Publié dans A propos d'écriture, Le Casino (la série)

Série le Casino : épisode 35

Mr Goutdurisque, l’air grave et soucieux, assis dans le fauteuil club et tenant un verre de scotch dans sa grosse main potelée, m’écoute attentivement.

— J’avais bien noté depuis quelques temps les irrégularités au niveau du courant électrique. Les lampes, néons et autre points de lumières qui faiblissaient à chacun de mes passages. Dans ma petite chambre d’hôtel du Casino, je pestais en permanence contre les multiples coupures de courant. Un soir où je me lavais les dents, la lumière de l’applique murale s’est mit à vaciller avant de s’éteindre complètement…je m’interromps, pas très sûre de vouloir continuer mon récit invraisemblable.

— Oui… me dit-il doucement pour m’encourager.

— C’est alors que j’aperçois le reflet d’une personne dans mon miroir de salle de bain. Cette dernière était passée très vite derrière moi et avait disparu. Mon coeur a sauté dans ma poitrine. Je n’étais pas seule, quelqu’un se trouvait dans ma chambre. Je suis sortis avec précaution de la salle de bain pour voir. C’était impensable. Elle était là, de dos, assise sur mon lit. Toutes les lumières de ma chambre étaient si faibles que je ne l’avais pas aperçue tout de suite.

— Et ?

— Alors je l’ai interpelée. « Que faites-vous là ? Qui êtes vous ? » Elle ne répond pas. La dame ne se retourne même pas. Alors, je m’énerve… « Hé ! Je vous parle ! » que je lui lance. Et puis là… à la fois gênée et effrayée, je me tais.

Je me dis que je ne devrais pas continuer.

— Qu’est-ce qu’il s’est passé ? me demande mon fidèle ami, la curiosité poussé à son maximum.

— Là, elle s’est retournée… Un cauchemar. Horrible. C’est impossible… Ses yeux… Ils n’avaient pas de…

— Ils n’avaient pas de pupilles. me fit-il avec un air entendu avant d’ajouter. Ils étaient blancs. Complètement blancs, n’est-ce pas ?

Mon soulagement est immédiat. Je ne suis pas folle et je n’ai pas été victime d’hallucination.

— Mais qui est-elle ? Pourquoi est-elle muette ? Pourquoi ses yeux sont blancs ?

— Doucement, doucement ! Je comprend parfaitement votre trouble, bien naturel mais j’ai besoin de connaître un détail supplémentaire. Qu’avez-vous fait quand elle s’est retournée ?

— Je ne pouvais plus bouger. J’étais pétrifiée. Elle s’est approchée de moi. Toutes les lumières, du moins ce qu’il en restait, se sont éteintes brutalement. Elle a un effet sur les lumières, n’est-ce pas ? mon ami opina de la tête et m’encouragea à poursuivre. J’avais la chair de poule. Elle ne parlais pas mais j’entendais sa voix. Une voix d’outre-tombe. Elle disait, ou plutôt j’entendais dans ma tête, « Tu n’y arriveras jamais. Tu ne seras jamais mère. Tu ne tomberas plus jamais enceinte. Tu es maudite. Quelqu’un comme toi qui n’a jamais de chance et avec une telle déveine, devrait abandonner. DNLP a raison, t’es trop vieille maintenant. D’ailleurs, ta réserve ovarienne a diminué. Tes ovules sont pourris. Tes hormones n’assurent plus. C’est plus la peine de lui fournir du fertimax. S’il veut être père, il faut qu’il te quitte et trouve une femme plus jeune. Ses ovules à Elle seront meilleurs.  Il y aura moins de risque de faire des fausses-couches précoces. Parce que si ton  embryon est mort c’est la faute de tes ovules de vieille nullipare… ». C’était horrible. J’avais envie de pleurer, de mourir… Alors je lui ai criée dessus. En vain. J’ai fini par perdre connaissance. A mon réveil, Elle n’était plus là. La lumière était de nouveau d’intensité normale. Je me sens vidée. Sans énergie. L’ombre de moi même. Et j’ai fini par me réfugiée dans ce salon. Voilà, Mr Goutdurisque, les événements, tels qu’ils se sont passés !

Mr Goutdurisque, l’air plus soucieux que jamais, reposa son verre de scotch sur la table et déclare d’un ton ne souffrant aucune hésitation.

— Mme Looseuse… Vous avez été victime d’une attaque de l’esprit Déprime. Il va falloir vous battre !

— Et on fait ça comment ? On lui crache à la gueule ? raille-je, découragée.

— Quand elle s’approchera, il faudra lui opposer un souvenir particulièrement heureux ou drôle. Se concentrer sur ce souvenir. Elle s’en ira.

