Publié dans A propos d'écriture

Petit jeu d’écriture

Ce petit jeu est une patate chaude pour celles (et ceux) qui s’ennuient un peu et qui aiment écrire.
Le jeu consiste à écrire une histoire (courte, longue peu importe) où il faut insérer plusieurs mots que je vais vous donner :

  • lampe
  • escadron
  • flûte

Comme vous pouvez le constater ces trois mots n’ont a priori rien à voir entre eux.
A vous donc d’élaborer une histoire pour que ces trois mots apparaissent de manière cohérente. Mettez vos trois mots en exergue pour éviter à vos lectrices de les rechercher dans votre chef d’œuvre qui peut être long !!

Au niveau du genre, tout est permis : histoire sentimentale, policière, d’actions, espionnage, science-fiction, bande dessinée, humoristique, fantastique, conte de fées et même érotique (là, avec lampe, flûte et escadron, je demande à voir quand même 😉 ).
Ah ! j’oubliais, vous pouvez même mettre un peu de PMA si vous êtes vraiment branchée dessus en ce moment. Je vous dis, on prend tout ! 😀
J’aime bien les défis et j’ai très envie de m’amuser en ce moment car c’est pas en classant des amendements que je m’éclate.

Bon, c’est pas tout ça mais faut que je vous livre mon œuvre avec les trois mots.

La colline était plongée dans un crépuscule froid et pluvieux. Le petit chemin de terre serpentant dans la forêt dense s’était transformé, sous l’effet de la pluie diluvienne, en un parcours boueux et glissant pour les pieds mal chaussés de Lisa.

Elle y voyait à peine, trempée jusqu’aux os malgré son pardessus, mais avançait à grande allure, sûre de son chemin, excitée et apeurée à la fois.
Elle trébucha sur une souche cachée par un petit amas de feuilles glissantes. Elle se releva très vite, à peine ralentie par sa chute, et reprit sa course.
Elle arriva enfin au bout du chemin. Un peu plus loin en hauteur, se détacha la cabane. A son perron, une lampe à pétrole était allumée. C’était à peine croyable. Une cabane abandonnée depuis des décennies par les gens du village et pourtant « on » l’attendait.

Enfant, on lui défendait formellement de se promener sur ce chemin en lui contant des histoires terribles sur la cabane. Des choses sinistres et mauvaises s’y seraient passées. Depuis, tous les villageois l’évitaient pour se protéger du mauvais œil.
Adolescente, elle avait fait fit des interdits à plusieurs reprises en empruntant le sentier avec des amis. Ils aimaient bien se faire peur et se défier. Malgré tout, ils le faisaient toujours en pleine journée et s’arrêtaient bien avant d’atteindre la cabane. Personne au village n’avait encore osé aller jusque là et ce en pleine nuit.
C’est pourtant là que le miracle devrait s’accomplir. C’était écrit sur le mur de la caverne qu’elle avait découvert à l’insu des villageois.

Pour se donner du courage, elle récita mentalement la prophétie.

Un soir sans lune, tu trouveras au bout du sentier
Une cabane depuis longtemps abandonnée.

Malgré ton empressement, le temps sera suspendu

Tu devras pourtant te montrer têtu

Elle reprit, cette fois, prudemment sa marche. Au moment où son pied se posa sur le chemin boueux, les sons de la forêt se firent lointains. Le son de pluie pourtant battante était assourdi.
Elle jeta de nouveau un œil à la cabane. Elle semblait s’être étrangement éloignée. Elle posa l’autre pied sur le sol. Un silence étouffant se fit aussitôt le second pied posé. Elle trouva du mal à respirer. Peut-être devrait-elle faire demi-tour tant qu’il en était encore temps ?
Mais, elle se ressaisit et continua d’avancer.
Elle se mit à courir pour en finir et atteindre enfin la cabane. Mais plus elle courait plus la cabane semblait s’éloigner. Elle décida de changer de tactique. Elle avança cette fois très lentement.
Cela semblait fonctionner. Bien que la cabane fût encore loin, elle s’en rapprochait indéniablement.

En marchant sur une branche, celle-ci se brisa en deux sous son poids mais aucun craquement ne se fit entendre.

Elle reprit la prophétie.
Malgré ton empressement, le temps sera suspendu
Tu devras pourtant te montrer têtu
Sur tes derniers pas
Le silence fera loi

Tout était vrai ! La prophétie disait vraie.

