Publié dans A propos de nulliparité

Mes amis les statistiques

Dans une autre vie, j’ai été une rolliste. Entendez par la, une joueuse aux jeux de rôles.

Ce n’est pas seulement une bandes de gars (oui en général cette communauté est représentée par 95% de mecs) au syndrome de Peter Pan, dans l’éternelle adolescence, en mal de repère et avec un geekitude (wouah quel néologisme !) exacerbée et qui finissent par se suicider…

Ça c’est que les documentaires se voulant affolant à outrance ont voulu nous montré, il fut un temps à la télévision…

Non, c’est un aussi (et surtout !) une bandes de potes, avec une grande sensibilité et à l’humour souvent potache (ceux sont des mecs et des geeks hein ! Faut pas leur demander la lune non plus 😉 ) qui m’ont fait passer de super moments d’aventures avec des scénarios bien ficelés, un art de conter sans faille (avec grande maîtrise du suspense) et une énorme gentillesse.

Dans cette catégorie, vous avez les créatifs (ceux dont je faisais parti car moi aussi j’ai été « maître de jeu » – en gros je racontais – donc j’inventais tout un monde et pleins de scénarios bien chiadés à l’époque ;-)) et vous avez les statisticiens.

Arrêtons-nous un peu sur la deuxième catégorie, pour mieux l’étudier.

Ceux-là sont des hyper mordus des statistiques, car en jeux de rôles, quand votre personnage entreprend une action (souvent dans un combat… Ben oui, pas pour faire de la dentelle), le joueur (vous) fait un jet de dés.

Selon les caractéristiques de votre personnage (force, intelligence, sagesse, endurance) et votre résultat au jet de dés, vous perdez une action (ah ben zut, alors, tu as fait seulement 2, donc tu n’as pas été assez rapide pour éviter le coup de poing de ton adversaire !) ou vous la gagnez.

Les « carac » (jargon de rolliste pour désigner les caractéristiques) de votre « perso » (idem, les rollistes jargonnent à mort… Il y a aussi « la boîte de thon » pour désigner un personnage non joué, qui accompagne les joueurs… J’en ai plein d’autres ! Si si) peuvent être exprimés en pourcentage.

Exemple :

  • Force : 60%
  • Intelligence : 72%
  • Furtivité : 36%
  • Endurance : 80%
  • Sagesse : 15%

Tout ça aide pour jouer un personnage (et oui avec une telle sagesse, on ne peut pas lui faire jouer la prudence…) Mais, en général, ça permet aux statisticiens de faire des calculs quant à des situations de combats car vous avez la même chose pour l’équipement de votre personnage (armes, boucliers, côtes de mailles, bottes et j’en passe !).

Et nous voilà partis pour des heures et des heures de palabres sur « qu’est-ce que ça donnerait avec 80% de furtivité contre une boule de feu lancé par un puissant mage et un bouclier magique qui augmente la-dite furtivité de 5%… »

Si si, je vous assure que j’en ai supporté des conversations de ce type autour d’une limonade avec des mecs barbus ne parlant que de stats !

Et oui c’était mon ancienne vie ça ! Une de celles d’avant la PMA (je suis comme les chats, j’ai neufs vies). Parfois, je me dis que je voudrais retrouver ces années d’insouciance même s’il faut supporter un barbu obèse aux cheveux longs vous détaillant à fond tous ces calculs… Si si, voyez où j’en suis rendue !

Bref, avec la PMA, j’ai repensé aux stats, car depuis ce fameux jour d’octobre 2009 où Dr Bébé nous a annoncé nos 2% de chance de conception naturelle, j’ai imaginé un dé à 100 faces (un dé 100, si, si ça existe 😉 ) roulant au ralenti pour finalement tomber sur un « PAS ENCEINTE« .

Je l’imagine encore dans mes cauchemars. Le dé 100 qui roule au super ralenti, gros zoom sur le dé. Parfois, j’entrevois une face avec « ENCEINTE » marqué dessus… Mais ça tombe jamais sur « ENCEINTE« .

Faut imaginer, que sur un dé 100, il y a 2 faces avec « ENCEINTE » et 98 avec « PAS ENCEINTE » pour respecter les 2% de chances.

