Publié dans Le Casino (la série)

Série le Casino : épisode 27

Devant le miroir de son entrée, Mr Goutdurisque réajuste son noeud papillon, puis avec un geste exagérément maniéré, se recoiffe les rares mèches blondes sur le front bombé de son crâne déjà bien dégarni. Il se regarde encore une dernière fois, ouvre le petit tiroir de la console d’entrée pour y saisir un petit flacon de parfum. Il vaporise l’essence boisé sur son col, réajuste encore une dernière fois le noeud papillon et décrète qu’il est fin prêt à partir.

Depuis qu’il doit représenter son amie Mme Looseuse, il a très à coeur de prendre cette mission avec le plus grand sérieux.
Tout en ouvrant la porte d’entrée, il se remémore sa conversation avec celle-ci alors qu’elle traversait une épreuve bien cruelle. Encore aujourd’hui, il a peine à croire que cela ait pu se passer ainsi. Mme Looseuse avait, quant à elle, décidé de très vite “tourner la page” et de se lancer dans divers autres projets qui lui tenaient à coeur.
Ceci pour ne pas sombrer” disait-elle avec raison.

Elle serait amenée à jouer dans d’autres tables pour d’autres enjeux. Mais comme elle ne comptait pas en rester là avec cet échec, il fallait pouvoir continuer à jouer à la table de DNLP.
Bien que pour ce mois-ci, pour des raisons médicales évidentes, il lui était strictement défendue d’y jouer, pour les mois suivants, elle aurait besoin d’une personne de confiance pour jouer à sa place si d’aventure, elle devait être convoquée à une autre table de jeu. Aussi, demanda-t-elle à Mr Goutdurisque d’être son représentant, ainsi que pour les diverses invitations auxquelles DNLP ou une de ses amies ne manqueraient pas de l’y inviter par pure cruauté.
Bien sûr, il accepta sa proposition avec empressement.

Tout en parcourant le couloir de son hôtel, il se dit à lui-même que cette nouvelle mission allait lui rappeler sa jeunesse du temps où lui-même avait eu affaire à DNLP. Cela serait une occasion en or de se venger de tout ce qu’elle lui avait fait subir dans le passé.Et puis, pense-t-il, rasséréné, cela permettra à Mme Looseuse de se remettre de cette cruelle épreuve que lui avait fait DNLP avant de retourner dans l’arène.

Cette grossesse si prometteuse qui prit fin si subitement. Quelle tragédie ! pense-t-il douloureusement.
Ces derniers jours avaient été consacrées à récupérer tous les publications du canard local du Casino avant qu’elles n’atterrissent dans le courrier de Mme Looseuse. Avec effroi, il n’ose imaginer sa réaction si elle était tombée sur un article relatant cet événement.
Il se remémore les titres minables des derniers jours.
“Dame Looseuse en plein drame !”
“C’était pourtant bien parti…”
“DNLP finit toujours par l’emporter.”

« J’imagine que le journal s’en ait donné à coeur joie ! lançait Mme Looseuse, dépitée, assise sur son lit, les traits défaits.
— Oh non ! Pensez-vous ! Vous n’êtes qu’une pauvre joueuse anonyme. Rien de bien intéressant, je vous assure !” mentait-il en affectant un ton des plus légers.

Quelle cruauté ces journaleux ! pense-t-il, fulminant de rage, lorsqu’il rentre dans l’ascenseur.
Heureusement que j’étais là ! Et maintenant je vais pouvoir faire écran entre mon amie et la raillerie de la cour de DNLP, le temps que la guerrière reprenne du poil de la bête.

Et aujourd’hui, c’est précisément ce qu’il va faire, en participant à la vente aux enchères du Casino suivie d’une grande réception auxquelles “tout le gratin” assistera.
Il se présentera à cette vente au nom de Mme Looseuse et pourra récolter de ci de là les divers ragots et les possibles menaces que DNLP concocte.
Représentant, homme de confiance, espion !
Le coeur de Mr Goutdurisque s’emballe de fierté et d’excitation.

En arrivant à la salle des ventes, il montre sa carte à la réception, et entre d’un pas décidé pour y découvrir les diverses curiosités mises en vente.
A peine a-t-il le temps de jeter un oeil sur une grosse horloge en bois à l’ornementation trop chargée dans un pur style roccoco du plus mauvais goût qu’il perçoit dans la foule des invités un éclat de rire reconnaissable entre mille. Son coeur se sert de rage. Le rire est suivi de la voix grave de Mme Orgueilleuse, en train de converser avec une autre convive.
C’était à cause d’elle, cette grossesse stoppée car elle avait eu le temps de remettre sur les rails DNLP.

Mais bientôt, elle ne serait plus…

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

2 commentaires sur « Série le Casino : épisode 27 »

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s