Publié dans A propos de nulliparité

Je vis une époque formidable…

J’ai passé avec succès un (plutôt deux en un) entretien taffesque.
Oui mais voilà à cause de ma double vie PMAesque, je ne me sens plus d’y aller au nouveau taff. L’équipe dans laquelle je devrais être intégrée (si ma candidature est acceptée) a besoin d’une disponibilité absolue de ma part ! Il faut refaire tout un système d’information, ce qui demande du temps et de l’énergie. Et le temps, je risque d’en manquer car, franchement, je ne le sens plus l’arrivée du second miracle : je vais certainement devoir repasser par la case départ (FIV).

Je vis donc une époque formidable, vous voyez…

Formidable parce que :

  1. je vais certainement dire NON à ce nouveau boulot pour la raison évoquée plus haut. On ne peut pas faire plus con.
  2. je ne vois plus le bout du tunnel côté procréation. Je ne sens plus la baracca quoi ! L’idée de devoir en repasser par là alors que c’était si simple en janvier…
  3. je ne vois que des femmes enceintes partout (j’hallucine pas c’est vrai !) jusque dans mes réunions de boulot. Elles se débrouillent même pour être toujours en face de moi dans le métro ou le tram… Avant ça ne me faisait rien maintenant ça m’ait carrément douloureux
  4. ma mère ne me parle que de Carla qui vit (je cite), ELLE, un moment de vie formidable… et qui devrait accoucher en octobre (mois de mon DPA si j’avais pas connu la « formidable » expérience de la grossesse non évolutive).
  5. je me sens larguée au boulot surtout concernant les missions inhérentes à celle qui est en longue congé maladie (et oui, je la remplace toujours !) aussi je me sens complètement à la ramasse et cruche, limite incompétente !
  6. je n’avance plus dans le Bordel. J’ai même l’impression d’être arrivée à une impasse. Et puis le temps me manque et l’énergie aussi…
  7. le George devrait prendre ses congés pour partir en Algérie cet été. 15 jours sans lui. 15 jours de congés qu’on aurait pu faire à deux pour notre voyage de noces par exemple (qui lui aussi se fait désirer)
  8. je fête aujourd’hui mes 4 ans de mariage. Quatre ans et toujours pas d’enfant… Chez moi, l’anniversaire de mariage tourne à la tragédie.
  9. mes seins n’ont jamais été aussi plats. J’ai même dû racheté d’autres soutifs. J’ai essayé hier midi 11 soutifs et j’en suis repartie avec 2 : les deux seuls qui m’allaient…

Vous l’aurez compris, le moral n’est plus là, il est même au niveau abyssal…
C’est p’tet la vague d’émotions de PMGirl ?

Non, c’est le boomerang de tout ce que je vis qui me reviens en plein dans la gueule.

Il paraît qu’on remonte toujours la pente.
Il paraît…

Powered by ScribeFire.

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

43 commentaires sur « Je vis une époque formidable… »

  1. Difficile ces phases de passage à vide.
    Tu as de bonnes raisons d’être triste. Cette histoire de travail est compliquée. Es-tu certaine que ce nouveau job serait incompatible avec un suivi PMA?
    Et tu ne peux pas accompagner ton mari en Algérie? Ou bien, comme moi d’ailleurs, est-ce l’instabilité du pays qui t’empêche de partir?
    En tout cas j’espère que tu vas retrouver l’énergie et l’espoir pour avancer sur tous les fronts devant toi.
    Bises

    1. Oui c’est l’instabilité qui m’empêche et cela m’a valut d’ailleurs de me fâcher avec ma belle-soeur Djamila qui s’est foutu de moi quand j’évoquais les faux barrages policiers. Elle m’a balancé que je croyais tout ce que je lisais sur internet… Enfin, on ne se parle plus du tout.
      J’ai quand même envie d’y aller (avec une grosse apréhension) juste une semaine (pas deux, hein !) comme ça je me débarasse de ça avant le bébé en route 😉
      pour le boulot, j’ai été recontacté notamment pour savoir le délai de préavis. Il est de 3 mois. En grattant un peu, on pourrais faire 2 mois. Mais, là bas, ils veulent qqn tout de suite…
      sinon mon moral est meilleur même si je sens bcp de fragilité.
      Et toi ? comment ça va ? Quelle histoire ce second sac !! Pourvu que l’embryon winneur tienne ! JE croise toujours.
      Biz