En chemin, elle rencontra un véritable escadron de fourmis qui lui coupaient littéralement la route. Ces dernières, à son encontre, arrêtèrent brutalement d’avancer. Elles se mirent à frétiller anormalement sur place. Interloquée, Lisa ne savait s’il fallait continuer à avancer en enjambant les fourmis ou s’il fallait s’arrêter.

Elle inspira un grand coup et se récita la suite.

Sur tes derniers pas
Le silence fera loi
De la peur tu éprouveras
Mais des amis tu rencontreras

Elle fit alors spontanément un geste fou. Malgré son appréhension face à ces étranges fourmis, elle approcha sa main vers elles. L’une d’elle sauta sur son index. Les autres continuaient de frétiller sur place. La fourmi avança le long de son doigt et poursuivit son chemin sur le dos de sa main. Elle se mit à agiter frénétiquement des antennes.

A ce signal, les fourmis se regroupèrent en une masse compacte devant Lisa puis avancèrent rapidement. Lisa dut courir pour les rattraper. La cabane se rapprocha cette fois très vite comme si cette fois le temps accélérait. Lisa et les fourmis s’arrêtèrent net juste devant le perron.

Les dernières strophes de la prophétie résonnèrent dans sa tête.

Arrivé au seuil, s’éclairera l’objet
Qui te permettra de franchir la porte sans danger.

Au seuil de la porte, Lisa aperçut une petite masse. Elle semblait devenir lumineuse.
Elle aurait pourtant juré, un instant auparavant, qu’il n’y avait rien.
Une musique entêtante s’insinua dans sa tête. Les fourmis recommencèrent à frétiller de cette façon si étrange. Elle s’approcha de l’objet : une flûte avec des inscriptions lumineuses dans une langue inconnue. La musique se fit plus insistante, les fourmis tournoyaient sur elles-mêmes. Lisa ramassa la flûte.

La lampe à pétrole s’éteignit brusquement comme si on avait soufflé sur une bougie et la musique stoppa net.

Le noir et le silence.

Finalement, elle n’aurait jamais dû l’emprunter ce sentier…

Son cœur tambourinait douloureusement dans sa poitrine.
Elle haletait péniblement. L’air lui manquait.
Pour se calmer, elle récita la prophétie à haute voix.

Arrivé au seuil, s’éclairera l’objet
Qui te permettra de franchir la porte sans danger.

Elle inspira profondément, tentant ainsi de regagner son calme. Puis, elle se remit à réciter.

Le respecter tu devras
Ou il t’en cuira

Elle porta la flûte à sa bouche et souffla. La lumière revint dans la lampe à pétrole et la porte de la cabane s’ouvrit lentement.

Tu trouveras alors les promesses
Qui ont hanté ta jeunesse

FIN

Powered by ScribeFire.

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

14 commentaires sur « Petit jeu d’écriture »

    1. Oui j’écris bien enfin pas assez à mon gout. Je ne suis jamais contente de moi, j’ai l’impression d’être limitée au niveau du vocabulaire.

    1. Trop mignon ton commentaire ! l’escadron des spermatozoides dans une histoire j’y avais pensé mais bon comme je voulais faire une coupure PMA… 😉

  1. Tu sais magner les mots. Tu as une imagination débordante et un style que j’aime beaucoup. Si ton boulot te pése, tu peux largement te reconvertir dans l’écriture. Bisous

    1. Figures-toi que j’y pense à me reconvertir dans l’écriture mais je suis encore très légère côté vocabulaire et surtout il y a beaucoup de monde pour très peu d’élus.
      Mais j’y pense… De plus en plus sérieusement.
      Alors cette photo d’écho à 12 semaines. Je l’attend moi ! 😉

  2. J’adore ton style, je suis d’accord avec les autres tu écris très bien, j’adorerais écrire comme cela 🙂
    Je vais réfléchir un peu, ça me tente d’essayer, mais je suis loin d’atteindre ton niveau 🙂
    Peut être demain, car là à part le film d’hier soir (127 heures) qui me tourne dans la tête, e n’ai pas du tout d’inspiration

      1. Oui, j’ai vu et j’ai trouvé ton texte super.
        Tu es douée pour l’écriture dans la rubrique jeunesse.

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s