Publié dans Le Casino (la série)

Série le Casino : épisode 10

Après en avoir fini avec la rédaction de ma lettre, je jette un œil inquiet sur les grosses piles de plaquettes vertes posées à même le sol, non loin de cette boîte noire.

Non, je n’ai pas rêvé… Oui, je suis bien réveillé. Les plaquettes vertes sont toujours là. Elles sont bien là.

J’envisage rapidement le fait qu’il va falloir stocker ces plaquettes et vite ! Seulement, à part mon coffre-fort personnel dans la conciergerie de l’hôtel, je ne vois pas où.

Est-ce un choix judicieux ? Je ne sais même pas combien il y en a ?

L’idée que j’ai maintenant « des problèmes de nouveau riche » me frappe et provoque un fou-rire nerveux.

Qui aurait cru que toute cette fortune me provoque autant de tracas ?

La lumière de l’aube glisse à travers les voilages de la fenêtre et frappe le parquet boisé de ma chambre. Comme par magie, les plaquettes MAXI-ESPOIRS étincellent sous ce pâle rayon de soleil.

Et si, tout ça, n’était qu’une regrettable erreur ? Et si, je n’étais pas le destinataire de ce legs ? Et si, on venait me les réclamer ?

Je me mets à angoisser. Perdue, assommée par le manque de sommeil, je décide de prendre une douche et de m’occuper de mon soudain « trop encombrant » cadeau. Une fois douchée et habillé, je remets ma fortune dans la boîte noire. Cette dernière est ensuite placée dans un vieux carton.

Mon concierge ne devrait pas tiquer sur ce vilain carton déposé dans mon coffre-fort. Je lui donnerais comme excuse qu’il s’agit là de vieilleries que j’ai entassées depuis plusieurs mois et, qu’enfin, je m’étais décidée  – comme une bonne fille – à effectuer un tri de mes affaires.

Le carton dans les bras, je sors de ma chambre et rejoins le hall de mon hôtel. J’y retrouve le concierge, qui, à ma vue, me décoche un regard noir.

« Bonjour. Pourrais-je avoir la clé de mon coffre-fort. Je voudrais y déposer mes vieilleries. demande-je, en désignant mon carton crasseux.

— Vous êtes bien matinale ! croisse-t-il, glacial.

— Oui, effectivement. Je souffre d’une petit insomnie et comme je ne savais pas quoi faire de mon temps libre de 2h à 6h du matin, j’en ai profité pour faire le tri dans mes affaires. C’est fou ce que l’on peut entasser en si peu de temps ! »

Voilà, parfait ! Un peu de vérité dans un mensonge, ça fait passer encore mieux la pilule…

Il me tend la clé du coffre-fort. Je m’apprête à ouvrir mais suspend mon action en me rendant compte que le concierge est encore là. Je le regarde. Se sentant enfin de trop, il s’éclipse de mauvaise grace en marmonnant quelque chose.

J’enclenche la clé, ouvre la porte du coffre, dépose rapidement mon carton et referme la porte.

Une fois revenue dans le hall d’accueil, je rend la clé au concierge, qui continue à me toiser de manière soupçonneuse. En m’éloignant du bureau, je l’entend marmonner un « elle nous prépare encore un mauvais coup c’est sûr. »

Je ris sous cape. En effet, je prépare un mauvais coup mais c’est bien pire que ce qu’il imagine.

La nuit blanche m’a affamée, je décide d’aller prendre mon petit déjeuner dans la salon de thé que Mr Goutdurisque affectionne.

Faut-il lui dire ? Et si c’était lui mon bienfaiteur ?

Cette pensée me frappe soudainement. Étrangement, j’ai l’intuition qu’il s’agit de quelqu’un de complètement différent.

La boîte noire… Ce n’est pas son style à lui aussi. Mais alors qui ?

Une fois entrée dans l’ambiance feutrée, chaleureuse et raffinée du salon de thé, je commande un petit déjeuner copieux. Thé, croissants, baguette beurrée, jus d’orange fraîchement pressée, petits gâteaux…

Contrairement à la dernière fois, je dévore tout en m’interrogeant encore sur l’identité du « mystérieux bienfaiteur à la boîte noire ».

C’est avec une agréable surprise que je vois débarquer Mr Goutdurisque, toujours fidèle à son estomac, un journal à la main. Il me salue tout en tirant la chaise de ma table et dépose le journal de mon côté.

« Tenez ! Regarder à la première page de la feuille de chou du Casino. Ça devait arriver un jour ! » lance-t-il, goguenard.

J’ouvre le journal et …

Le journal du Casino

Cambriolage dans le coffre-fort du casino !

C’est aux alentours de 1h53 du matin que le gardien a découvert, avec stupeur, le coffre-fort de la banque du casino ouvert. Après analyse du contenu, il a été très vite conclu que plusieurs plaquettes MAXI-ESPOIR étaient manquantes. Malgré les multiples caméras de sécurité et un personnel hors-pair, l’incroyable s’est produit. Pour la première fois de son existence, le Casino a été cambriolé !
La valeur estimée serait de 200 MAXI-ESPOIRS selon un membre de la direction. L’inspecteur Traquecrim est sur l’affaire et penche déjà sur une hypothèse. Selon lui, le cambrioleur aurait agi grâce à la complicité d’un membre du personnel de la sécurité. En effet, l’inspecteur Traquecrim nous a glissé qu’il serait impossible de se déplacer dans les couloirs labyrinthiques sans se perdre corps et bien ou sans tomber sur un gardien. A défaut de gardien, il reste les multiples caméras de sécurité qui compliquent considérablement le parcours du criminel. Des sas et des accès sécurisés sont également nécessaires pour se déplacer jusqu’au coffre-fort, nous assure un membre de la Direction qui rejoint l’hypothèse de Mr Traquecrim.
A l’heure où sont publiées ces lignes, tous les employés de la banque du Casino sont interrogés et leurs empreintes digitales sont également relevées. Nous espérons tous que le ou les criminels seront démasqués rapidement par l’inspecteur Traquecrim.

La suite au prochain épisode…

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s