  2. file sur les champs voir les hommes à moitié nus 😉 Ca va te remonter le moral…
    On va feter nos 3 ans de mariage et c’est de plus en plus dur de se réjouir… Bisous

  3. Le bas des montagnes russes…
    Mais ne laisse pas la PMA diriger toute ta vie. Le job te plait, on te le propose: fonce !
    Courage !

  4. Aïe aïe aïe… c’est pas bon ça, une baisse de moral ! les quelques conseils que je donnerais à une amie (donc que je te donne, hein, virtuel ne voulant pas dire superficiel !):
    * si le nouveau job te plait, fais toutes les sélections à fond. Une fois qu’ils t’ont choisie, joues carte sur table avec eux sur tes besoins de dispo pma, et voyez ensemble comment gérer ça (quand on te présente un boulot on te demande toujours une dispo 150%, une fois sur le terrain, tu as des périodes fastes et des périodes creuses…)
    * coté procréation, & si tu faisais repasser un spermo au ninou ? pour voir si l’amélioration est toujours d’actualité, et avancer un peu moins dans le flou…
    * concernant ton boulot actuel, lâches prise ! tu ne feras pas carrière là bas.
    * pour le reste, quand on est au fond du trou on voit tout négatif, et les choses agaçantes du quotidien prennent une dimension énorme…!
    Je t’envoie plein de bises de soutien, & j’espère que tu vas rebondir très vite, comme je l’ai déjà lu dans ces pages…

    1. le job est bien mais les recruteurs st trop pressés. Leur idéal que le candidat retenu les rejoigne début juin. le préavis de départ est de 3 mois chez moi et même si mon chef était d’accord pour que je parte plus tôt, ça serait impossible avant fin juin. La collègue que je remplace ne revient que fin juin.
      pour la procréation, le spermo est prévu pour le 30 mai. Verdict 10 jours plus tard…
      pour le boulot actuel, j’ai fait ce que tu m’a conseillé : j’ai laché prise en allant me faire une beauté des pieds pdt que les autres étaient en réunion. Plantés là !
      sinon, j’ai tendance à avoir la larme facile mais moralement je vais mieux.

  5. Kikou,

    Je découvre ton blog et en lisant ce dernier article, je me suis bien retrouvée dans tes dires : ne pas prendre un boulot parce que PMA …
    Je sais trop ce que l’on ressent à ce moment là, l’impression qu’on n’arrivera jamais à rien … mais comme tu dis, on vit une époque formidable, et il va bien falloir faire avec … et tenter de contourner les problèmes …
    En tous les cas, bon courage à toi … et je viendrais de temps en temps te lire. Pleins de bizous.

  6. Je t’envoie plein de courage petite plume !!!
    Bon sang, le ninou est-il obligé de partir en vacances seul de son côté !!! Ce serait le timing idéal pour un super voyage de noces – et de compensation …
    Bises
    Berga

    1. Oui ça serait le timing idéal mais voilà un voyage comme ça, ça se prépare un minimum et la préparation et lui ça fait deux. On a voyagé certes mais toujours pris à la dernière minute. Sa mère est malade aussi, je pense que c’est probablement la dernière fois qu’il ira là-bas en y trouvant sa mère. Je risque de l’y accompagné une semaine même si j’ai un peu peur avec le terrorisme latent qu’il y a là-bas.
      Bises ma bergamote

  7. Dimanche on fête nos 11 ans avec l’homme. Pour ce qui est question rentabilité on est à la ramasse totale.

    Je pense effectivement que tu vis le fameux contre-coup, le retour de manivelle. Si tu as besoin d’une oreille attentive ou d’un frapuccino, n’hésite pas 🙂

  8. Mais oui mais oui, il paraît pas, c’est sûr ! Alors bon anniversaire de mariage !! c’est une très belle chose ça !! pense à tous ces couples qui divorcent, ces femmes qui sont mal dans leur couple, alors oui, mille fois oui, c’est rude, mais courage. Il y aura une issue et des jours meilleurs. Gros gros gros bisous.

