à « Pourvu qu’il y ait des embryons ».
      En tout cas, merci pour ton soutien.
      Comme j’aimerais qu’on ne vive pas/plus ce genre de journées !

  4. Ouf, quel stress!!! Et vive la gentillesse du personnel hospitalier! J’espère que l’acupuncture en fin de journée aura réussi à te détendre!!!!
    Je croise à mort je croise à mort je croise à mort je croise à mort

    1. L’acupuncture m’a filé deux petits bleus sur le ventre. Les aiguilles pour booster l’utérus.
      Ben là, il est boosté !
      Demain, en salle de ponction, ils vont se demander ce que j’ai fabriqué…

  5. C’est à peu près ça, oui, à quelques variantes près (moi, c’est le scoot et pas le métro), et cette fois ci, sans acupuncture ! Je vais te suivre, normalement, de près… Good luck (and good night, enfin dans la mesure du possible difficile…). Apo

      1. Ponction samedi normalement pour moi… Et encore désolée pour ta mauvaise récolte… cOurage, et il en faut… APo

  6. Ton billet m’a épuisée… Et dire que j’y retourne dans un mois et quelques, ça me fatigue rien que d’y penser!
    Je xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx à donf!

      1. J’ai quand même réussi à pourrir ma FIV2 en faisant trop de sport… quand tu penses que je suis nulle en sport, quelle ironie! J’ai aussi le mauvais goût de vouloir souvent ovuler le dimanche, ce qui contrarie mon centre PMA! (d’où le nom de mon blog ;))

  7. Pffffou tu m’as replongée dans le stress de la PMA! Mais avec ta petite séance d’acupuncture tu vas avoir de beaux ovocytes tous zen. Allez, je penserai bien à toi demain pour ta ponction. Je croise encore. Bises

    1. Merci 😉
      L’acupuncture m’a donné deux jolies bleus sur le haut du pubis là où elle m’a planté les aiguilles. Je vais être « au top » pour la ponction ! Punaise tout ça peut-être pour rien…
      Enfin, moi, tout ce que je demande c’est d’aller jusqu’au transfert après advienne que pourra.
      On devient hyper fataliste à force…
      Biz

  8. On sait que tu es une PMette quand tu croises une ex-infertile qui a eu des enfants sur le quai du tram et que tu as ce pincement incontrôlable au fond du coeur….
    Je sais, tu sais. Et je comprends. Et c’est normal. C’est pour ça qu’il me tarde que tu soies ++++ (parce que tu le seras, je croise tellement fort). Pour que tu me rejoignes de l' »autre côté ».
    Je t’embrasse fort, je serai avec toi par la pensée demain matin !

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s