Publié dans Le Casino (la série)

Série le Casino : épisode 26

Je suis couchée ou plutôt vautrée dans mon lit depuis un sacré bout de temps. En fait, je ne sais même plus. Je revis par instant cette journée du 4 mars comme si elle n’était pas réelle. C’est juste un cauchemar. Mais non, en fait, c’est la triste réalité.

La partie seconde écho s’est transformée en cauchemar et m’a rappelée avec forte cruauté que rien n’est gagné même quand il y a eu un mirâaaacle !! Le dé 4 est tombée sur la face « Fausse couche ». C’est fini. Fin du conte de fées. Retour à la réalité. La suite, je ne l’ai pas vraiment vécu. On m’a enlevée très rapidement de la table de jeu. Je n’ai pas vu DNLP triompher. Je n’ai plus rien vu.

Après les pleurs, j’ai passé le plus clair de mon temps à dormir, à cauchemarder, à penser, à repenser, à re-repenser. Mes draps sont complètement froissés. Mais depuis combien de temps je suis là figée dans ce lit ?

Des coups sur ma porte.

« Madame Looseuse ? Vous êtes là ? C’est Mr Goutdurisque.

— Oui, chuis là ! maugréée-je, la tête dans l’oreiller.

— Je peux entrer ?

— Mffff… Mouais. »

La porte s’ouvre, j’entends ses pas lourds sur mon parquet. Il se dirige vers la fenêtre et ouvre d’un coup sec les rideaux, faisant ainsi rentrer la lumière éclatante du soleil matinale.

« Aller ! On se lève ! ça suffit. L’apathie c’est terminé. » me lance-t-il d’un ton autoritaire que je ne lui connaissais pas.

Sans plus de cérémonie, il attrape mon drap et ma couverture, et d’un coup sec me découvre.

— Eh !!! J’aurais pu être toute nue ! lance-je, indignée.

— Ah, mais ne me laissez pas le choix, ma p’tite dame ! Allez on se lève !

— Rhoooo, nooon, pas envie ! fais-je en râlant.

— Ah si ! lance-t-il toujours sur ce ton autoritaire et paternaliste.

Il attrape mes jambes et me tire hors du lit. Très vite, je me retrouve dans la salle de bain et je suis sommée de faire ma toilette et « en vitesse ! ».

Tout en maugréant, j’attrape mon gant de mauvaise grâce.

Je décide de me faire juste une toilette de chat. C’est à ce moment précis que Mr Goutdurisque me lance qu’il faut que je me fasse belle.

Non mais il rêve lui ! On va aller à un cocktail, c’est ça ? Mais bien sûr !

— Je vous invite au meilleur restaurant de ce Casino. Il est hors de question que vous vous y rendez avec cette tête !

Je finis par réussir à me redonner figure humaine.

Mr Goutdurisque me fait remarquer qu’il serait grand temps de m’occuper de moi. Il décide de me prendre un rendez-vous pour un salon de beauté — le meilleur selon lui — qui devrait réussir à me relooker et faire pâlir d’envie DNLP et ses amies.

« Rappelez-vous ! La guerre psychologique ! Cette harpie croit qu’elle vous a détruite. Il faut absolument lui démontrer le contraire. Et n’oubliez pas qu’il y a un contrat sur la tête de Dame Orgueilleuse !!

— Brrr, il fait froid ! Vous avez ouvert la fenêtre ?

— Oui, ça sentait le fauve dans cette chambre !!!

— Ah bon. » fais-je un peu honteuse.

C’est ainsi, que je pus me remettre au combat. Avec une bonne douche, un joli maquillage, un jolie robe, mon sac à main un peu vieillot qui me donne envie de m’en acheter un neuf tout beau et cher ! Un Lancel ! Ben ouais, faut bien se faire un peu plaisir…

Mon complice et moi nous rendons ainsi à ce fameux restaurant. Je découvre avec stupeur que je suis affamée.

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

8 commentaires sur « Série le Casino : épisode 26 »

  1. Il est bien ce Monsieur Goutdurisque. Et il a raison. Tu mènes une guerre psychologique contre la Truie. Et tu vas gagner, ma belle. Et oui, fais-toi plaisir avec ton sac. Tu l’as bien mérité. Biz

  2. Ouais, fais-toi plaisir, claque tes thunes et offre la nourriture au corps affamé. Mais, se laisser tomber un temps est aussi nécessaire pour refaire surface.
    Ma Pds négative aura raison de moi. Tu sais, je ne ressens RIEN. Pas vraiment triste, je le savais, pas effondrée. Plutôt vide d’émotion. Mon conjoint peut à peine m’approcher, le seul pour qui je tiens une allure respectable est mon fils : il est très déçu par ce résultat, mais je dois lui expliquer que c’est déjà bien d’avoir tant d’amour entre nous.

    Alors si tu remontes la pente, c’est que tu es prête.
    Mon temps n’est pas encore arrivé. encéphalogramme plat __________________

  3. Ah oui, il a de sacrément bonnes idées, ce monsieur Goutdurisque ! Et si tu en profitais pour te laisser un peu porter par lui ?
    Rassurée de voir que tu continues à profiter des petites bonnes choses de la vie.

  4. Comment j’ai pu loupé ça….Honte à moi….E-amie indigne….Je pensais encore que tout roulait pour toi…J’ai mal en lisant ça. Je vois que tu remontes la pente, c’est rassurant. Pleins de bises !!

  5. aérer la chambre, s’aérer l’esprit. se refaire une beauté, remettre son corps en état. profitez de doux moments comme au restaurant. se faire plaisir pour retrouver ce gout de vivre.
    Allez! chez Lancel lui lanca Monsieur Goutdurisque et ce n’est qu’un début 😉
    Douces pensées. bizzz

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s