  9. je reviens avec mon expérience perso, si ça t’apporte qqch tant mieux, sinon bazarde le commentaire 😉
    comme je te disais, j’ai aussi un boulot qui demande un 150%… j’ai vraiment hésiter à arrêter de bosser à cause des traitements, en me disant que si j’étais pas si stressée ça irait mieux… j’ai aussi demandé à mes chefs si c’était possible de faire les 6 derniers mois de mon contrat à 50%, pour être plus zen, ce qui a mon grand grand étonnement a été accepté (sous condition que je trouve moi-même qqun pour faire le 50% qui manque…) !!! bref BCP BCP de questions concernant boulot dans le cadre de la PMA… au final après de longues discussions avec mon mari, j’ai toujours continué à 100% (enfin 150 😉 ), un des argument étant que si je restais à la maison j’aurai encore plus le temps de penser à mes soucis, et que ça finirait par être encore plus déprimant… que c’était mieux de faire une pause « après » si jamais après venait… en ce qui concerne le boulot en soi, mes chefs m’ont dit que je le faisais très bien malgré mes soucis, donc pour eux pas de problèmes… pour la dernière FIV, j’ai loupé en tout 1 jour de boulot (le jours du transfert- par chance la ponction est tombée sur un jour de congé) et 1x2h le matin pour un contrôle… pour les 3 inséminations qui ont précédé la même années j’ai du manqué genre 3-4x 2h le matin… bref rien qui faisait que je n’étais pas disponible… alors oui j’ai eut plein de petits soucis d’organisation (échange de jours de boulot avec mes collègues, se demander quand serait la ponction et si je devais prendre congé pour, etc…) mais si c’était à refaire je ferai pareil, avec le recul je me dis que j’ai vraiment bien fait de ne pas arrêter, j’ai bcp avancé d’un point de vue professionnel, je me sens tellement plus à l’aise au boulot maintenant qu’il y a 4 ans quand tout ça à « commencé », et surtout je me dis que si n’avais pas encore marché, j’aurai qqch de sérieux à quoi me raccrocher pour ne pas tomber…
    voilà avec tout ça j’ai juste envie de te dire qu’il faut choisir de prendre ou pas le boulot en fonction toi, parce qu’il t’apporte qqch, parce que tu as qqch à leur apporter, indépendamment de la PMA… que la PMA peut se mener en parallèle…
    alala, quelle mer.. ces soucis pour faire des bébés!!!

    1. oh ben non je jette pas ton commentaire ! 😉
      j’ai été recontacté par le recruteur qui m’a redemandé le délai de préavis en cas de détachement (signe qu’ils sont intéressés 😉 ). Bon le préavis est de 3 mois et même en cas d’accord entre les deux organismes, je suis confrontée à un problème de taille : à moi seule j’assure deux postes (vu que ma collègue est toujours pas là) donc si je pars d’ici la fin du mois, c’est deux postes en urgence qu’il faut chercher. Tu me diras c’est pas mon souci c’est celui de mon chef mais le hic c’est que c’est lui au final qui donnera l’accord pour mon départ anticipée (avant 3 mois) et là même avec la meilleure volonté du monde, il ne pourra pas l’accorder.
      Et puis, ils sont trop pressés là bas, ils ont rpis du temps pour lancer l’annonce mais veulent que les départs se fassent en un clin d’oeil or c’est impossible. à part si tu tombes sur qqn qui n’a pas d’emploi, bien sûr.
      voilà voilà.
      Merci pour ton témoignage et ton soutien