Que je vous explique… Dans le monde du jeu de rôles, il n’y a pas que les dés à 6 faces. Vous avez plein de sortes de dés ! Même des dés à 4 faces (ça ressemble à une pyramide). Et tout un tas d’autres !

Jugez plutôt !

les dés de jeux de rôles

Vous trouverez tout sur les dés ici (du site les elfes de Bretagne) : dé 4, dé 6, dé 8, dé 20, dé 100 etc.

Alors, comme je vis suspendue aux stats. Voilà ce que ça donne.

  • 2% de chance d’avoir un bébé naturellement : lancement du dé 100 (2 faces « ENCEINTE » / 98 faces « PAS ENCEINTE »)
  • 25% de chance d’avoir un bébé avec une FIV ICSI ou FIV classique : lancement d’un dé 4 (1 face ENCEINTE/3 faces PAS ENCEINTE)
  • 40-50% de chances d’avoir un positif avec un transfert de blastocyste (c’était mon cas en juin) : lancement d’un dé 4 (2 faces « ENCEINTE »/2 faces « PAS ENCEINTE »)
  • 33% de chance d’avortement spontané (fausse-couche précoce) après FIV : lancement de dé 6 (2 faces « FAUSSE COUCHE » / 4 faces « GROSSESSE CONTINU »)
  • 1 chance sur 500 (2 pour 1000) d’avoir un enfant avec une malformation (surtout si c’est un garçon) avec une FIV ICSI au lieu d’une chance sur 1000 si conçu naturellement… ben là j’ai pas de dé qui va avec…Ou alors faut lancer 10 dés 100 et sur certains dés il y aura une face « BEBE ANORMAL » 😦

C’est maladif, à chaque fois, que je vois des stats, je cherche le bon dé et je l’imagine en train de tourner au ralenti.

Je vais finir par parler comme les rollistes statisticiens :

« Comme dans mes « caracs », j’ai une endurance de 75%, je devrais bien supporter une TEC1, même si du côté boulot, ils vont me gonfler à donf (bon on diminue, ça va donner 70% au lieu de 75%). Mes chances d’avoir un embryon blasto supportant la décongélation sont de 60% vu que c’était un top blasto. Donc une fois le transfert fait, et grâce à l’acupuncture + ostéopathie (ce qui augmentera mon endurance à 80% et ma zénitude à 25% car là c’est à 12%), je devrais avoir un bon 50% de chance… »

J’ai quand même la sale impression que mes dés sont pipés depuis le départ, parce qu’avec 50% de chance de bébé après ma première FIV et obtenir un taux à zéro, faut quand même se dire que, là vraiment, DNLP a dû souffler sur le dé 4pour que ça tombe sur la face « PAS ENCEINTE » !

le dé 4 chez les elfes de Bretagne

Salope de DNLP !

Publicités

Auteur :

Grande blogueuse devant l’Éternel. Tombée dans WordPress quand elle était pet... Non quand elle a appris que ça ne serait pas du coton pour procréer. On était en 2008... Depuis, elle a eu un Plumeau grâce à une FIV IMSI. Depuis, elle continue d'écrire ici sa vie de maman et d'apprentie écrivaine.

4 commentaires sur « Mes amis les statistiques »

    1. Ouais c’est sûr que DNLP a pipé nos dés. Le Dr Bébé disait qu’on pouvait toujours avoir un bébé même avec 2% mais là ça fait plus de deux ans et c’est jamais tombé sur la face « ENCEINTE » alors que pour d’autres qui sont dans le même cas, voire pire (genre super grosse OATS + trompe bouchée), ben ça l’a fait !

  1. Ben tu m’as bien fait rire avec tes analogies rollistes… Je ne connais pas du tout ce monde-là et je ne savais pas plein de trucs. Je sais que c’était pas censé être drôle mais ça m’a fait sourire. Le dé finira par tomber sur la bonne face, j’en suis sûre… Et Dame Nature cette conne, arrêtera bien un jour de t’en vouloir. En attendant, serrons les dents, courbons le dos et mettons du zen dans nos vies…. Je t’embrasse petite statisticienne.

    1. C’est vrai qu’en ce moment je ne ris pas mais bon ça me rappelle des bons souvenirs et si ça te fait rire, c’est génial. Tu pars quand en Irlande ?
      Je connaissais pas l’expression suckin diesel. Je te souhaite en tout cas

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s