— Pourquoi moi ? Suis-je faible ?

— Non, vous êtes juste une très bonne candidate. La vie n’a pas été simple pour vous et le chemin reste encore très incertain. Cet esprit se nourrit des pensées négatives. Il faut donc les mettre de côté, faire du sport, penser positivement pour qu’elle vous laisse tomber et aille se nourrir sur quelqu’un d’autre.

— Comment ça se fait que vous la connaissez si bien ?

— Parce que l’esprit m’a hanté également. Il prend l’aspect physique de sa victime. Chez moi, c’était un homme avec un petit embonpoint.

— Petit embonpoint ? Vous êtes sûr ? demande-je d’un ton taquin.

— Oh, ça va ! s’insurge-t-il avant de commander à haute voix une pâtisserie.

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

15 commentaires sur « Série le Casino : épisode 35 »

  1. Et oui le moral c’est dur de le garder positif avec nos parcours. J’ai pense a toi aujourd’hui : la FIV, la chienne etc. Que de soucis et de malheur. Mais la roue tournera. Au moins ta boule de poils ne souffre plus mais c’est terrible la perte d’un être qu’on adore. Mille bisous a toi.

  2. Ah ben non, tu vas pas t’y mettre ?! Je suis très touchée qu’on soit synchro à ce point, notre J1, nos passages à vide, mais te sens pas obligée de me suivre dans l’esprit déprime ! Allez, zoup zoup… Eh oui, faire du sport. C’est une bonne idée mais pas évident quand on a l’impression de traîner un boulet à chaque cheville.

  3. Et oui pas facile de lutter contre cette « salope » de Déprime…. M. Goutdurisque a raison : pensées positives, chouchoutage du corps. Le mois d’octobre qui débute n’est certainement pas étranger à ta déprime, mais il va passer lui aussi, ça va aller Plume…
    Pense à toi, occupe toi de ton corps et au lieu de lui en vouloir, chouchoute le… il fait ce qu’il peut…
    Gros bisous

    1. Et oui pourtant il y a le soleil mais bon, quand je fais le bilan de ma vie, il n’est pas terrible.
      En plus, le dernier spermo du Ninou est très mauvais. Rien pour remonter le moral…
      Gros bisous à toi

  4. Mr Goutdurisque aura sans doute commandé pour accompagner sa pâtisserie un shot d’huile de foie de morue. C’est très efficace contre la déprime. J’ai prévu d’en faire une cure cet hiver. Bises.

  5. ha petite plume, c’est dur de lire cet épisode, ces mots si durs.
    Cette saleté de déprime a la vie facile, elle.
    Elle nous attaque au retour de vacances, à des moments où notre légèreté s’est envolée, où la lourdeur de nos parcours pèse sur nos épaules.
    Pas facile de lutter contre « elle ».
    Trouver en soi des petits plaisirs, prendre soin de soi, sortir, s’occuper l’esprit.
    Je m’étais obligée à trouver 1 petite idée, pour chaque jour de mes vacances, où j’étais si triste.
    je me suis obligée puis finalement 1 idée en entraînant une autre, j’ai fait un pied de nez à la déprime.
    j’ai pris des plantes (non pas de hakik!!) des plantes prescrites par mon homéopathe.
    en cas de coup dur « eps de mucuna et ginseng » à commander en pharmacie.
    je crois en leurs réels effets bénéfiques.
    je te souhaite un dimanche paisible.
    prends soin de toi.
    bizzzz

  6. décidément, je ne me lasse pas de te lire!
    tu es une merveilleuse écrivaine, je suis sur ton blog depuis ce matin et je suis sidérée par la clarté de tes articles. la déprime a aussi fait son entrée dans ma vie depuis qq mois, elle marche à mes côtés et me tiens parfois la main…
    jspr de tout coeur que cette fiv 2 t’amènera la joie que tu mérites, tout espoir n’est pas perdu =)

    1. Coucou ! J’espère que tu as vu mon petit post sur le forum où je t’ai répondu.
      J’ai tardé car la rhinopharyngite m’a un peu zombifiée…
      Je te parlais d’un petit pot organisée entre les fraisinautes pour février.
      Merci encore de tes encouragements.

      1. coucou,

        j’avais bien envie de m’incruster sur votre forum car vous avez l’air toutes hyper sympa et j’ai eu un vrai coup de coeur pour toi!! mais vous êtes tlt liées et amies que je me suis dit que ça faisait peur lol =p
        tu es suivie où? j’ai essayé de retracer ton chemin en metro mais pas trouvé, peut-être l’as tu dit plus tôt sur le blog je n’ai pas encore tout lu.
        bise et plein d’ondes ++++ à nv!!!

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s