      1. ah ben si en plus de tes soucis y a des soucis au boulot j’imagine bien que ça facilite pas la décision!! mais suis sure que tu vas prendre la bonne 🙂

  10. Je suis désolée de te voir autant au « fond du trou ». Il y a des sales périodes où on voit tout en noir. Dans ces moments là parfois noter sur un carnet les minuscules plaisirs de la journée peut aider à ne pas s’enfoncer plus. tu as de quoi ne pas être en forme.
    4 ans de mariage c’est beau en fait mais la saleté de PMA vient gâcher ce moment.

    Et les grossesses des autres sont parfois insupportables. Moi j’ai une mère qui est nounou donc je n’entends parler que de gamins, de grossesses accidentelles, de parents parfois en grande difficultés. Là elle m’a demandé ce que je veux pr mon anniv. aucune envie de le fêter, en plus ça correspondra aux 2 ans d’essais… Et ce que je veux ne s’achète pas…

    Je compatis fort fort. Je te fais des bisous

    1. Alors premier bon point : j’ai cuisiné un bon repas pour notre anniversaire de mariage. c’était très bon.
      Le moral est meilleur aujourd’hui.
      Merci pour ton soutien, surtout en ce moment avec ce que tu traverses…
      Biz

  11. Accepte ce putain de boulot, t’as rien à perdre! Ne sacrifie rien à l’amp parce que l’amp ne sacrifie rien pour toi, c’est fini de se laisser rouleau-compresser ouais! Si après tu dois partir parce que tu te sens débordée, tu le feras, et tant pis!

    Sinon c’est clair que tous ces gens enceintes ça commence à me sortir par le cul mais que veux-tu!

    1. JE pense que de toute façon les choses sont jouées car ils sont pressés au nouveau taff or ça ne le fait pas avec un préavis de 3 mois pour un détachement…
      Et pis j’aime pas les gens trop pressés, ça veut dire qu’ils te foutront la pression pour tout une fois chez eux.
      voilà sans prendre en compte la PMA, ça c’est pas un bon point pour eux.

  12. Je dirais comme Lilypad et mimosa, ne laisse pas la pma te faire refuser un bon job si celui-ci te plaît. Ce n’est pas forcément mieux de se morfondre dans ton job actuel. Au moins tu feras qq chose qui te plaît et te motivera et tu trouveras sûrement un moyen de trouver un arrangement avec tes nouveaux chefs. Enfin je sais que c’est facile à dire, il n’y a que toi pour savoir ce qu’il faut que tu fasses. Tu es dans le creux de la vague et ça peut très bien se comprendre. Le haut peut aussi revenir très vite, un deuxième miracle est tout à fait envisageable. Et désormais tu sais que ça peut marcher. Tu vas retrouver l’espoir, c’est sûr. Gros bisous ma belle

      1. moi je dis que tu peux aussi prendre la planche avec keanu …. le rêve!! j’espère que tu as passé un bon w.e, plus serein, meilleur moral. Bizzz

      2. Mon week-end a été très mitigé. Pour faire court, samedi après-midi et demi-soirée très bien : deux musées + resto en amoureux pour fêter nos 4 ans de mariage.
        Fin de soirée jusqu’au dimanche très très tôt en matinée, c’était déjà moins bien : on m’a volé mon sac à main dans un bar. J’avais tout : CB, chèquier, carte d’identité, carte vitale, téléphone. Bref, il a fallu courir au commissariat et faire des blocage de CB et tel en urgence.
        Dimanche, c’était mieux : ciné.
        Biz

  13. Je suis contente de lire dans les commentaires que tu vas un peu mieux. Ce n’est pas facile ces baisses de moral car il n’est pas toujours évident de remonter la pente.
    Je pense que tu devrais partir un peu ça te ferait du bien. Et pour le boulot pourquoi ne pas leur exposer ta situation, pma et voir ensuite la réaction. Si c’est vraiment toi qu’ils veulent, vous trouverez un terrain d’entente.

