Publié dans Le Casino (la série)

Série le Casino : épisode 7

Les trois dés sont lancés en l’air. Et le temps fut suspendu. Les respirations de toute l’assistance se stoppèrent. Les battements cardiaques aussi. Tous les yeux sont braqués sur ces trois petits dés figés en l’air.

Ces derniers retombent lourdement sur le tapis vert. Ils ne roulent pas. Trois faces « PAS ENCEINTE » sont distinctement visibles.

Des rugissements de désespoir s’élancent de mon côté. Mes parieurs furieux d’avoir perdu. Rapidement, la table se vide du côté de la perdante. Les petits cartons blancs avec les mises inscrites dessus sont jetés de rage ou de dépit. Le sol en est bientôt recouvert.

« Oh la vache ! La prochaine fois, je ne te suis pas. Tu m’as fait miser sur une toquarde ! » rouspète, à juste titre, un des parieurs à son ami.

Le croupier, blanc comme un linge, ramasse ma mise. Mes derniers jetons « ESPOIR ». Il félicite d’une voix faussement enjouée DNLP qui jubile.

« J’espère que cette fois, elle va laisser tomber, celle-là ! s’exclame Mme Pimbêche, une des femme de la cour de DNLP. Elle n’a pas compris que pour elle, c’était fini. Les études ne mentent pas. Je cite ! elle reprend, alors, sa respiration d’une manière exagérément théâtrale. ‘Plus la période d’infécondité est longue, moins on a de chance de concevoir !’ elle ajoute, enfin, affichant un air torve sur son visage disgracieux. Sur toute l’année 2010, sans compter l’année 2009, ni l’année 2008, elle n’est pas tombée enceinte une seule fois. Pas même un jour. Pas même une heure. Même pas une seule petite accroche ! Ah ah ah ah ! » éclate-t-elle d’un rire dissonant.

Toute la cour de DNLP se joint alors à son fou rire. C’en est trop, je quitte la table. J’aperçois, à travers mes larmes, le visage figé du croupier. Je l’entend me murmurer un vague « je suis navré ». Je tombe sur Mr Goutdurisque, encore plus pâle que tout à l’heure.

« Alors, Monsieur, il semblerait que vous ayez soutenu une toquarde ! lance-je, amère.

— Oh non, ma chère ! C’est DNLP qui est une tricheuse ! dit-il d’une voix blanche, à peine audible. Je ne pensais pas que c’était à ce point… Elle a amélioré sa technique depuis la dernière fois.

— Depuis la dernière fois ? Je ne comprend pas.

— De mon temps, elle trichait déjà. Mais là ! s’exclame-t-il, cette fois bouillonnant de rage. Là ! il suspend sa phrase, le regard furibond. Avez-vous vu la façon dont les dés sont tombés sur la table ?

— Non.

— Ils n’ont pas roulé. Ils se sont carrément renversés. explique-t-il, le regard noir, me laissant le temps de digérer son explication.

— Mais on le sait qu’elle triche ! Vous le découvrez seulement maintenant !

— Non ! bien sûr, mais, là, ça se voit. C’est de la triche grossière. Elle ne prend même plus la peine de masquer. Et c’est ça qui est inquiétant.

— Mais alors, je ne vais jamais gagner ! Puisque selon vos dires, il semblerait que la direction du Casino s’en fout royalement !

— J’en ai bien peur. Elle a des amis très haut placés. En fait, elle est intouchable.

— Il faut que ça change !

— Comment ? s’écrit-il, désespéré.

— J’ai un plan B. Je dois voir mon Mr Hargne.

— J’ai peur de ne pas vous suivre…

— Vous verrez bien ! » lance-je brutalement, non sans lui lancer un clin d’oeil.

Je me rends dans le vestibule au niveau des zones « de points morts ». Je finis par dénicher un coin tranquille. Pas de caméra de sécurité.

Oui, et alors, je fais quoi, maintenant ?

Je me trouve tout d’un coup complètement grotesque, figée là dans ce couloir sombre, entre deux plantes d’intérieur, à attendre un nain de jardin hideux sans aucun moyen pour le contacter.

Comment fait-on pour communiquer avec son Mr Hargne ?

Je soupire d’agacement lorsque mes pensées sont interrompues par une voix reconnaissable entre mille.

« Madame m’a demandé ? »

Je regarde, médusée, mon Mr Hargne. Celui-ci est posté devant moi, pratiquement au garde à vous. Son visage est toujours aussi laid et exprime un dédain à mon encontre sans pareil.

« Euh… cherchant à reprendre contenance. Oui ! Effectivement. dis-je d’un ton faussement calme et autoritaire. J’ai besoin de vous.

— Comptabilité. + 350 000 à l’annonce des 4 blastocystes morts, + 200 000 l’arrivée des règles en avance, + 150 000 le résultat négatif, + 3000 la conversation téléphonique avec la secrétaire de la PMA, + 2500 la forte suspicion de grossesse chez sa collègue du bureau d’en face, + 2000 le passage de la femme enceinte à l’écho avant vous alors qu’elle arrivée après vous, + 1000 le ticket d’attente donné à une femme enceinte, la faisant passer devant vous, + 1000 le boulot éreintant, + 1500 les remarques désagréables de vos collègues à votre encontre, +500 le canapé tâché par vos règles, – 2000 mon salaire, – 350 les frais trimestriels de votre compte. Total des transactions : 709 150. Solde du mois précédent : 873 459 jetons HAINE. Nouveau solde : 1 582 609 jetons HAINE. débite-t-il machinalement.

— Ouah ! Je suis millionnaire ! Avec tout ça, je devrais pouvoir me payer des nettoyeurs hors pairs ! Vous pouvez m’arranger un rendez-vous avec l’un d’entre eux ? Vous faîtes ça, n’est-ce pas ? c’est dans vos attributions ? demande-je, brusquement effrayée qu’il me dénonce à la direction du Casino.

— Oui. Je fais ça.

— Vous l’avez déjà fait pour d’autres clients ?

— Oui. Souvent. »

La suite au prochain épisode.

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

Un commentaire sur « Série le Casino : épisode 7 »

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s