    Courage

    Sab

    1. Partir dans l’immédiat c’est pas possible mais se changer les idées oui !
      Le Ninou ne comprend pas trop la baisse de moral, surtout deux mois après la FC ! Il s’attendait à ça au moment des événements masi bon la logique mâle est différente de la logique femelle.

  14. coucou la miss!
    comme les copines, j’ai envie de dire, prends ce job s’il te convient !!..mais bon la décision te revient :)) tu pèseras le pour et le contre et tu prendras la bonne décision, j’en suis sûre!
    pour le moral, normal d’avoir des coups de mou je pense..pas facile de rester en haut de la vague en permanence, ca doit demander, mine rien, bcp d’effort psychologique et moral…mais, accroche-toi, repense à ce début qui en soi, est un formidable espoir…
    Bon sang, que ça doit être dur d’attendre ce + après ce que tu as traversé…j’ose à peine imaginer l’impatience que ça doit être pour toi !
    C’est Elle en fait qui nous mine au bout d’un moment: l’Impatience, cette indécrottable amie du temps qui passe et ennemie des pmettes
    Mais j’y crois tellement pour toi, (si ça pouvait faire changer les choses…XXX)

  15. Ma Plume, j’arrive trois jours après ton message, mais je suis dans le même état que toi. Grosse grosse vague de découragement, plus très envie de me battre. Mais c’est cyclique, on va remonter la pente et on va winner…!

    1. Maintenant j’en suis à la phase « larme facile ». Je suis hyper sensible !
      Bon, j’attends le RDV psy. Et comme toi, je pense que c’est cyclique et qu’on remontera la pente toutes les deux.

  16. J’ai envie de vomir rien qu’à l’idée de toute la Carla qu’on va se bouffer ces prochains mois, juste histoire de nous rappeler que nous, nous sommes le commun des mortelles qui n’y arrivont pas; la vie donne trop à certains et pas assez à d’autres mais je ne t’apprends rien…Elle est capable de nous faire des jumeaux, là, j’aurais vraiment les boules…Quant à l’épidémie de femmes enceintes et de poussettes, c’est carrément de la provocation ! Moi j’ai une dame qui s’est mis à côté de moi dans le bus avec une poussette de jumeaux ! Marre…j’attire que les jumeaux, y’en a partout depuis que j’ai perdu les miens, c’est dingue non ? Et qu’on ne vienne pas me dire qu’avant je ne les voyais pas et que maintenant oui ! Non, y’a vachement plus de jumeaux qu’avant ! Bref…. Allez, accrochons-nous (à quoi ?) mais accrochons-nous ! Bisous

    1. En plus ma mère m’a appris que la Carla venait d’hériter d’une coquette somme…
      Y a vraiment des gens qui ont le cul bordée de nouilles. Celle-là a eu une tonne de bonnes fées qui se sont penchées sur son berceau.
      Le vie est cruellement injuste et malheureusement c’est à nous d’être forte.
      Bisous

  17. ouh ben dis-donc le moral a l’air d’en avoir pris un sacré coup! J’espère que àa va un peu mieux depuis. Pour le boulot c’est sûr que ce n’est pas évident de changer en plein parcours PMA, mais à force d’attendre tout le temps et pour tout, ça use les nerfs. Bisous
    (PS : c’est marrant moi je fête mes 4 ans de mariage demain!)

    1. Oui le moral en a pris un sacré coup et c’est comme la mer, à un moment out va bien c’est calme et il suffit d’un mot, d’un geste, d’une vision et les vagues se déchainent.

  18. Ma Plume tu vis des moments difficiles je pense fort à toi. Pense à ton histoire d’amour qui est belle, qui t’apporte du bonheur, c’est la base et c’est hyper important.
    Accorde toi des pauses bien-être comme tu l’as fait avec ta beauté des pieds. Prends soin de toi, c’est tout ce qui compte.
    Bisous

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s